Engorgement : plutôt du froid!

Il n'y a pas que sur les terrains de foot que la cryothérapie (°) fait merveille!

En allaitement, c'est une valeur sûre que j'utilise quotidiennement!

Et pourtant, il n'est pas rare qu'une mère allaitante se voit proposer uniquement une douche ou une compresse chaude dans un cas d'engorgement. Pourtant l'expérience montre que c'est rarement la solution la plus adaptée.

 

D'abord, qu'est-ce qu'un engorgement du sein?

 

L'engorgement physiologique, ou montée laiteuse, a lieu aux environs du troisième jour après la naissance. Il est du à une augmentation de la production lactée (le colustrum cède la place au lait), mais également et surtout à une augmentation de l'apport sanguin dans le sein. Le système lymphatique, parallèle au système sanguin, est alors ralenti, ce qui cause un oedème. Cet engorgement est physiologique, c'est à dire normal, et il n'a lieu qu'une seule fois, au début de l'allaitement.

Par contre, les engorgements importants à distance de la naissance (°°) sont liés à une mauvaise vidange du sein, entraînant une stagnation du lait dans les canaux. Par exemple, si le bébé a moins tété que d'habitude, ou qu'un canal est bouché. Un soutien-gorge trop serré peut aussi provoquer des dégâts. Ce type d'engorgement traduit un problème, et s'il n'est pas géré correctement, il peut dégénérer en mastite.

 

Alors, chaleur ou fraicheur?

Face à l'inflammation qui s'ensuit dans ces deux cas, l'utilisation du froid, en parallèle bien sûr de tétées efficaces et fréquentes, est tout à fait justifiée. Lorsque l'on s'est fait une entorse, blessure conduisant à une importante inflammation des tissus, on ne va pas utiliser une bouillotte!

Ce raisonnement s'applique à l'engorgement. D'ailleurs, la grande majorité des femmes me disent que l'utilisation de chaleur n'a rien changé à leur situation, voire l'a aggravée. Pour les mamans que l'utilisation de froid n'aide pas, essayez tout de même le chaud!

 

Comment agit une poche de glace?

En réponse au froid, le corps sécrète des endorphines. C'est le premier effet bénéfique : la douleur se calme. Du coup, la tétée ou l'utilisation du tire-lait vont être grandement facilitées, car la douleur peut inhiber le réflexe d'éjection.

Mais cela ne s'arrête pas là! Le second effet est anti-inflammatoire. Le froid agit donc directement sur l'inflammation. Couplé à une tétée qui vide bien le sein, il permet une résorbtion très rapide de l'oedème.

 

Concrètement, comment faire?

Vous placez pendant 20 minutes la poche de glace sur la zone la plus douloureuse ou la plus dure du sein. Cela peut être une poche spécialement prévue à cet effet, ou encore des glaçons concassés et enveloppés dans un linge. Parfois les mamans sont au travail, et n'ont rien de tout cela à disposition. Elles peuvent alors placer un linge au freezer, en espérant que leur lieu de travail en soit équipé, c'est un bon système D!

Après cette aplication de froid, donnez la tétée ou tirez votre lait. Renouvelez cette opération toutes les deux heures jusqu'à ce que votre sein soit de nouveau souple. Si les symptômes s'aggravent, et que vous ressentez un état grippal, consultez rapidement une consultante en allaitement IBCLC.

 

NB : l'alimentation de la maman n'influence pas l'engorgement. Les quantités d'eau bues non plus. Donc vous restreindre ne servira à rien : buvez à votre soif!

 

(°) utilisation d'une poche de glace ou d'un spray à plus ou moins basse température dans le but de soigner une douleur

(°°) un engorgement léger est relativement normal dans les premières semaines d'allaitement

 

 

4 réflexions sur « Engorgement : plutôt du froid! »

  1. Je confirme!

    Quelques jours après la naissance, ma montée de lait était douloureuse, j'avais les seins énormes et durs! On m'a conseillé le froid à la maternité, et j'ai essayé. J'avais une poche de froid (la même que j'utilise pour mes enfants quand ils tombent!) que j'avais mis au frigo avant. Quel soulagement!

    Il y a aussi les feuilles de chou que la sage femme m'a apportées: et ça a aussi bien marché 😉

    1. oui, le chou c’est tres bien aussi! Avant, je n’osais pas, par peur de passer pour une folle, mais maintenant, j’ose et les mamans sont très contentes! je ferai un petit billet la dessus bientot!

  2. apres je serai plus modérée car les douches tres chaudes ( et leur effet vasodilatateur ) m'ont vraiment aidée à soulager mes montées de lait et meme lors des épisodes de mastite/canal lactifere bouché car elles me permettaient vraiment d'exprimer mon lait alors manuellement sous la douche. Apres les feuilles de chou entre les tétées sont tres pratiques aussi , mais je dirais que les 2 sont complementaires. Le chaud pour désengorger, le froid pour soulager. Apres je me posais la question du chou: est ce la forme et le coté frais qui est utile ou vraiment le chou a des propriétés anti inflammatoire ou diuérétique? Car ce n'est pas une plante tres utilisé en phytotherapie…

    1. Il y a en effet des mamans que cela aide de prendre une douche, c’est d’ailleurs pourquoi j’ai dit dans mon billet que chaque maman doit faire ses tests, mais mes petites statistiques personnellesfaites sur les retours des mamans qui ont testé les deux sont vraiment en faveur du froid sur le sein, pour l’aide à l’éjection du lait. La douche chaude peut par contre avoir un effet que le froid n’a pas, c’est de relaxer la maman qui peut alors lâcher prise… Donc en effet, c’est complémentaire dans ce sens! Je vous promets un article sur dans les semaines qui viennent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *