Apprentissages

J’aime bien savourer les petites coïncidences de la vie, et c’est souvent qu’au cours d’une journée, je remarque que la même problématique s’est posée 3 fois pour disparaître ensuite pendant des semaines.

Comme le dit Einstein, « le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito ». J’en conclus que là-haut, on veut me faire travailler sur une problématique bien précise !

Aujourd’hui, le thème était « les bébés qui désaprennent à téter ».

C’est rare, mais assez insidieux et perturbant pour être cité.

Dans ce genre de situation, le nouveau-né a une bonne succion, il prend bien le sein, a un rythme correct, mais pour une raison ou une autre, sa maman a un problème d’éjection ou de quantité. Le bébé en déduit donc que sa façon d’opérer est mauvaise. Par conséquent, il essaie autre chose, prend de mauvaises habitudes, et la maman se retrouve avec des mamelons très douloureux voire crevassés. Le bébé doit alors être rééduqué, ce qui est rarement simple.

D’où l’importance, à chaque tétée, d’être attentive, et à la prise du sein, et au transfert correct de lait.

Apprendre aux femmes à reconnaître une tétée efficace est un de mes chevaux de bataille !

2 réflexions sur « Apprentissages »

  1. En effet, j'ai découvert au cours de l'allaitement que j'avais un réflexe d'éjection fort. Mon bébé se débrouillait plutôt bien avec… jusqu'au moment où la reprise du travail (10 semaines après sa naissance) a commencé a me fatiguer. Il ne faisait plus ses nuits, la fatigue empirait et à ses 3 mois et 3 semaines, ce fameux REF n'existait plus et le lait ne coulait plus assez vite à son gout… Plus de courage pour maintenir la lactation et bébé est passé au lait artificiel. J'aurais "su", j'aurais fait en sorte de diminuer ce REF dès que je m'en suis aperçue pour qu'il ne s'habitue pas à avoir  autant de lait si rapidement. Ca a tout de même été une belle histoire et j'ai après tout réussi à tenir le coup pendant 1 peu plus d'un mois alors que j'aurais pu commencer à le sevrer à 1 mois et demi… Pour le prochain, je saurais 😉

    1. Bonjour Nathalie,

      c’est malheureusement un grand classique des bébés habitués à un flux important. Le problème est d’autant plus marqué lorsqu’ils commencent le biberon, par exemple au moment de la reprise du travail, car alors ils vont nettement préférer le biberon. Alors quoi faire? En effet, soit agir sur le réflexe d’ejection fort au début, mais bon quand même quand ça se passe bien pour le bébé, on a autre chose à penser! Soit être vigilente et si bébé refuse le sein après une prise de biberon, trouver un autre moyen de donner le lait, ou alors avec une tétine mini trou et un biberon le plus horizontal possible pour que le bébé ait à travailler un peu! En tous cas, bravo d’avoir tenu 1 mois dans ces conditions difficiles! Un mois de plus d’allaitement, c’est toujours bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *