la position ” à califourchon”

Pour ce dernier point du panorama sur les positions d’allaitement, en voici une que beaucoup d’entre vous pratiquent spontanément sans le savoir lors de l’allaitement d’un bébé qui a grandit ou d’un bambin. En revanche, elle est très rarement proposée au démarrage de l’allaitement … et pourtant elle est capable de rendre bien des services et mérite donc d’être connue et reconnue ! Alors allons-y : la position « à califourchon » comme son nom l’indique, consiste à placer bébé sur votre cuisse avec ses jambes de part et d’autre.

L’idée de placer ainsi un nouveau-né peut vous sembler perturbante étant donné le manque de tonicité de son dos et de sa nuque ainsi que la petite taille de son dos. Vous vous interrogez peut-être : comment pourrait-il se sentir bien et être capable de prendre le sein? Dans les faits, en donnant un bon soutien à votre bébé au niveau du bassin et au niveau de la nuque, son dos va se placer naturellement selon ses courbures physiologiques en respectant l’évolution de celles-ci au fur et à mesure de son développement. De la sorte, ni vous ni votre bébé ne serez en difficulté, bien au contraire. Avec un nouveau-né, si vous êtes assise dans un lit, vous trouverez probablement avantageux de placer un coussin sur vos cuisses, si vous êtes assise dans un fauteuil, un canapé ou sur une chaise, vous pourrez utiliser un petit banc sous vos pieds.

Vous allez donc amener votre bébé face à vous sur votre cuisse. Par exemple, pour l’amener au sein droit alors qu’il est allongé à votre gauche, vous maintiendrez la nuque de votre bébé avec votre main droite (pouce sous l’oreille gauche, index sous l’oreille droite) et de votre main gauche vous le soutiendrez par les fesses. Calez bien ses fesses et son bassin contre vous. Votre nouveau-né sera alors davantage « assis en tailleur » qu’à califourchon puisque ses jambes sont petites. Une fois installés dans cette position, la main qui soutient les fesses peut être retirée. Deux choix s’offrent alors à vous : soit vous continuez à soutenir la nuque grâce à la main droite et vous utilisez la main gauche pour déplacer le sein ou pratiquer la compression mammaire si nécessaire, ou bien vous changez de main et vous utilisez la gauche pour la nuque ce qui permettra de guider le sein par la main extérieure (main droite). Cela s’avère souvent plus facile.

Beaucoup d’avantages à cette pratique :

  • vous pouvez facilement observer la prise du sein
  • vous êtes très libre pour guider votre bébé
  • elle fait partie des positions qui peuvent aider à gérer un réflexe d‘éjection fort
  • elle facilite la pratique de la compression mammaire
  • elle facilite l’activité d’un bébé qui a tendance à être somnolent.

 

Osez essayer, elle vous rendra de nombreux services !

 

Confort maternel     ★★★☆☆

Repos maternel        ★★☆☆☆

Les réflexes du nouveau-né facilitent la tétée ★★★☆☆

Facilité prise du sein asymétrique   ★★★★☆

Confort du bébé ★★★★☆

Tétée facile en public ★★★☆☆

Tétée facile à l’extérieur ★★☆☆☆
Situations spécifiques :

Jumeaux  ☆☆☆☆☆

Bébé « somnolent » ★★★★☆

Réflexe d’éjection fort ★★★★★

Remettre au sein après prise du biberon sur une

période prolongée ★★☆☆☆

Bébé qui grandit et commence « à peser », bambin  ★★★★☆

[Auteure] : Dr Muriel Mermilliod

Une réflexion sur “ la position ” à califourchon” ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *