Conservation du lait maternel : qui croire ?

A la question « Combien de temps puis-je conserver mon lait maternel ? », il existe tout un panel de réponses en fonction des organismes qui les donnent. Des chiffres tellement différents qu’on ne sait plus qui croire ni quoi faire. A tel point que cela perturbe les nouveaux parents dans les pratiques du quotidien. Essayons ensemble d’expliquer d’où viennent ces différences pour que vous puissiez y voir clair et évaluer votre réponse à vous.

 

 

De nombreux facteurs

 

Les facteurs qui entrent en ligne de compte pour estimer la durée de conservation sont très nombreux, et qui plus est, pas toujours mesurables voire tout à fait aléatoires. Par exemple :

-L’état de santé du bébé : il faut être d’autant plus prudent que le bébé est faible, prématuré ou immunodéprimé

-La propreté du récipient contenant le lait maternel : était-il stérile ou non avant utilisation ? (°)

-L’hygiène de la mère (seins, mains) : elle peut abriter sur sa peau des bactéries pathogènes en plus ou moins grand nombre. Un juste équilibre de la toilette est à trouver, il ne s’agit pas non plus de se frictionner à l’alcool plusieurs fois par jour ! On obtiendrait d’ailleurs l’effet inverse. Une toilette quotidienne au savon suffit.

-Lorsqu’on parle de conservation à température ambiante, il est clair qu’elle varie très nettement si c’est l’hiver ou la canicule, si on est en plein soleil ou dans une salle climatisée.

-L’état de fonctionnement du réfrigérateur ou du congélateur : si le thermostat fonctionne bien ou non.

L’endroit où le flacon de lait maternel est placé dans le frigo. Par exemple, dans la porte la température est plus élevée que dans le fond du frigo. Elle varie également suivant les étages (normalement ces informations sont données sur la fiche technique du réfrigérateur).

-La façon d’utiliser l’appareil : s’il est ouvert régulièrement ou non, et combien de temps il l’est.

On comprend bien qu’il ne peut pas y avoir de solution absolue à cette question mais uniquement des informations et éléments de réponse.

 

 

Une durée maximale pour maîtriser un risque

 

Pourquoi faire attention à ne pas conserver trop longtemps le lait maternel ? Car c’est bien cette question qu’il faut se poser pour comprendre l’enjeu. Le risque, c’est la prolifération bactérienne. Les bactéries sont partout, et notamment sur notre peau. Certaines nous sont indispensables car elles prennent une part importante dans notre vie, par exemple pour notre digestion. Mais d’autres sont pathogènes : elles peuvent entraîner des maladies, et ce d’autant plus qu’elles sont nombreuses et que l’organisme est faible, comme peut l’être celui d’un bébé, qui n’a pas encore un système immunitaire mature.

 

Lorsqu’une femme tire son lait, des bactéries sont présentes dans le biberon de recueil. Le lait maternel est bourré d’agents protecteurs, comme les macrophages, qui vont éliminer une bonne partie des bactéries. Mais au fur et à mesure que le temps de conservation s'allonge, les macrophages seront de moins en moins actifs, et les bactéries risqueront de se multiplier de nouveau. Si ce sont des bactéries pathogènes, il y a un risque pour le bébé.

 

Il y a deux choses à savoir pour bien comprendre :

plus la température est élevée, tout en restant inférieure bien sûr à la température qui tue les bactéries, plus ces micro-organismes vont se multiplier. Voilà pourquoi la durée de conservation du lait maternel est plus courte à 20°C qu’à 4°C.

-lorsque le lait est congelé, il ne se passe plus rien ou presque : les bactéries ne peuvent plus se multiplier. Par contre, ces tueurs de bactéries que sont les macrophages contenus dans le lait maternel, éclatent à la congélation. Une fois le lait décongelé, ces précieuses cellules ne pourront donc plus assurer leur rôle protecteur. Le lait maternel congelé et non consommé devra par conséquent être jeté juste après la tentative de donner le biberon.

 

 

Alors ? Concrètement ?

 

Comme vous l’avez sûrement compris maintenant, il est difficile vu le nombre de facteurs de présumer du temps exact à partir duquel votre lait pourrait commencer à subir une prolifération bactérienne. La théorie voudrait que l’on fasse des analyses en permanence, ce qui est bien sûr impossible. Les durées de conservation sont donc toujours indicatives.

 

Pour les organismes sanitaires, il faut bien communiquer des données à la population, ils ne peuvent pas échapper à cette mission qui est la leur. Mais ces même autorités sanitaires ont également un autre souci en tête : se protéger pour qu’il ne puisse pas être dit qu’un bébé est mort par leur faute. Ce biais va naturellement les pousser à être assez drastiques, et si l'on peut dire, conservateurs… Ainsi, pour l’AFSSAPS, la durée de garde à 4°C est donc de 48 heures. Cela permet que, même si du lait maternel recueilli dans des conditions douteuses, placé dans un frigo qui refroidit plutôt à 10°C qu’à 4°C, avec un grand frère qui se sert en soda toutes les demi-heures et laisse la porte ouverte jusqu’à ce qu'un adulte le remarque, eh bien le bébé ne soit pas intoxiqué. Si le biberon était resté plus de 48 heures dans ces conditions, il y a fort à parier que le lait aurait été impropre à la consommation.

 

Les associations de mamans, comme La Leche League, sont davantage dans l’observation de la réalité, voire dans le cas par cas. Elles sont là pour aider les mamans et ne sont pas dans la crainte d’une responsabilité pouvant être engagée. Elles vont donc, en responsabilisant les mères aux méthodes de conservation, donner des recommandations allant jusqu’à 8 jours à 4°C. Mais cela suppose un réel accompagnement et des explications comme celles fournies ci-dessus.

 

La vérité, c'est donc la vôtre, c'est celle qui colle à votre façon de vivre en conscience de ce que vous faites. En tant que professionnelle de santé, je me dois de présenter par défaut les recommandations officielles françaises en vigueur aujourd’hui qui prévalent en cas de doute. En tant que maman allaitante, j'avais établi lors de mes allaitements de façon empirique une durée de conservation à 4°C qui se trouvait être au milieu des deux recommandations cités ci-dessus.

 

J'espère que ces quelques explications vous permettront de vous sentir moins désarmée face aux différents discours…

 

 

 

(°) Attention, cette phrase n’a pas pour but de pousser à la stérilisation systématique avant chaque utilisation. Nous rappelons juste que la stérilité du contenant est un facteur parmi d’autres. Actuellement, les recommandations officielles sont de ne pas stériliser les biberons si le bébé est en bonne santé et né à terme, et elles sont tout à fait légitimes à notre avis.

 

28 réflexions sur “ Conservation du lait maternel : qui croire ? ”

  1. Bonjour,

    Je pense qu'il est important de savoir que les recommandations internationales, de l'HABANA (association des lactariums d'Amérique du Nord), de l'ABM (Academy of Breastfeeding Medicine) ou du NICE (ministère de la santé au Royaune-Uni) recommandent des durées de 5 jours pour la conservation du lait maternel au réfrigérateur pour un enfant né à terme et en bonne santé. Le texte de l' AFSSAPS date de 2005 et ne fonde pas explicitement ses recommandations sur des études. La durée maximale de 8 jours n'a été étudiée que dans un seul travail de recherche et pour un petit groupe de mères, elle n'est donc effectivement pas retenue comme optimale.

    Il n'y pas de données sur une durée de conservation à suivre quand les conditions d'hygiène (lavage soigneux des mains et du matériel) ne sont pas remplies, c'est toujours important de les respecter…

    Merci pour votre article qui souligne combien il serait utile que la France se mette à jour sur cette question de la conservation du lait maternel, en utilisant les données de la littérature scientifique.

    Bien cordialement

     

  2. Merci pour ces conseils sur la conservation au réfrigérateur , moi je tire mon lait par petite quantité que je laisse maiximum 48 h au frigo puis je met la totalité ensuite au congélateur , je me demandais si cela était bien car on m’a dis qu’il est préférable de congeler directement mais comme je ne tire que 30 a 40 ml a chaque fois j’attend d’avoir au moins 120 pour le congeler est ce bien ???

    1. Bonjour Fanny
      A partir du moment où les différentes quantités sont à la même température quand vous les mélangez, il n’y a pas de souci.

  3. Ok il est donc possible de congeler le lait apres une conservation au frigidaire une journée par exemple le temps de tirer plusieurs fois et de laisser refroidir chaque petite quantité ? Et lorsque l’on veux congeler est il possible aussi de tirer et mettre directement au congel ou est il préférable de laisser refroidir le lait au frigidaire puis de le mettre au congel une fois qu’il est froid ? Désolé pour toutes ces questions mais vous m’apporter beaucoup d’aide car très peu de personne de mon entourage ont allaite donc je nai pas d’expérience dans le domaine mais j’aimerai tellement continuer le plus possible …. Merci en tout cas .

    1. Bonjour Fanny,
      Je réponds dans l’ordre de vos questions 🙂 :
      Oui, il est possible de congeler après une conservation d’une journée au réfrigérateur.
      Il vaut mieux refroidir d’abord votre lait au réfrigérateur avant de le congeler, sinon le choc thermique est trop important.
      J’espère vous avoir aider, bon courage pour votre stock 🙂

  4. Bonjour,
    Quelle est la méthode la plus simple et rapide pour décongeler son lait?
    Merci beaucoup pour votre réponse

    1. Bonjour Alice
      Soit vous pouvez laisser décongeler à température ambiante , soit sous l’eau chaude. Le lait n’a pas besoin d’être chaud. Certains bébés le consommeront froid, d’autres à température ambiante.

  5. Bonjour,
    Ce n’est pas tout à fait le sujet, mais j’aimerai savoir dans quel contenant peut-on mettre son lait une fois tiré? peut-on le transvaser dans de petit pot en verre (stérilisé)?ou faut-il mieux le mettre dans un biberon directement? surtout pour le congeler?
    Merci en tout cas pour toutes ces précieuses info!!

    1. Bonjour Claire,
      Pour éviter trop de manipulations le mieux est de le conserver dans un flacon de recueil mais il existe aussi des sachets spéciaux ou éventuellement dans les sachets glaçons c’est plus facile à décongeler.
      Le petit pot en verre manque d’étanchéité.
      C’est important également de ne pas remplir au maximum car le lait se dilate après congélation.

  6. Bonjour,
    je ‘tire-allaite” et je suis dons confrontée à la conservation de mon lait au quotidien. Apres avoir lu beaucoup de choses à ce sujet, je me demandais si les gaz et les grosses douleurs au ventre de mon bébé (4 mois préma de 1,5 mois) pouvaient être dus à une mauvaise conservation du lait. (car au début de ce tire-allaitement je n’étais pas consciente de la priorité à bien conserver le lait, je pensais que le lait maternel se conservait très bien, longtemps à température ambiante). Comment puis je voir si mon enfant à des batterie pathogènes liés à cela. De plus, le tire lait me donnant beaucoup de crevasses, j’ai toujours plus ou moins des pansements de compresse le lait maternel, et je ne me lave pas toujours les seins avant le tirage.
    Mon enfant se tortille de douleur depuis ses 1 mois et cela ne va pas en s’arrangeant. Merci beaucoup d’avance pour votre réponse,
    Melaine.

    1. Bonjour Melaine,
      S’il y avait contamination de votre lait, votre bébé vomirait très souvent et aurait des diarrhées très fréquentes, perdrait du poids,il serait “mou”, atonique et il dormirait beaucoup. Ces sont les signes d’une infection.
      S’il a des douleurs ça peut-être lié à d’autres choses qu’une infection.
      Par contre, il n’est pas normal au bout de 4 mois d’avoir encore des douleurs au sein au tirage.Le tire-lait ne doit pas faire mal.
      Je vous invite à revoir tout cela avec une consultante en lactation proche de chez vous. Pour en trouver une, vous pouvez chercher sur ce site .
      Je reste à votre disposition pour d’autres informations.

  7. Bonjour ! J’ai tiré mon lait au début de mon allaitement et maintenant en voulant le donner à ma fille je constate des points blancs sur les parois des récipients contenant mon lait congelé ! ! Est ce dangereux ? Dois je tout jeter ?
    Merci

    1. Bonjour Eve,
      Si votre lait a moins de 4 mois, c’est probablement les graisses du lait. Lors de la réfrigération ou de la congélation, les graisses surnagent et se déposent contre les parois, c’est tout à fait normal et votre lait est consommable. Après décongélation, il faut juste remuer doucement le biberon pour bien que les graisses s’intègrent de nouveau au lait.

      1. Bonjour et merci pour cet article. J’utilise la technique du bac à glaçons. Le mien n’a pas de couvercle: est-ce préjudiciable? Ensuite, j’ai remarqué que les glaçons “collent” beaucoup quand je les démoule pour les mettre dans un sac congélation; la aussi, normal? Enfin, faut-il réchauffer le lait directement dans le sac ou puis je en extraire quelques uns? Merci!

        1. Bonjour Lucie,
          C’est effectivement mieux que tout soit fermé pour éviter le risque de contamination. C’est la graisse du lait qui fait coller les glaçons donc c’est normal.
          Vous pouvez extraire quelques glaçons du sac s’ils ne collent pas trop entre eux et remettre au congélateur les autres s’ils ne sont pas décongelés

  8. Bonjour,
    Je ne suis pas sûre de mon réfrigérateur. Après avoir fait des tests avec un thermomètre, sa température varie entre 0,8 et 6 degrés. Il est donc très difficile a régler. Y a t’il des risques pour mon bébé ? Quelle précaution dois je prendre lors de la conservation de mon lait?
    Merci beaucoup cela m’inquiète énormément…

    1. Bonjour Emilie,
      Comme cette variation est maximum de 6 degrés, il n’y a pas de risque de contamination microbienne. Ne le conservez pas plus de 48h au réfrigérateur sinon vous pouvez le congeler et la durée de conservation sera de 4 mois.
      Donc pas d’inquiétude , soyez rassurée 🙂

  9. Bonjour,

    J’ai tiré mon lait ce matin et l’ai placé au congélateur au travail, il est légèrement congelé a certains endroits (petits cristaux) et j’ai 40 minutes de trajet durant lesquelles il est placé dans un sac de congélation avec une poche à glace. Puis-je le remettre au congélateur par la suite? Ma fille ne le consommera que dans 1 semaine… merci d’avance pour votre réponse !
    Isabelle

    1. Bonjour Isabelle,
      Il est préférable de ne pas recongeler votre lait à nouveau car pendant les 40 minutes du temps de trajet il a certainement été en phase de décongélation, de ce fait il ne convient plus à la conservation au congélateur.
      Si vous ne le donnez pas à votre bébé dans les prochaines 24h, plutôt que de le jeter, sachez qu’il peut être un très bon hydratant pour la peau de celui-ci ; il vous suffira de le mettre dans son bain ou de s’en servir pour le change.

  10. Bonjour,
    Merci pour votre annonce, car il est vrai qu’on entend tout et n’importe quoi.
    Mon frigo pareil change souvent de température mais ne dépasse pas les 8°C je surveille attentivement, par contre il y a toujours une forme de peau que se forment sur les parois du biberon est ce normal?
    Lorsque je suis de sortie je ne prends que un biberon car je ne sais pas comment faire, une fois que le lait est sortie du réfrigérateur on ne peut plus le remettre au réfrigérateur une fois que je suis arriver à destination?
    Une puéricultrice m’a dit que après que le lait est sorti du réfrigérateur le lait se conserve 6h maximum est ce vrai?
    Merci pour vos réponses

    1. Bonjour Karen,

      La ” peau” qui est formée c’est probablement la “crème du lait”, en refroidissant le lait se décompose et on peut voir apparaître la graisse au dessus et la partie plus liquide en dessous.
      Concernant le transport de votre lait, s’il est dans une glacière pendant le temps du transport, vous pouvez sans souci le remettre au réfrigérateur arrivé à destination.
      Ce que votre puéricultrice vous a dit est tout à fait exact le lait se conserve 4h à 6h à température ambiante ( T° de 19 à 25°C ).

  11. Bonjour. Pouvez vous me dire si ma pratique est bonne : je tire mon lait je le congele de suite c’est grave ? Pour le décongeler je le met au frigidaire puis le réchauffe dans l’eau bouillante. C’est bien ou pas ? J’ai peur de contaminer bébé ça me stress beaucoup. Sachant que je trouve qu’elle est beaucoup fatiguer en ce moment elle dort beaucoup. Et la semaine dernière elle a eu des diarrhée le pédiatre m’a Di qu’il s’agissait d’une gastro et aujourd’hui plus rien..

    1. Bonjour Séverine,
      Il vaut mieux faire refroidir votre lait avant de le mettre au congélateur pour éviter le choc thermique.
      Sinon votre façon de décongeler est très bonne. Il ne faut pas faire bouillir votre lait, ni le mettre au micro-ondes cela détruirait des nutriments.
      Je ne peux pas vous dire si ses diarrhées sont liées ou non à la façon de conserver votre lait mais si vous respectez les conditions d’hygiène ( lavage des mains avant le tirage et avant de manipuler le lait, biberons propres, …) il y a très peu de risques.

  12. Bonjour,
    J’ai tiré mon lait pour la première fois hier matin et je l’ai donné 36heures plus tard à ma fille. Je l’avais conservé au frigo mais je viens de me rendre compte qu’il était à 8 degrés! De plus le lait avait passé une bonne heure à température ambiante le temps du tirage qui fût laborieux . Est-ce qu’il y a un risque pour ma fille?
    Merci à vous

    1. Bonjour Sophie,
      le lait conservé à 4°C peut être conservé jusqu’à 5 à 8 jours selon l’ABM ( Academy of breastfeeding medecine = academie américaine d’allaitement ).
      Donc je pense qu’il n’y aucun souci pour votre bébé même si le lait a été 1h à température ambiante avant la réfrigération.
      Concernant le tirage, il vaut mieux tirer 10-15 mn, arrêter 5 à 10 mn puis re-tirer si besoin, le lait s’écoule plus facilement que si on laisse le tire lait en place une demi-heure ou plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 4 =