Débuter l’allaitement : Comment savoir quand mon bébé a besoin de téter ?

De nombreuses mères le reconnaissent, elles sont inondées de conseils contradictoires. Faire le tri et s’y retrouver devient parfois un véritable défi au début de l’allaitement ! Voici quelques conseils pour y voir plus clair. Coup de projecteur sur les signes qui montrent que le nouveau-né est prêt à téter.

Les premiers jours et les première semaines représentent pour vous et votre bébé une période parfois déstabilisante d’apprentissage et d’adaptation. Grâce à une meilleure connaissance du processus de lactation, de la composition du lait maternel [1- 2] et des besoins et rythmes du nouveau-né, nous savons maintenant qu’il peut exister une grande diversité de rythmes alimentaires, presque autant que de couples mère-enfant ! [3] Il est salvateur d’observer votre bébé plutôt que la montre : cela s’appelle « allaiter aux signes d’éveil ».

Votre bébé a une façon toute particulière de vous indiquer qu’il est prêt à téter :

  • Les yeux encore fermés : il s’étire, tète légèrement sa langue, remue la bouche, fait de petits mouvements des yeux sous les paupières, de petites mimiques. Il est alors très proche de l’éveil, en sommeil léger et il est prêt à téter.

  • Il est éveillé et regarde calmement autour de lui, ne semblant pas chercher le sein, il est pourtant dans de bonnes conditions pour téter : en phase d’éveil calme.

  • Il est éveillé et s’agite, porte ses mains à sa bouche, tourne la tête pour chercher le sein : c’est une demande facilement perceptible que l’on appelle l’éveil agité.

Dans toutes ces situations il est important de lui proposer le sein. Cela favorisera un meilleur déroulement de la tétée, en outre cela lui offrira la possibilité de recevoir tout le lait dont il a besoin. Cela favorisera la mise en place de votre lactation et préviendra enfin la survenue d’un engorgement.

Un bébé qui pleure a déjà montré des signes d’éveil auparavant mais ils n’ont pas été perçus ou on n’y a pas répondu. Il est alors souvent plus difficile de le mettre au sein. Sur une période de vingt quatre heures, il peut ainsi rater quelques tétées pourtant si précieuses pour couvrir tous ses besoins. Ajoutons que la dépense énergétique provoquée par les pleurs n’est pas négligeable: si l’on n’ y prend garde, c’est ainsi que surviennent les difficultés.

Allaiter aux tous premiers signes d’éveil est une conduite d’allaitement recommandée pour tous les bébés nés à terme et s’avère particulièrement nécessaire lorsque :

  • votre bébé semble peu réclamer, qu’il dort beaucoup ou bien lorsqu’il est né avec une légère prématurité

  • lorsqu’il perd trop de poids les premiers jours

  • lorsqu’il est en difficulté pour trouver le sein ou téter efficacement

  • lorsqu’il mouille peu ses couches

  • lorsqu’il ne prend pas assez de poids

  • lorsque vous souffrez d’engorgement.

Nous venons de le voir, allaiter aux signes d’éveil est une des stratégies qui participent au démarrage optimal de l’allaitement. Si elle est préconisée pour éviter des désagréments, elle garantit aussi une mise au sein des plus harmonieuses.

Bibliographie

[1] Kent JC et Al, 2006, Volume and frequency of breastfeeding and fat content of breastmilk throughout the day

[2]. Hartmann PE., « Régulation de la synthèse du lait chez les femmes », Hors Série des Dossiers de l’Allaitement de la Journée Internationale de l’Allaitement à Paris, 2000.

[3] Gisèle Gremmo-Feger, Physiologie de la lactation, Les Dossiers de l’obstétrique, 424 Mars 2013

Le guide l’allaitement maternel de l’INPES
Allaitement à la demande, allaitement aux signes d’éveil – Feuillet de la Leche League France

[Auteure] : Dr Muriel Defrenne, consultante en lactation IBCLC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *