Archives pour la catégorie prématurité

Jamais sans mon tire-lait !

Quand Victoria est née, je ne me faisais pas de souci par rapport à l’allaitement. J’avais déjà allaité les deux grandes, Marion et Elisa, pendant 6 ans, les remarques du style « tu risques de ne pas pouvoir l’allaiter », je ne les ai pas écoutées. Seulement, Victoria est née à 26 semaines d’aménorrhée avec un poids de 690g et une grande fragilité pulmonaire, ce qui impose beaucoup de soins pour un tout petit être en réanimation.

Continuer la lecture de Jamais sans mon tire-lait !

Débuts imprévus

Toute l’équipe de Grandir Nature se joint à moi pour vous souhaiter une très bonne année 2017 avec  plein de tétées et  du lait maternel qui coule à flot !!! 🙂

Pour commencer cette nouvelle année, j’ai choisi de publier le témoignage de Myriam, maman d’une grande prématurée qui va nous parler de son histoire en plusieurs parties. Voici un témoignage plein de courage.

Continuer la lecture de Débuts imprévus

38 semaines : accouchement sans risque?

J'accouche le 3 janvier.

 

Ce genre de phrase m'emplit toujours de compassion pour le bébé qui doit naître. Car derrière une telle certitude, il y a évidemment un déclenchement programmé.

Bien sûr, cela peut être pour raison médicale. Ce n’est que rarement l’outil qui est discutable, mais surtout l’utilisation que l’on en fait, et ici, pour un déclenchement pleinement justifié, combien sont de pure convenance?

Histoire de planifier, de ne pas trop travailler le week end, de pouvoir partir en congé…

 

Continuer la lecture de 38 semaines : accouchement sans risque?

L’allaitement du prématuré : un défi

La prématurité, le fait de naître avant 37 SA (°), concernait 7,4 % des bébés nés en France en 2010 (°°), c'est énorme, et ce chiffre a sûrement encore augmenté.

Il s'agit donc d'une situation à laquelle de nombreux parents sont confrontés. Mais comme elle est, par définition, physiologiquement anormale, la plupart des jeunes mamans n'y sont pas préparées, notamment pour la question de l'allaitement. Pour prendre en compte ce fait, la majorité des équipes soignantes sont heureusement très bien formées. Mais trop nombreuses sont les femmes qui ignorent à quel point l'allaitement augmente les chances pour leur bébé d'être en bonne santé, voire de survivre. La tentation est forte de ne voir l’allaitement que dans sa dimention de contrainte et certaines écoutent donc les voix qui leur disent : "Tu as bien assez de soucis comme ça, tu ne vas pas t'embêter avec l'allaitement, en plus de tout le reste!"

 

Je souhaite donner à ces mamans et à leur entourage bienveillant quelques éléments de réflexion pour leur permettre de choisir avec discernement, et d'agir en conséquence.

 

Continuer la lecture de L’allaitement du prématuré : un défi

Un des bébés les plus prématurés de France a été allaité 5 mois (2/2)

Je continue comme promis la belle histoire de l'allaitement de Louise.

Sandra, je le rappelle, était extrêmement volontaire pour mener à bien son allaitement le plus loin possible. Je vais tenter de vous expliquer pourquoi elle a dû arrêter avant les six mois de Louise. Je dis bien "tenter", car cette situation était très complexe, tant la vie de Louise ne tenait parfois qu'à un fil. Ce billet est un peu long, je vous prie de m’en excuser, mais il fallait tout cela pour bien expliquer…

 

Continuer la lecture de Un des bébés les plus prématurés de France a été allaité 5 mois (2/2)

Un des bébés les plus prématurés de France a été allaité 5 mois (1/2)

Cet article relate une extraordinaire histoire de courage, de patience et d'amour entre une maman et son bébé né de manière extrêmement prématurée. C’est une première pour moi, le prénom de la maman qui témoigne aujourd’hui n'a pas été modifié, d'une part parce que cette mère n’a pas souhaité être anonyme, et d'autre part parce qu'il s'agit d'une amie, que je n'avais pas envie non plus « d'anonymiser ».

Sandra, j'ai beaucoup pensé à toi, à vous, durant ces derniers mois, et je suis heureuse de raconter ici votre belle mais difficile histoire. Je te remercie pour la confiance que tu m'as accordée en me permettant de la relater.

 

Née à 23 semaines… 

Louise est née en janvier, après seulement 23 semaines de gestation. Sandra, sa maman, était en grave danger, et la naissance a dû être déclenchée car aucun délai n'était plus possible.

 Quand Sandra raconte la naissance de sa fille, elle dit que c'est Louise qui a choisi de vivre. Le bébé ne pesait que 442 grammes à la naissance. Le lendemain, elle ne pesait plus que 401 grammes. Normalement, un bébé qui naît avec un poids inférieur à 500 grammes est tout de suite orienté vers les soins palliatifs car il est considéré comme non viable. Mais Louise en avait décidé autrement…

 

Continuer la lecture de Un des bébés les plus prématurés de France a été allaité 5 mois (1/2)