Y croire! Et puis le faire

Biological-Nurturing1
la position naturelle

L'histoire qui suit est racontée avec l'accord de l'intéressée.


Il y a deux semaines, une maman m'a appelée parce que son allaitement était dans une situation désespérée. En général, ce genre d'appel tombe le vendredi à 18 heures. C'est toujours un moment d'angoisse pour les mamans et de gros stress pour moi car s'il y a urgence, c'est difficile de trouver quelqu'un de compétent en allaitement pour une consultation. Et là, ça n'a pas loupé.
 

Donc, un bébé de onze jours, qui ne tète pas ou très mal, avec un papa farouchement opposé à l'allaitement, une maman qui n'a pas allaité son premier enfant et qui veut à tout prix allaiter celui-ci.
Le bébé boit en grande majorité des biberons de lait artificiel,en plus des 50 à 80 mL que sa maman tire péniblement chaque jour. Autant dire que cela va plutôt mal.

Dans l'après-midi, la maman a appelé une consultante en lactation, qui lui a répondu "là c'est trop tard, il n'y a plus rien à faire, et de toute façon j'ai pas le temps".

Ma petite dame est en larmes. Elle sait qu'elle n'aura pas d'autre enfant et pleure cet allaitement à peine commencé déjà terminé.

Je sens que si je ne l'aide pas, ce soir elle arrête tout.

Alors je décide d'y croire.

Nous remettons toute la physiologie à plat, j'apprends qu'elle a des mamelons pas très bien formés et utilise des bouts de sein. Quand on est en défaut de stimulation, ça n'aide jamais beaucoup.

Nous dressons un plan de bataille :

-tétées en position naturelle pour stimuler les réflexes du bébé

-en alternance avec des tétées bébé d'un côté, et tire lait de l'autre, pour stimuler la lactation

-avant chaque tétée, stimulation du mamelon avec le tire lait pendant une minute pour qu'il ressorte et que Bébé s'accroche mieux

-essai systématique sans bouts de sein

-tétées toutes les deux heures et non toutes les quatre heures comme on le lui avait chaleureusement recommandé

 

Je garde le DAL pour la suite, je sens qu'il ne faut pas trop en faire ce soir-là

"Courage madame, je vous appelle lundi matin, je pense à vous. Appelez moi ce week end si vous avez besoin d'aide".

 

Lundi, le moral est remonté. Le bébé a mal tété samedi et dimanche, mais les quantités tirées ont bien augmenté. Et ce matin là, il y a eu une bonne tétée. C'est la première vraie tétée, et la maman ne sait comment exprimer sa joie.

Je lui arrange un rendez-vous en urgence avec une consultante IBCLC que je connais pour s'assurer que le bébé commence à bien comprendre comment tout cela fonctionne. La maman promet de me tenir au courant.

 

Je lui ai parlé ce matin. Bébé tête bien, sans bouts de sein. Il n'y a presque plus de compléments et sans doute dans quelques jours l'allaitement sera-t-il exclusif. La prise de poids est optimale. La maman est comblée.

 

Oui, il fallait y croire, car cette maman, malgré sa motivation profonde, était à bout, physiquement et psychologiquement. Elle n'avait plus les moyens de croire en elle-même.

Cela demande beaucoup d'énergie aux personnes accompagnantes de croire, quand la situation est désespérée. Mais la fin de l'histoire est souvent bien belle…

 

2 réflexions sur « Y croire! Et puis le faire »

  1. Une histoire qui se termine super bien  !!!!!!!!!! 

    pour ma petite histoire, j'ai accouchée le 03/02/13. en rentrant à la maison, 1 jours , puis 2… et des crevasses énormes, l'angoisse d'allaiter tellement ca fais mal, je saigne quand il téte. 

    la sage femme qui me rend visite me conseille la location d'un tire lait sur votre site. j'appelle desuite ! vous êtes très efficace. la dame me demande d'appeller valérie, conseillère en lactation. je me demande bien comment  elle pourra me conseiller par téléphone mais bon, j'ai rien à perdre.

    valérie me pose des questions, puis d'autres. et surtout elle me donne de précieux conseils comme l'allaitement en ballon de rugby. je ne suis pas très alèze mais je ne saigne plus ! c'est déjà une victoire …

    une semaine après plus aucune crevasse, je peux rechanger de position d'allaitement ! grâce a toi valérie , aujourd'hui mon bébé a 4 mois, il est exclusivement nourri au sein et se porte très très bien !!!

    sans ce coup de téléphone à valérie, conseillère en lactation… j'aurai vite abandonner et donner le biberon avec du lait en poudre !

     

    1. Merci Emilie pour ton témoignage! Je suis vraiment très contente que ton allaitement se passe bien maintenant. Bravo d’avoir passé avec courage les difficultés du début, et d’avoir fait ce qu’il fallait pour que ça marche… Je te souhaite ainsi qu’à ton bébé de continuer un allaitement serein autant de temps que vous en aurez tous deux envie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *