Le co-allaitement, si vous en avez envie, foncez!

Vous souvenez-vous que nous avions laissé Tatiana juste avant son accouchement? Elle partait à la maternité en donnant une dernière tétée à Gabin.

L’accouchement s’est bien passé, elle est très vite rentrée chez elle, avec cette idée qui trottait dans sa tête : comment allait se passer l’allaitement à présent?

La mise en route demande toujours des ajustements

Tatiana revient à la maison quelques heures après son accouchement. Nolan a déjà tété plusieurs fois à la maternité, et tout semble correct.

Gabin est étonné de ce petit frère accroché au sein de sa maman mais il n’est pas jaloux et le laisse faire sans souci. Le premier jour, il ne demande pas à téter.

Comme après tous les accouchements, Nolan prend du colostrum au début. La «  montée de lait » s’opère très rapidement et en moins de 48heures, Tatiana a déjà les seins gorgés de lait.

Nolan est vite repu, s’endort rapidement. Tatiana commence à avoir des douleurs dues à la congestion. Elle appelle alors Gabin pour qu’il tète et la soulage. C’est un grand, il sait téter, il pourra l’aider.

Hélas, Gabin refuse, il préfère jouer. Le sein ne l’attire plus! Tatiana se demande si c’est la fin de son allaitement de son aîné.

Alors pour soulager ses seins, elle est obligée de prendre son tire-lait.

Le grand frère vient à l’aide!

Nolan continue de téter mais il est submergé par le flot de lait. Il fait de moins en moins d’efforts, le lait coule tout seul….Il dort beaucoup, et en ce troisième jour, il n’a pas encore repris de poids malgré les tétées répétées. Tatiana est toujours à la limite de l’engorgement.

Ce soir-là, Gabin a envie d’un gros câlin avec sa maman. Sans réfléchir, Tatiana sort son sein et Gabin tète spontanément. Lui aussi est submergé de lait, et il n’en avait plus l’habitude! Il lâche le sein, regarde sa mère et finalement lui dit : «  Mmm, trop bon le lait de Maman » puis il se remet à téter. Tatiana le laisse faire, heureuse d’avoir les seins bien vidés. Puis elle s’inquiéte pour Nolan : aura -t-il assez de lait ?

Les tétées à deux

Je la rassure. Son corps sait qu’elle allaite deux enfants : la montée de lait a été précoce, on les voit bien déglutir tous les deux. Nolan a juste besoin de s’adapter au flux et peut-être quelques tensions au niveau de sa mâchoire l’empêchent-elles de fermer correctement sa bouche. C’est d’ailleurs ce que retrouve l’ostéopathe après l’avoir examiné. Après ses petits ajustements, effectivement, Nolan commence à reprendre du poids et est plus efficace.

Pendant ce temps, Gabin continue de téter de temps en temps, surtout pour s’endormir à l’heure de la sieste ou du coucher.

C’est seulement au bout d’une semaine que Tatiana fait une première tétée en tandem. Elle se sent bien mais elle trouve ça étonnant. Elle est ravie, son vœu est exaucé : elle co-allaite.

Aujourd’hui, Nolan a onze mois, le co-allaitement se poursuit. Tout le monde y trouve son compte.

Les garçons tètent rarement ensemble mais chacun a sa ration de câlins et de lait, y compris la grande sœur qui préfère uniquement les câlins!

Co-allaiter, ce n’est pas plus compliqué qu’allaiter un seul enfant. Il faut simplement être attentif à ce que le plus petit soit prioritaire, et être vigilante sur sa prise de poids. Pour le reste, votre corps sait faire! Comme nous l’avons vu ci-dessus, le co-allaitement permet de passer les moments difficiles comme les engorgements, et également de montrer à l’aîné, de la manière la plus naturelle qui soit, que sa maman est toujours là pour lui…

(°) Par souci d’anonymat, les prénoms ont été changés. Ce témoignage est publié avec l’accord de l’intéressée

7 réflexions sur « Le co-allaitement, si vous en avez envie, foncez! »

  1. Cela me rappelle tant de souvenirs… pour nous aussi je me souviens avoir eu du mal à gérer le trop de lait; et en effet l’aide du premier pour vider mes seins était la bienvenue. Je me demande encore parfois si le fait qu’ils soient deux à téter n’augmentait pas aussi et n’entretenait pas ces quantités de lait fabriquées en masse qui finalement me provoquaient tant de gêne. Dans notre cas, ma petite fille ne parvenait pas à téter le sein gauche; qui donnait du lait trop fort et trop vite. Je me suis rendue compte que finalement au bout de quelques semaines chacun avait “son sein attitré” ; ma fille sur le côté droit, mon fils à gauche. C’est resté ainsi trois belles années; et au sevrage de mon fils ma fille continuait de refuser la sein gauche… une petite asymétrie de volume était donc physiquement présente. Aujourd’hui, j’ai retrouvé ma poitrine initiale, ma fille entretient toujours une relation très particulière avec mes seins qu’elle a encore parfois besoin de sentir pour se rassurer, savoir qu’ils sont toujours là… Une très belle aventure que le co-allaitement !
    Je vous souhaite de le vivre au mieux.

  2. Bonjour!
    Je rêve de pouvoir co allaiter!
    Ma fille a 14 mois je l’allaite toujours et le désir d’un deuxième enfant se fait sentir.
    Seulement j’ai très souvent entendu dire que je devrais arrêter car allaiter enceinte provoquerait des contractions. Qu’en est il réellement?
    Merci de vos réponses!

    1. Bonjour Delphine
      Oui, vous pouvez avoir quelques contractions pendant la grossesse si vous co-allaitez. Mais elles n’ont aucun effet sur le col de l’utérus et n’entraîneront pas d’accouchement prématuré. Elles sont faibles. Donc pas d’inquiétude pour un co-allaitement 🙂

  3. Bonjour je co allaité mes monstres de 38 et 12 mois je me demande comment le plus grand s’arrête car l’école approche mais je ne veux absolument pas arrêter le petit monstre. Si quelqu’un a vécu cette expérience je suis preneuse de tout conseil. Merci

    1. Bonjour Super nanny
      Souhaitez vous sevrer le plus grand par rapport à l’école ou le fait qu’il tète et qu ‘il aille à l’école vous pose question ?

    2. bonjour,
      j’ai co-allaité ma première fille et mon avant-dernier…
      elle a continué ses tétées jusqu’à 3 ans 1/2 et est passée à autre chose le plus naturellement du monde… L’école ne doit pas vous freiner… Votre monstre arrêtera de lui-même quand il sera prêt… et pour sûr ça va vous faire tout drôle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *