La place du père dans la consultation d’allaitement

Je suis heureuse que les (futurs) papas viennent en consultation avec leur compagne, du coup je les implique d’emblée dans le projet d’allaitement. Mes explications, mes suggestions, mes « Attention, drapeaux rouges » leur sont destinés tout autant qu’à celle qui va allaiter.

Ces futurs papas sont alors les veilleurs d’une éventuelle démotivation, de mamelons déformés (attention, risque de crevasse), de seins trop pleins. Ils vont aider leurs compagnes aussi bien par leur rappel des conseils que par leurs gestes.

Lors de soucis, ils peuvent soulager la mère en lui massant les seins, en les préparant avant la tétée ou le recueil au tire-lait. Une fois, j’ai admiré un papa qui avait pris ma suite alors que j’allais prendre une série de notes. Il reproduisait un massage de déblocage de canal bouché tout en tenant une téterelle de tire-lait, tandis que la maman allaitait de l’autre côté ; et de me demander si ses gestes étaient corrects.

Le papa qui vient en consultation, peut aussi librement exprimer son stress, son inquiétude. J’ai le souvenir récent d’un papa me demandant : « pouvez-vous nous dire si vous pouvez faire quelque chose, entre ces douleurs et le manque de lait ? ».  Ce papa put alors être rassuré, le projet d’allaitement tout autant que la santé de son enfant, peuvent et doivent être respectés, et c’est cette consultation, qui a permis d’identifier ce qui n’allait pas, et comment y remédier au mieux, ensemble, quitte à faire des ajustements par téléphone dans les jours qui suivent.

Le père est également important lorsque nous, consultantes en lactation, sommes amenées à suggérer des massages oraux spécifiques pour les bébés –massage des lèvres, des gencives etc. Ces massages sont à réaliser plusieurs fois par jour, idéalement avant chaque tétée. Je les charge de ces massages, car non seulement ils sont impliqués dans un soin à leur enfant, mais aussi ils permettent à la mère de se détendre ou de jouer avec les aînés…

C’est pourquoi les (futurs) papas sont cordialement invités lors des consultations. Ils sont les bienvenus aussi lors des réunions organisées par les associations.

Pour finir, une petite note. Les mères d’aujourd’hui qui vivent en couple peuvent avoir une partenaire du même sexe. Il va de soi que tout ce que nous avons écrit en citant le papa peut s’adapter librement à une partenaire.

[Auteure] : Françoise Coudray, consultante en lactation IBCLC, formatrice et conférencière, Françoise Coudray est également la présidente fondatrice de l’A.D.J.+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *