Comment augmenter sa production de lait

Comme promis la semaine dernière, voici un résumé de la conférence donnée par Diana West, consultante IBCLC, à la journée de l'allaitement du 29 mars 2013, et que j'ai trouvée très instructive. Cette conférence était à destination des professionnels,mais j'en ai extrait ce qui vous intéresse le plus vous, mamans et futures mamans. « Accroître la production lactée », c'est le titre, et c'est aussi le souhait de la plupart des mamans qui m'appellent.

 

Diana West nous a présenté surtout des mesures à prendre dans les tous premiers jours, car, donnée importante, les récepteurs hormonaux se mettent en place les 2-3 premières semaines après la naissance. Plus il y a de récepteurs, plus les hormones (prolactine, ocytocine…) que vous produisez seront efficaces. Elles diront à vos seins « Allez-y, fabriquez du lait et faites le sortir! » Le récepteur c'est un peu comme un démarreur de voiture, et l'hormone c'est la clef.

blog11-4-13

 

Donc, plus il y a de lait produit à ce moment-là, plus il y aura de lait ensuite (attention ! Tout est à recommencer en cas de nouvelle grossesse!)

 

 

Ces mesures sont importantes pour toutes les femmes mais surtout pour celles dont l'allaitement sera à risques, par exemple si elles ont des problèmes hormonaux : syndrome des ovaires polykystiques, déficience de la phase lutéale, problèmes thyroïdiens… autant de mots/maux barbares mais bien réels pour celles qui en souffrent…

 

…Donc, quelles sont ces actions ?

 

-Eh bien déjà on peut commencer à exprimer du colostrum manuellement à partir de 36 semaines de grossesse, 2 fois par jour, et le conserver en le congelant. Il n'y a aucun risque à cela dans le cadre d'une grossesse normale.

-Ensuite, mettre au sein le bébé dès la première heure, (ou exprimer le colostrum si ce n'est pas possible, avec une expression ensuite toutes les 3 heures jusqu'à ce que le bébé puisse téter. A noter que l'expression manuelle du colostrum est plus efficace qu'avec un tire lait les 2 premiers jours).

-Petit truc : retarder la prise du bain, car bébé laisse du liquide amniotique avec ses petites mains sur le sein de sa maman, et cela lui sert ensuite de repère ! Je vous livre au passage mon expérience personnelle avec ma fille Coline qui a pris son premier bain à 4 jours : tous les liquides divers et variés ont été absorbés par sa peau, dont une merveilleuse odeur s'échappait…

-Vraiment intéressant : la quantité produite à J4 permet d'avoir une estimation de ce qui sera produit à 2 semaines. Pour un allaitement à risques, cela vaut donc le coup de tirer en plus des tétées à ce moment-là.

 

Bon, cela fait déjà pas mal d'informations à digérer… Demain, je vous présenterai d'autres mesures, qui concernent également la production de lait pour des bébés plus âgés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *