Coliques : la faute à l’allaitement? (première partie)

Les coliques… Quel parent ne frémit pas à cette évocation? Car nombreux sont les bébés qui en souffrent à un moment donné, un peu ou beaucoup, la période la plus critique se situant entre 1 et 3 mois.

Comme d’habitude lorsqu’il y a un problème, il est aisé de pointer l’allaitement du doigt, surtout si la maman allaite exclusivement. Mais dans le cas des coliques, les causes sont multiples et mal définies (une jolie formule pour dire qu’on ne sait pas grand-chose!), sans oublier qu’on les rend facilement responsables de pleurs qui peuvent être liés à une autre difficulté vécue par le bébé. Un écueil classique.

Tout ceci rend donc la question des coliques relativement délicate à traiter. Néanmoins une chose est sûre : si votre bébé émet fréquemment des gaz et des bruits intestinaux importants, et s’il se tortille pendant ou entre les tétées, le tout assorti de pleurs pouvant durer deux ou trois heures, et ceci au moins trois fois par semaine, il est évident que son intestin lui fait des misères et qu’on peut parler de coliques.

Un système digestif immature

Le système digestif d’un nourrisson est immature. Il continue, après la naissance, à se construire progressivement, en même temps que se constitue la flore bactérienne participant à la digestion. L’immaturité touche à la fois la fonction et la structure. En clair, l’intestin ne fonctionne pas tout de suite parfaitement, car pendant toute la grossesse l’alimentation a été assurée via le cordon ombilical, donc par voie sanguine.

Un autre exemple bien connu de cette immaturité concerne le clapet anti-retour de l’estomac, lequel n’est pas vraiment opérationnel avant 6 mois voire davantage, d’où les régurgitations qui s’estompent peu à peu mais peuvent se poursuivre jusqu’à 1 an.

On peut d’ailleurs noter que cette immaturité du système digestif – parmi tant d’autres chez le nourrisson – renforce la thèse que le bébé humain naît „prématurément“ de neuf mois environ et que l’on a donc tout intérêt à le materner abondamment pendant cette période, comme le petit kangourou dans sa poche.

Toutefois, la nature a bien fait les choses pour compenser le manque de performances initial du tube digestif. Par exemple, concernant la fonction, le lait maternel contient également les enzymes (°) permettant sa propre digestion (le produit est livré avec les outils !). Rien que pour cela, l’allaitement mérite le détour, car le lait maternel fatigue moins l’organisme du bébé que le lait artificiel, dépourvu de ces enzymes.

D’ailleurs les coliques des bébés non-allaités sont généralement dues à la composition du lait artificiel, trop gras et dont certains constituants moléculaires sont totalement inadaptés à l’alimentation des petits humains. Finalement entre le lait maternel et le lait bovin dé-bovinisé lyohilisé, il y a plus de différences que de points communs.

Néanmoins, les bébés allaités peuvent eux-aussi souffrir de coliques, mais pour des raisons différentes. Je vous propose donc une liste non exhaustive des cas les plus courants des coliques du bébé allaité, et quelques solutions pour atténuer voire supprimer les coliques.

Des repas trop longs

Le cas le plus courant que je rencontre est lié à des tétées trop fréquentes et/ou trop longues. Nombreuses sont les jeunes mamans qui laissent leur bébé 45 minutes voire une heure au sein, croyant bien faire. Une autre erreur fréquente est de donner une tétée, et si le bébé pleure juste après, de le remettre au sein. Et ainsi tout au long de la journée. Ces deux situations, répétées, donnent lieu à des digestions laborieuses et inefficaces, entraînant fermentations et gaz. (°°)

Rappelez vous votre dernier repas de famille chez Tante Muriel, lorsque vous êtes restée quatre heures à table. La digestion n’était pas optimale, n‘est ce pas? Eh bien c’est pareil pour votre bébé!

Donc, plutôt que de le laisser une heure au sein ou de lui donner à manger tous les quarts d’heure, visez l’efficacité de la tétée . Si vous avez besoin que quelqu’un vous accompagne dans cet apprentissage nécessaire de la physiologie, rencontrez une consultante en lactation IBCLC.

Trop de lactose

Contrairement aux idées reçues, avoir trop de lait n’est pas la garantie d’un allaitement serein. Cela peut même être le contraire!

Sans parler de l’inconfort subi par la maman (fuites de lait importantes, engorgements à répétition), on observe souvent des coliques, voire, paradoxalement, une faible prise de poids du bébé. En effet, le sein qui produit trop de lait va délivrer trop de lactose (sucres) et insuffisamment de graisses. La digestion de ces sucres sera incomplète et difficile, occasionnant des gaz et des selles vertes.

En première intention, voici ce qui est proposé aux mamans dans cette situation : donner le même sein deux voire trois fois de suite, et soulager manuellement l’autre très régulièrement pour éviter l’engorgement. Le bébé aura donc davantage de graisses dans le lait qu’il boira sur le même sein.

Parfois des mamans bien intentionnées mais mal renseignées donnent trop vite le deuxième sein au bébé. Pour peu que celui-ci ne prenne pas de grosses quantités à la fois, il se retrouvera nourri essentiellement de lait de début de tétée. Là encore, la digestion du lactose en grande quantité sera laborieuse. Une intolérance au lactose risque même d’être diagnostiquée (et l’allaitement sera arrêté au profit d’un lait industriel spécial), alors qu’il suffirait de revoir la façon de faire, c’est-à-dire :

-laisser le bébé au premier sein tant qu’il déglutit régulièrement

-si besoin, comprimer ce sein pour stimuler le bébé

-ne donner le deuxième sein que si on est sûre que le bébé a encore vraiment faim

Comment savoir si le bébé a encore faim?

Une des façons les plus simples est de tester l’appétit du bébé face à un afflux important de lait, en comprimant le sein. S’il se retire avec une moue dégoûtée, c’est qu’il a eu son content et veut juste avoir le sein dans la bouche pour dormir tranquillement. S’il ne se retire pas et tète avidement, c’est probablement qu’il a encore faim.

Je continuerai ce billet en début de semaine prochaine, avec d’autres réjouissances comme les REF et RGO : le réflexe d’éjection fort et le reflux gastro-oesophagien. Nous évoquerons aussi l’effet de l’alimentation de la maman sur les coliques.

J’espère que les conseils de ce billet auront déjà pu aider un certains nombres de parents!

Tous à vos témoignages!

(°) enzyme : grosse molécule découpant les composants des aliments en toutes petites parties utilisables par les cellules.

(°°)Attention, dans le cadre d’une poussée de croissance, on pourra être amenée à laisser son bébé au sein plus souvent et plus longtemps que de coutume. Les seins mettront 1 à 3 jours à s’habituer à la nouvelle demande.

74 réflexions sur « Coliques : la faute à l’allaitement? (première partie) »

  1. Bonjour!

    J'attendais votre article 😉

    Ma dernière a énormément souffert de coliques entre 1 et 3 mois, avec un pic entre 2 et 3 mois qui a été très difficile!! Le plus pénible était qu'elle souffrait PENDANT la tétée (très rarement entre) et cela rendait difficiles ces moments sensés être agréables… Elle tétait, le lait venait et sortait, je pense, trop rapidement, elle déglutissait sur chaque succion et parfois avalait de travers (ce qui l'énervait encore plus!)… Ensuite, je la voyais se tortiller, râler, tout en tétant. Par moments, elle a aussi fait des selles vertes.

    J'ai trouvé plusieurs solutions:
    – Donner le sein debout en marchant. Ca peut paraître étrange mais ça la soulageait beaucoup. Quand elle s'énervait, je me mettais debout, et je faisais "chhhh tchhh" et elle reprenait le sein.
    – Les tétées de nuit : jamais une colique… un mystère!! peut être le calme de la maison (et de la maman!) et des tétées bien complètes.
    – Donner le dernier sein donné à la tétée suivante (comme vous le décrivez dans votre article) afin de donner au maximum le lait "gras" de fin de tétée.
    – La compression du sein afin de bien "vider" le sein (même si je sais que ce n'est pas une citerne ;)). Car le lait coulait très vite quelques minutes puis le débit se ralentissait nettement (ce qui l'agaçait aussi!!). Ca m'évitait de devoir la passer à l'autre sein trop rapidement.

    Vers 3 mois et demi, comme par magie, les coliques se sont terminées!! Un grand soulagement, car j'ai failli arrêter d'allaiter à cause de ça… Mais je me raisonnais en me disant qu'avec du lait en poudre ça aurait sûrement été pire!!

    1. oui, pour une raison que je n’explique pas pour l’instant, les mamans me disent souvent que les tétées de nuit se passent bien mieux. Même si elles sont données en position couchées, c’est cela que je ne comprends pas! Donc oui, sans doute plus de calme de la part de la maman et du bébé… si quelqu’un a une autre explication, elle est la bienvenue!

      En tous cas, bravo d’avoir tenu le coup jusqu’à la fin des coliques, c’est un motif important d’arret de l’allaitement, et c’est bien dommage parce qu’il y a des choses à faire pour les atténuer et après on peut enfin en profiter…

      1. bonjour,
        l’ostéopathe m’a expliqué qu’il était normal que les coliques cessent pendant le sommeil parce que ce qui régule le transit au niveau neurologique est en veille . Ce qui explique ces accalmies. Merci pour vos conseils précieux

  2. Ah oui et ensuite, j'ai essayé d'espacer un peu les tétées afin d'éviter en effet des digestions trop fréquentes et difficiles. Ca a aussi porté ses fruits.

  3. Bonjour

    Mon fils, 3 semaines, souffre je pense de coliques. Il a plusieurs des symptômes listes dans l'article: se tortille après les tétées, gaz, selle verte parfois… J'en ai parlé au pédiatre qui ne m'a rien prescrit pour le soulager. Dans vos astuces, vous dites qu'il faut espacer les tétées. Effectivement, mon fils réclame souvent et il y a parfois à peine 1h entre 2 tétées. Comment faire pour réussir à les espacer sans qu'il hurle? Le fait qu'il me sollicite autant me décourage aussi dans mon projet d'allaitement et je suis à la limite d'arrêter. 

    Merci pour votre aide. 

  4. J'ai oublié de préciser que la pédiatre lui a diagnostiqué un RGO d'où l'intérêt de pouvoir espacer les tétées si j'en crois la suite de votre article sur les coliques. La question pour moi c'est comment réussir à faire en sorte qu'il y ait au moins 2h entre 2 tétées?

    1. Bien sûr, on ne peut demander au bébé d’attendre deux heures que si on est sure que la tétée a été a un minimum efficace. A partir de là, si le bébé ne s’est pas endormi et continue de nous solliciter, eh bien le portage est vraiment la meilleure façon de voir si le bébé est affamé (dans ce cas, est ce qu’une poussée de croissance n’aurait pas lieu, surtout vers 3 semaines) ou s’il a simplement besoin de présence. Je vous appelle pour qu’on en discute.

  5. Mes petits trucs à moi qui ont bien marché pour les coliques, même si je ne sais pas encore quel est LE truc qui a marché:

    'insister sur le rot après chaque tétée, avant, comme il s'endormait au sein, je le couchait direct, il dormait une heure, et se réveillait tordu de douleurs…

    'j'ai arrêté les protéines de lait de vache… Bon, je mange un peu de fromage râpé, ou occasionnellement un yaourt, mais très peu, je me suis mise aux yaourts au lait de chèvre, au lait d'amande (un peu cher, mais bon, et en plus efficace pour stimuler la lactation!), …

    Je lui ai donné des gouttes à base de carvi et de l'homéopathie prescrit par mon pédiatre…

    avec tout ça, les coliques vont bcp mieux, il a maintenant trois mois et quelque, et maintenant c'est plutôt un petit reflux qui le gêne… Mais ça aussi ça va mieux!

    par contre je le demandais , comme son estomac est un peu plus mature, si je pouvais de nouveau boire du lait de vache, etc…?

    1. Vous pouvez essayer, petit à petit, pour voir quelle quantité est supportée. Essayez pour commencer des yaourths, plus digestes que le lait, car fermentés.

  6. Ma fille de 3 mois allaitée fait depuis peu beaucoup de gaz qui semblent la gener, surtout la nuit.
    Dans le même temps, alors qu’elle dormait la nuit 4 à 5h d’affilée, elle se reveille toutes les 2h la nuit depuis une grosse semaine. Elle réclame le sein mais en tétant peu de temps, et se rendort.
    En journée par contre le rythme des tétées ne s’est pas accéléré. Pas d’énervement au sein ni rien pouvant me faire penser à un pic de croissance. A part des difficultés à s’endormir seule et des siestes toujours très courtes. Du coup elle est fatiguée et grognon.
    Elle a eu jusqu’à present une très bonne prise de poids, elle est en haut de la courbe du carnet de santé. Mais là encore, le poids stagne depuis une grosse semaine alors qu’elle mouille toujours autant ses couches. Je trouve aussi que ses selles sont particulièrement liquides et explosives, mais toujours jaune d’or.
    Auriez vous des pistes pour m’aider à trouver la cause de ces dérèglements ?

    1. Bonjour Celio

      La prise de poids est souvent un peu plus lente passée les trois premiers mois .Le rythme des enfants changent régulièrement également avec des aller-retour suivant les acquis. Mais pour être sure, il vaut mieux voir une consultante en lactation qui prendra le temps d’évaluer toutes les données concernant votre allaitement.

    2. Chère Madame,
      Avez-vous trouvé à l’epoque une solution à votre situation ?
      Ma fille de 3 mois et une semaine est exactement dans cette situation, avant elle dormait 4-5h la nuit et maintenant elle se réveille toutes les deux heures pour téter. Elle a beaucoup de gaz, les siestes durant la journée sont courtes et uniquement dans le porte-bébé ou poussette.
      Merci de votre retour,
      Jaroslava

      1. Bonjour,
        Il existe des périodes de pointe qui sont physiologiques où le bébé va revenir téter beaucoup plus souvent, il va également avoir besoin de beaucoup plus de contacts pendant ces périodes qui peuvent durer quelques jours.
        Elles correspondent souvent à des avancées dans leur développement psycho-moteur.

  7. Mon fils de 2 mois se tortille à chaque fois durant sa tétée, il prend le sein et le recrache ainsi du suite durant toute la tétée. En début de soirée il hurle et ne veut rien prendre je l endors difficilement et lui donne plus tard. Que faire Svp. Sachant qu effectivement beaucoup de gaz et bruit d intestin

    1. Bonjour,
      Avez-vous pensé à voir une consultante en lactation pour évaluer une tétée et la façon dont le lait est transféré de votre sein à sa bouche?
      Le peau à peau (votre enfant en couche contre vous torse nu) a révélé de nombreux effets positifs notamment dans la gestion de la douleur et dans la régulation du rythme veille-sommeil.
      Avez-vous pensé à une séance d’ostéopathie ? Beaucoup d’enfants sont soulagés de leurs troubles digestifs lors de ces séances.

  8. Bonjour,

    Je suis à la recherche de conseils étant un peu désespérée par mon fils d1 mois et demi qui souffre beaucoup de coliques et de reflux depuis 3 semaines. C’est un bébé né à J+5 avec un poids de 4,560kg. Aujourd’hui, il pèse plus de 6kg et mesure 60 cm. Il est allaité exclusivement depuis 2 semaines, auparavant, on lui donnait un biberon (un seul) tous les deux jours le soir. J’ai l’impression que depuis qu’il est uniquement allaité, il souffre plus. Il demande beaucoup la tétée la journée et dort peu, il a toujours énormément téter dès le départ. Il demande moins la nuit et peut dormir 4h. La pédiatre nous a donné toute une liste de choses à tester et de le faire moins téter. Nous en sommes à lui donner à chaque fois calmosine et dimeticone et pour les tétées espacées, il réclame de plus belle. A tel point qu’on a repris un rythme de 2h/2h30 entre chaque tétée en journée. Je ne trouve pas que ce soit extrêmement efficace. Il a beaucoup de reflux, de gaz et je le trouve constamment en souffrance et mal dans son corps. Auriez vous des conseils ? Si cela doit durer des mois, comment cela évolue? est ce que cela peu ëtre pire ou est ce cela diminue avec le temps? Un grand merci par avance pour vos commentaires.

    1. Bonjour Amélie
      Si vous avez l’impression que le rythme de votre bébé est de venir téter toutes les 2h-2h30 c’est que c’est son rythme, écoutez-le.
      D’espacer les tétées, je ne suis pas sure que ce soit une solution mais le mieux pour vous aider est de voir une consultante en lactation.
      En attendant, je vous propose de garder votre enfant le plus souvent possible en position verticale, ça diminuera le reflux. Si vous pouvez, c’est d’essayer d’allaiter dans des positions où sa tête est soit en face , soit au dessus du sein.
      Et,oui , souvent avec le temps et la maturité digestive ces symptômes diminuent.
      Bon courage pour ces moments difficiles !

  9. Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour toutes ces explications et pistes que vous avez donné afin d’en finir avec les coliques liées à l’allaitement.
    J’allaite mon fils de 4 semaines. Il y a une dizaine de jours, il a commencé à avoir des coliques (il se réveillait en se tortillant de douleurs, avait des gaz +++ et ses selles étaient 1 fois sur 2 vertes). Grâce à votre article, j’ai fait le lien et ai mis en place :
    – donner le même sein 2 fois d’affilées pour que bébé ait bien le lait de fin de tétée
    – tirer 20 ml de lait de début de tétée (et le jeter) si besoin
    – insister pour que bébé fasse son rot (pas toujours évident)
    – mettre bébé dans une position assise pendant la tétée (en ballon de rugby). Je pense par ailleurs avoir un REF sur un sein : bébé manque parfois de s’étouffer tellement le lait arrive vite, par rapport à l’autre sein. On l’entend fortement déglutir.
    Depuis, j’ai vu une amélioration. Les coliques se sont espacées, les gaz devenus moins fréquents, les selles parfois vertes mais souvent jaunes et surtout, un bébé détendu…
    Toutefois, ces derniers jours de fortes chaleurs, bébé réclame plus souvent à téter (toutes les heures ou 2 heures, durée de 5 à 20 minutes). Je lui donne, bien évidemment. Or les coliques ont repris ! Est-ce dû au fait que la composition de mon lait ait changé pour s’adapter aux besoins de réhydratation de bébé ? Je ne tire plus mon lait de début de tétée (un peu contraignant quand il réclame toutes les heures..), dois-je continuer à le faire ? Par avance, merci pour votre réponse.
    Lydie

    1. Bonjour Lydie,
      Peut-être, effectivement votre lait a changé de composition mais surtout comme il tète plus souvent et pas très longtemps, il obtient plus de lait riche en lactose donc plus à risque de provoquer des coliques.
      Vous n’êtes pas obligés de tirer votre lait avant la tétée. Mais peut-être essayer d’extraire manuellement le premier jet et donner plusieurs fois de suite le même coté.

  10. Bonjour je sui ravis d être tomber sur votre article mais concernant les tété de 45m voir plus c’est mon cas. Je l explique à partir de 20h jusqu’à 22h bébé refuse le sein en hurlant puis tete se retire hurle se débat bref des collique je pense bien mais une fois allonger et un peut calmer bébé va rester une bonne heures au sein si je le retire il pleure.
    Pour le coup j’ai tout faux ? Que faire car bébé inconsolable les 2h
    Merci
    Anais
    ( bébé 2 mois le 16.09 )

    1. Bonjour Anais
      Il est fréquent, les premières mois, que les bébés soient plus agités le soir.C’est une période où ils déchargent probablement toutes les acquisitions qu’ils ont eu dans la journée. Pendant ce moment, ils ont besoin d’être rassurés et tètent très souvent ou très longtemps.Si vous n’avez pas de douleur et si la prise de poids est bonne, pas de souci vous pouvez le laisser au sein aussi longtemps qu’il veut.

  11. Ma petite Camille a maintenant 7 jours. Les journees se passent plutot bien. Des tetees de 15-20min toutes les 2h environ suivies de bonnes siestes. Mais quand vient le soir, c’est un enfer. Elle reclame constamment, hurle, suce ses points…elle est inconsolable. Je me suis rendue compte aujourdhui qu’elle avait des gaz egalement. Est ce des coliques? Est ce du a l’allaitement? J’avoue que moi aussi je suis a deux doigts d’arreter.

    1. Bonjour Aurélie,
      J’espère que ma réponse n’arrive pas trop tard…
      Si votre enfant n’est tourmenté que le soir, ce ne sont pas des coliques.
      Les bébés qui sont malades, sont agités et tendus toute la journée ou à n’importe quelle heure de la journée.
      Pour votre petite Camille, s’est probablement dû à l’hyperactivité physiologique du soir (c’est indépendant de l’ allaitement). Tous les bébés sont plus agités le soir, souvent ils déchargent les nouvelles acquisitions qu’ils ont appris dans la journée. C’est un moment où les enfants ont besoin de téter pour se rassurer et pour se “remplir” pour la nuit. Ils ont également plus besoin pendant cette période d’être en contact et bercés.
      Ces pleurs inconsolables peuvent durer parfois plusieurs heures sans que ce soit anormal.
      Je vous envoie du courage pour pouvoir continuer à allaiter sereinement…

  12. Bonjour,

    Je suis la maman d’une petite fille de bientôt 4 mois qui présente des troubles du transit +- des coliques. (elle pousse très fort pour aller à la selle, fait des selles tous les 2 jours en quantité très importante alors que je pense que d’après ce qu’elle ingère elle devrait y aller quotidiennement, a des gazs, se tortille au sein la journée pour péter pas la nuit)

    Elle grossit et grandit bien (la pédiatre me rassurant en me disant qu’elle doit bien aller jusqu’aux graisses!! 7.5kg pour 63cm). Elle est actuellement entre 5 et 7 tétées par jour. La nuit les tétées sont complètes, efficaces et calmes. La journée elle ne prend qu’un sein voire moins et se tortille(elle se retire violemment du sein après 2 min de tétée, ou pince mon mamelon pour dire stop). Ne sachant pas je faisais l’erreur de la mettre au 2e sein, de peur qu’elle n’ai pas assez, elle l’acceptait volontiers…. Elle donne l’impression d’avoir inversé son rythme alimentaire (manger la nuit et moins la journée=> depuis 3 semaines elle dort moins bien la nuit, se réveillant toutes les 2h environ voire heure (se rendort parfois à la tétine))

    Mes actions:
    Je la mets sous débridat quand les selles se raréfient ou elle semble inconfortable, et constate à chaque fois une “vidange” de selles sur 24_-48h. Souvent 1eres selles pâteuses (comme si elles bloquaient les autres) et vertes puis après beaucoup de selles jaunes d’or liquide grumeleuse.

    J’ai aussi consulté une ostéopathe qui a réussi à réguler son transit tous les jours (intestin côté droit moins fonctionnel) mais rebelote au bout d’une semaine.

    J’ai arrêté 5 jours puis réduit mes apports en protéines de lait de vache (j’étais une grosse consommatrice de fromages, et yaourts). Je ne pense pas que je pourrai me passer de fromages très longtemps.

    J’essaie d’espacer les tétées.

    Je vais essayé de faire 2 autres de vos conseils:
    – Redonner 2 ou 3 fois le même sein et tirer l’autre
    -Retirer ma fille du sein lors de l’éjection du lait.

    Mes questions:
    Qu’est ce que ma situation vous évoque? ou est le problème?
    Au bout de combien de jours voit on la différence?
    Dois je procéder par étape d’abord arrêter les produits laitiers, puis après vos 2 autres conseils, pour savoir ce qui fonctionne???
    Que dois je retirer en priorité de mes apports en protéines de lait de vache (plutôt les fromages ou les yaourts)?
    Pouvez vous me rééxpliquer la compression du sein lors de la tétée, je n’ai pas bien saisie? Quand? Comment?

    1. Bonjour Jessica,
      Il est tout à fait normal pour certains bébés allaités d’aller à la selle rarement c’est à dire une fois tous les 2-3 jours, une fois par semaine voire moins en s’assurant que l’allaitement est toujours efficace. Quand vous la voyez pousser, essayez de la verticaliser et de lui remonter ses jambes ça l’aidera à expulser.
      Concernant son attitude au sein la journée, il est possible que vous ayez ce qu’on appelle un réflexe d’éjection fort c’est à dire que le lait sort avec force. Quand elle pince, elle essaye d’arrêter ce jet, nos conseils que vous avez choisi de tenter devrait aider à gérer ce problème.
      Pour savoir si les produits laitiers jouent un rôle dans la digestion difficile de votre bébé, il faut faire une éviction totale de tous les produits laitiers pendant 15 jours minimum avant de remarquer une différence.
      Concernant la compression du sein, je vous invite à lire ce billet : http://leblogallaitement.com/comment-augmenter-sa-production-de-lait-bis/
      Enfin , rapprochez-vous d’une personne formée en allaitement : consultante en lactation ou diplômée en allaitement ( DU ) pour vous aider au mieux.
      Bon courage !

  13. Bonjour,

    Voila j’allaite exclusivement mon petit bout de presqu’un mois.Il reclame souvent le seins, j’ai l’impression que je suis une sucette geante!il refuse la tetine,le problemeest que meme si il a correctement tété il veut 5 min apres le seins du coup il regurgite:le lait lui sort par le nez et la bouche,j’ai l’impression qu’il est super balloné. Lorsque je lui enleve le seins il pleure,avez vous un conseil?

    1. Bonjour Marie-Alex

      Il me faudrait beaucoup plus d’éléments pour pouvoir vous aider. Il est clair que ce n’est pas tout à fait normal qu’il tète 5 mn après une tétée efficace. Je vous conseille d’aller consulter une sage-femme ou une consultante en lactation pour réévaluer la succion de votre bébé et ses apports et ainsi trouvé une solution pour que votre bébé puisse être plus serein.

  14. Bonjour,

    quel joie de tomber sur votre article!!
    j ai un petit garcon de 22 jours maintenant et depuis une semaine lorsqu il se reveille pour sa tété nocturne, ( apres 4h de sommeil environ), il est quasi impossible de le recoucher pendant 4h.. ce qui nous fait avec le papa, de courtes de nuits..
    le plus important est qu il se reveille en gemissant et quand il se rendors, il gemit encore quelques fois..
    je fais les massages, le peau a peau , ca passe pendant un moment puis ca revient un peu pour finalement apres la tete du matin, repartir..
    la journee il dort comme un loire, parfois 5h d affiler mais quand vient la nuit ca recommence..
    j habite en inde, ce qui bien sur ne me donne acces a aucun specialiste en lactation et aucun conseil.. le pediatre que j ai vue a dit que ca venait de ma nourriture hors je fais tres attention a ce que je mange et je sais que ca ne vient pas de la..
    je ne sais pas si ce sont ce que vous appeler des coliques , mais il a des gazs c est sur , par contre pas de selle verte..
    ce qui est horrible c est que le petit pere ne pleure pas, mais gemit d inconfort..
    je n ai pas envie d arreter lallaitement avant 6 mois au moins…
    je suis dans le cas que vous citer, une machine a lait.. et nous faisons de longues tetes.. donc je vais essayer les conseils des moins longues tetes et donner le meme sein pour que le lait soit plus riche.. et je vous dirais si ca a marche…
    mais si vous avez d autres conseils, je suis preneuse…

    merci beaucoup pour tous vos conseils

  15. Bonjour,

    Maman d’une petite de 3 mois 1/2 je suis plutôt plus qu’embarrassée car je constate que ses coliques ne cessent pas… Elle en a beaucoup depuis sa naissance et a consulté à 2 reprises un ostéopathe. Leur fréquence a tout de même diminué.

    Surtout, ce qui me tracasse ce sont les tétées : durant la tétée dans la journée, elle va se jeter sur le sein, déglutir très vite, puis parfois se cambrer en arrière en hurlant. J’ai souvent constaté qu’à ce moment-là elle émettait des gaz. Puis elle essaye de revenir sur le sein, mais rien n’y fait. C’est seulement quand je la change de sein (mais du coup plutôt rapidement, au bout de 5 min voire moins) qu’elle recommence à têter en se jetant de nouveau dessus, jusqu’à ce qu’elle se cambre à nouveau en hurlant.
    J’ai remarqué que la nuit les tétées étaient calmes et efficaces.
    J’avoue ne pas faire plus attention que cela à mon alimentation : je mange des produits laitiers (fromages, yaourts), des épices (muscade, cumin etc) et des produits sans doute pas forcément conseillés pour le transit : oignons, haricots blanc (mais peu!), chou fleur.

    A la suite de la lecture des commentaires précédents, je me dis que
    1) sans doute elle ne reste pas assez longtemps sur le sein pour obtenir le lait gras, et que le lait sucré contient trop d’éléments lui faisant émettre des gaz., et qu’il faudrait que je la laisse plus longtemps dessus… Mais comment faire quand elle n’en veut vraiment pas ??
    2) il faudrait que je change mon alimentation??? Mais dois-je arrêter uniquement les produits laitiers? uniquement les oignons etc? Les 2? Et combien de temps?

    En vous remerciant et en attendant de lire avec impatience vos conseils…

    Marine

    1. Bonjour Marine,

      votre récit me fait penser plutôt à un réflexe d’éjection fort c’est à dire que votre lait sort vite et donc votre bébé a du mal à gérer le flux. La nuit se passe mieux parce que vous êtes couché .
      Il est habituel dans ce cas de proposer d’allaiter dans des positions où bébé a la tête au dessus du sein ou en face mais pas en dessous.
      Enfin, on a pu remarquer chez certaines femmes que l’éviction des produits laitiers diminuait les coliques mais ne changeait pas toute votre alimentation. Vous pouvez commencer par enlever les produits laitiers pendant 15 jours et voir comment ça se passe.
      Je reste à votre disposition pour d’autres informations.

  16. Bonjour

    Je me retrouve un peu dans tous les commentaires. J’ai mon petit de 3 mois qui se tortille dans tous les sens après les tétées qui me semblent plutot bonnes au regard de ce que j’ai lu dans les commentaires. Il sort tout juste d’une semaine d’antibio car il avait un ongle incarné, et là ça été une catastrophe. Mais pas trop le choix. Il a fini ses antibio c’est bien mieux, mais ça n’empêche pas qu’il se tortille toujours après les tétées. Mais par contre, moi je mange beaucoup de yaourts, ( à peu près 3 à 4 par jour, natures sans sucre) et je me demande si ses coliques ne viennent pas de cela ??? Et effectivement la nuit c’est calme. La journée ça l’empeche de dormir tellement il a mal, je le berce, cajole, le masse. ça passe un peu mais dès que je l’allonge il se tortille, sa position de confort est de dormir sur le côté. Qu’en pensez vous ? Merci pour vos conseils.

    1. Bonjour Héléna,
      Éventuellement arrêter tout produit laitier pendant 15 jours, s’il n’y a pas d’amélioration c’est que le problème ne venait pas de là.
      La position verticale semble soulager, peut-être n’est ce pas un problème de coliques.
      Je vous conseille si vous en avez la possibilité de le porter soit avec un porte-bébé ou une écharpe pour que vous puissiez avoir les mains libres. Le bercement et le contact avec vous calmeront sa douleur.
      En cas d’échec, n’hésitez pas à consulter.

      1. Bonsoir Valérie.
        Merci pour votre réponse. Pour l’instant après 24h d’arrêt de produits laitiers, je constate que mon petit se tortille beaucoup moins. Bon il ne dort pas plus, mais je crois que j’ai un petit garçon qui ne sera pas un gros dormeur.. enfin, j’ai une écharpe de portage, je le porterais dès que ça n’ira pas. Merci à vous.

  17. Bonjour,

    j’ai un petit garçon de 23 jours, qui a été très calme et a très bien dormi/mangé les premières semaines (tétées toutes les 2 ou 3H, sommeil calme entre les deux).

    Depuis 5 jours, il gémit avant l’expulsion des selles. Il n’est pas constipé, car ses selles sont liquides et jaune or avec des petits grumeaux. Ca a commencé par des gémissements qui après 5 min de massages déclenchaient gaz et expulsion des selles. Les selles étaient toutes les 4 H (ou une tétée sur deux).

    IL faisait des micro-selles entre, mais ne fait ses vraies selles que quand je lui change sa couche, avec les massages et qu’il est bien réveillé.

    Puis les gémissements sont devenus plus longs, 1H avant l’expulsion.
    Et maintenant dès la fin de la tétée. Ce qui fait qu’il gémit quasiment non-stop entre deux tétées.

    Ce qui le calme c’est de rester au sein. C’est à dire qu’il a une bonne tétée pendant 20 min +/- Mais pleure immédiatement si je le retire du sein à la fin de la tétée. Il va se remettre au sein et ne plus téter, simplement le garder dans sa bouche. Il n’y a que comme ça qu’il dort paisiblement. Dès que je “détache” soit il se réveille et pleure, ce qui peut durer plus d’une demi-heure jusqu’à se calmer, puis passent 5-10 min avant de réclamer à téter de nouveau ; soit il arrive à rester endormi, mais va gémir fortement pendant 1h-2h jusqu’à la prochaine tétée.

    Il a de l’air dans le ventre et le côté gauche de l’intestin gonflé.

    Je n’ai pas l’impression d’avoir eu les bons réflexes, car il a de plus en plus mal.

    Si vous avez des conseils ils sont les bienvenus, merci beaucoup !

    1. Bonjour Cécile
      Avez-vous vu un médecin pour ce problème ? Ce n’est peut-être pas un problème intestinal. Je vous conseille d’en consulter un si ce n’est pas déjà fait et si tout va bien de voir une sage-femme ou puéricultrice spécialisée en allaitement ou une consultante en lactation pour identifier si le problème vient de l’allaitement.
      Bon courage à vous et tenez-nous au courant.

  18. Bonjour,

    Mon fils a 10 semaines et souffre de gaz et de maux de ventre depuis ses 3 semaines. Je ne sais plus quoi tenter pour le soulager. J’aimerais bien y arriver, car depuis qu’il a 4 semaines environ, il ne dort que sur nous, ce qui veut dire que je ne dors plus dans mon lit… Mais en position semi-assise sur le divan, le petit sur mon ventre. J’ai besoin de retrouver mon lit afin de bien dormir, j’ai besoin d’un sommeil réparateur! Pourquoi je dors le petit sur moi? C’est la seule chose que j’ai trouvé comme solution pour le faire dormir plus de 30 minutes d’affilée. Autrement, quand j’essaie de faire dormir mon fils ailleurs que sur moi (et j’essaie pratiquement tous les jours), peu importe la position, il se réveille en moins de 30 minutes, à cause de gaz et de crampes au ventre. C’est automatique : ce sont toujours les gaz qui le réveillent. Il se tortille, j’entends des borborigmes dans son ventre puis éventuellement des gaz, et il se met à pleurer. Bref, pour avoir un sommeil de plus de 30 minutes, papa et moi avons découvert que sur nous, il arrive à dormir de beaux 3 heures, parfois même des 4 ou 5 heures d’affilée! Mais voilà, c’est notre sommeil à nous qui en pâtit… Parfois, nous arrivons à le faire dormir 1 petite heure dans son moïse ou dans sa balançoire.

    Les faits :
    J’allaite exclusivement. J’ai une bonne production de lait. Bébé a une bonne prise au sein (plusieurs consultations avec des consultantes en lactation à la Maison de Naissance (sage-femme)) et prend beaucoup de poids (de 6 lbs 10 à la naissance à 12 lbs maintenant). Je l’allaite en position madone inversée, toujours, et sa tête est en général vis-à-vis ou plus haute que mon sein. La nuit, je ne lui donne qu’un sein. Le jour, parfois deux. Les tétées la nuit sont espacées de 3-4 heures. Le jour, elles sont espacées de 1 h 30 à 2 h 30, ça dépend de ce qu’il a bu avant. Je n’exprime pas mon lait. Je bois parfois du thé noir depuis 2-3 semaines, mais je ne pense pas que ce soit le problème, il faisait des crises depuis plusieurs semaines avant ça.

    En général, vers 4 h 30 – 5 h du matin, mon fils se réveille à cause de crampes au ventre et de gaz. Je l’allaite et pour le calmer, et parce qu’il “est dû”, son précédent boire remontant à 3 h environ. C’est surtout à partir de 4 h 30 le matin jusque vers 15 h – 16 h qu’il a des gaz et des crampes intenses. Ça diminue en général le soir (mais il y en a toujours) et la nuit, à partir de 23 h environ, il dort bien et ne semble pas être incommodé. En général, quand il a une crise et se tortille et pleure, on est capable de le calmer en marchant et en faisant des squats avec lui dans nos bras. Le tétées de nuit sont complètes et parfaites. Les tétées du matin et de jour, c’est comme beaucoup de gens ici : il tête bien, et puis boom, il se cambre, la tête en arrière, et pleure, et on entend des borborigmes dans son ventre et éventuellement il pète, et il ne veut plus reprendre le sein. Il faut se lever et marcher en faisant des squats pour le calmer. Ses selles sont belles, il en fait tous les jours. Beaucoup de pipi.

    Ce que j’ai tenté :
    Le sac magique chaud sur le ventre, le coucher sur le ventre, le coucher sur le côté, l’emmaillotement, le co-dodo dans notre lit, le portage (ça nous sauve la vie en journée!), la suce pour le réconfort (il ne veut rien savoir), le régime d’éviction (aucune protéines bovines ET aucun gluten, depuis 3 semaines déjà, aucun changement…), l’arrêt de mes suppléments en fer même si je fais de l’anémie depuis mon accouchement, deux séances d’osteopathie (aucun changement), plusieurs consultations en allaitement pour une bonne prise du sein et pour maximiser les tétées, plusieurs rendez-vous chez le médecin, le Cocyntal (homéopathie) et dernière trouvaille, le BioGaia (probiotiques, que je suis encore en train de tester, ça fait 3 jours).

    Je me rends bien compte que ce sont des coliques, et je n’ai aucune intention d’arrêter l’allaitement. Pour moi, le problème ne vient pas de là et je refuse catégoriquement de donner de la préparation commerciale, je veux donner à mon fils ce qu’il y a de plus naturel et sain pour lui.

    Comment puis-je regagner le confort de mon lit et faire dormir mon fils paisiblement, sans crampes et sans gaz, ailleurs que sur moi? Parce que c’est ça le problème : il dormirait bien ailleurs que dans mes bras s’il n’avait pas tous ces maux de ventre! Y a-t-il autre chose à tenter pour le soulager?

    Merci pour tout!

    1. Bonjour Jennifer,
      Bravo pour votre courage malgré la fatigue! Je n’ai hélas pas d’autres conseils à vous donner si ce n’est la patience… pour la plupart des enfants les coliques s’estompent vers 3 mois.
      N’hésitez pas à retourner voir un ostéopathe ou un fasciathérapeute ( c’est une méthode dérivée de l’ostéopathie) qui éventuellement pourrait vous aider.

    2. Jennifer, les maux de votre fils me rappellent quasi mot pour mot ce dont a souffert ma fille et dans son cas c’était un reflux gastro-oesophagien dû à une allergie retardée aux protéines de lait de vache.
      Aujourd’hui elle a 27 moiset va très bien mais votre récit me rappelle que sa 1ère année a été très difficile pour nous.
      Le diagnostic d’allergie aux PLV a été fait suite au régime d’éviction (pour moi) puis de réintroduction : Il y a eu une grande amélioration des symptômes et aggravation quand j’ai remangé un morceau de fromage.
      Le RGO a été traité par inexium (un médicament anti-acide qui peut être prescrit pour les bébés de moins de un an seulement par un pédiatre).
      Trouver des médecins qui acceptent de nous écouter n’a pas été facile (entre laisser pleurer, diversifier à 4 mois, elle n’est pas allergique puisque le test sanguin est négatif… )mais on a fini par rencontrer un très bon allergologue.

      1. J’ai pensé aussi au reflux, mais en lisant le livre sur l’allaitement de Jack Newman, je me suis dit que ce n’était pas ça. Il a parfois de bonnes périodes de régurgit : tout sort comme un robinet… Mais ça ne semble pas lui faire mal, il ne pleure pas et même qu’il sourit parfois! Mais j’avoue qu’il régurgite tous les jours. On s’est équipé en petites couvertures qu’on met partout… Et j’avais lu quelque part, je ne me souviens plus où, que lorsque la femme enceinte prend beaucoup d’anti-acide, ça favorise le reflux chez le bébé par la suite. J’ai été indisposée par le reflux à partir du 2e trimestre. Je devais prendre des anti-acides tous les jours. Le soir, je prenais toujours mes deux cuillères d’Almagel avant d’aller me coucher, sinon, c’était clair que j’allais me sentir mal durant la nuit. C’est ça le problème?

        J’ai essayé le régime d’éviction pendant 3 semaines exactement (pas de PLV et pas de gluten!), je n’ai vu aucune amélioration. Même que je trouvais que c’était pire parfois. Je donne du BioGaia depuis un peu plus de 2 semaines maintenant. Je trouve que les symptômes ont diminué un peu. Il a l’air d’être moins indisposé par les gaz et les maux de ventre le matin. Même si ça l’indispose quand même. On dirait juste que c’est moins pire.

        J’espère vraiment que ce ne sont que des coliques (mot extrêmement ambigu, même les médecins ne savent pas trop comment se prononcer sur ça!), parce que des coliques, ça part en principe après 3-4 mois. Je me donne jusqu’à ses 4 mois pour voir si ça évolue vers le positif. Après, je naurai pas le choix de creuser plus si ça ne s’améliore pas. On dort toujours sur le divan, en position assise… J’ai vraiment hâte de retrouver mon lit, avec mon conjoint à mes côtés!

        1. Bonjour Jennifer
          Je n’ai pas connaissance de cette donnée concernant les anti acides. Mais les régurgitations chez un petit sont souvent physiologiques.Tout le système digestif n’est pas encore mature, il est donc très fréquent que les bébés régurgitent.
          Pour les coliques, une définition a été donné : il s’agit de pleurs intenses de plus de trois heures par jour, plus de trois fois par semaine. Dans le cas contraire, ce ne sont pas des coliques mais des pleurs de décharge par exemple.

  19. Bonjour,
    Pour tenter de réduire les coliques de ma fille j’essaye depuis 3 jours de donner le meme sein sur 2 tétées de suite puis de changer. J’ai depuis aujourd’hui de fortes douleurs dans le sein qui “attend” à chaque fois.
    Est ce que je risque d’avoir des engorgements? Que puis je faire pour soulager? J’ai essayé de masser mais ça me fais vraiment mal quand je le faus et il n’y a pas de lait qui sort. Ca ne me fait pas de bien au final.
    Merci pour votre aide!

    1. Bonjour
      Je découvre votre message…j’espère que le problème est réglé…
      Sinon, essayez de mettre votre enfant très souvent sur ce sein ou de tirer votre lait très souvent( toutes les 1h30-2h) pour le drainer. Puis tout doucement les choses rentreront dans l’ordre.

  20. Bonjour,

    Mon fils a un mois, mesure 61 cm et pèse 4,8 kg (il faisait 53 cm et 3,8 kg à la naissance). Je l’allaite depuis sa naissance, malheureusement il avait perdu beaucoup de poids (600 gr en 3 jours) et la sage femme m’a donc conseillé de lui donner un biberon de complément pendant quelques jours (j’ai eu ma montée de lait à J5)

    Il y a 10 jours j’ai commencé à lui donner les 2 seins car il ne semblait jamais repu après avoir tété sur un seul sein (j’ai tiré mon lait quelques fois et je n’avais jamais plus de 60ml par sein, et c’est quand même un grand bébé…). Du coup les tétées peuvent durer entre 40 min et 1h.

    Depuis quelques jours il est très énervé lorsque la tétée est terminée, il pleure, hurle, se tord de douleur, a des gaz et beaucoup de selles dans la journée (presqu’une dizaine). Celles-ci sont jaunes et granuleuses et ont une forte odeur.
    Il s’endort à chaque fois sur le(s) sein(s) et j’essaie de le stimuler au maximum pour qu’il tète (je lui gratte le menton, le pied, etc.) et ai même tenté la compression. Malheureusement il continue de téter mais sans déglutir et s’endort. Dès que je le retire, il se remet à crier. Et d’ailleurs il ne dort pratiquement plus dans la journée (pas plus de 30 min ou 1h) alors qu’avant il faisait des siestes de 3 ou 4 heures, tranquille dans son berceau.
    Du coup je me demande toujours s’il a assez mangé ou s’il a mal au ventre?

    Je précise qu’il régurgite également beaucoup (parfois 2h ou plus après avoir tété) et la sage femme m’a conseillé de le mettre sous gaviscon. Ca a aidé au début mais depuis quelques jours je ne vois pas d’amélioration.

    La nuit pour l’instant ça va. Il peut enchainer des plages de 3, 4 ou même 5h, se réveiller pour teter et se rendormir aussitôt. Cependant il arrive qu’il mette 2 heures la nuit pour se rendormir après la tétée.

    Je vous remercie d’avance pour vos conseils car je suis un peu perdue. Je précise que je vis à Mayotte et qu’il n’y a malheureusement pas de pédiatre sur l’ile ni de conseillère en lactation…

    1. Bonjour
      j’aurai des questions complémentaires à vous poser pour bien évaluer la situation, je vous laisse me contacter à cette adresse : consultante-lactation@grandir-nature.com.
      En attendant ce que vous pouvez faire c’est de l’allaiter dans des positions où il aura toujours la tête au dessus du sein et le mettre au sein dès les premiers signes d’éveil quand il est encore à moitié endormi.

  21. Bonjour,
    Je suis maman d’un petit garçon de 2 mois et demi qui est né prématuré à 35 semaines et 4 jours. Je l’allaite et malgré un frein de langue très court, il semble téter correctement. Nous avons vu 2 fois un ostėopathe car mon bébė avait beaucoup de gaz, régurgitait souvent et ne tolérait pas la position sur le dos. L’ostėopathe pense qu’il faudrait couper son frein de langue pour mieux tėter et avoir moins de tensions au niveau des cervicales.
    La pédiatre, elle, pense qu’on devrait laisser comme ça puisque sa prise de poids est bonne…
    Aujourd’hui, mon bébé tolère nettement mieux d’être allongé, il a moins de gaz. Il régurgite toujours mais en plus faible quantité. Il peut parfois rėgurgiter comme de l’eau avec des grumeaux de lait “caillé” mais ça ne semble pas douloureux.
    Ce qui m’inquiète c’est depuis 3-4jours ses selles sont verdâtres. Elles tirent tout de même vers le jaune mais n’ont plus l’aspect jaune d’or. De plus, en journée mon bébé se met å pleurer 10 min après la tétée, se raidit et ne trouve pas son sommeil sauf en écharpe ou 2h après la tétée.
    J’ai une grosse production de lait, mes seins sont globalement plus souples mais ils deviennent très durs et coulent tout seuls si les tétées s’espacent de 4h. Je pense que le débit est fort car mon bébé déglutit å chaque fois mais ne crache pas le sein, ni ne se cabre.
    Je ne donne qu’un seul sein par tétée, si mon sein est dur, je le vide un peu avant la tėtėe quand c’est possible. Je lui donne environ 5-6 tétées par jour (ex: 7h, 12h,16h,,19h, 23h, 3h). Les tėtėes durent en moyenne 20 à 30 min. Mon sein est bien souple en fin de tétée. Mon sein est bien souple en fin de tėtėe mais comment savoir si bébė a bien eu lait gras? Est il possible qu’un sein produise esentiellement du lait de dėbut de tėtée chargė en lactose?
    Merci de votre réponse,
    Anna

    1. Bonjour Anna,
      Vous ne pouvez pas savoir quand intervient le lait gras, c’est variable d’une tétée à l’autre. Ce qu’on sait , c’est que plus le sein est vidé plus le lait “gras” intervient vite mais de vider trop souvent chez vous augmenterait trop la production. Alors éventuellement pour vous c’est d’essayer d’exprimer votre lait un peu avant le début de la tétée, d’allaiter dans des positions où le bébé a la tête au dessus de votre sein…
      Vous trouverez d’autres propositions à utiliser avec prudence dans cet article :http://leblogallaitement.com/et-si-avoir-trop-de-lait-devenait-un-veritable-calvaire-2/

      Et concernant votre deuxième question, votre enfant a besoin de lactose pour le bon développement de son cerveau et pour bien grandir ainsi que de tous les composants de votre lait. La composition de votre lait évolue constamment au cours de la journée. Le lait de chaque maman est très différent mais toujours adapté au besoin de l’enfant. Votre corps sait que votre enfant est né un peu avant terme, vos seins produisent donc tout ce que votre bébé a besoin et pas forcément que du lactose.

  22. Bonjour,
    Je me retrouve un peu dans les commentaires ci-dessus.
    J’ai donné naissance à un garçon et il a aujourd’hui 1 mois mais depuis 2-3 semaines il a énormément de gaz qu’il a souvent du mal à évacuer et il se tort dans tous les sens pendant des heures (jour comme nuit), il se réveille en hurlant jusqu’au moment ou il arrive à sortir les gaz et là il s’endort!Il s’agit d’un allaitement maternel exclusif et j’avoue que je ne sais pas trop quoi faire pour le soulager. Nous avons essayé le peau à peau, écharpe de portage, homéopathie, bain / compresses chaudes pour essayer de stimuler l’anus, massage du ventre, position sur le ventre… Rien n’y fait. Pour information complémentaire, il tête toutes les 2h30 environ sauf en début de nuit où il peut dormir jusque à 4h d’affilée. Comme il s’endort au sein au bout de 5-10 minutes j’ai tendance à effectuer son change lorsque la tétée devient moins efficace puis après le change je le remets au sein ce qui garanti qu’il atteint bien la partie “grasse” du lait. Il a bien pris du poids pendant ce mois (+1,2kg depuis la sortie de maternité). Est ce la cause des gaz (mange trop)? Avez vous d’autres conseils? Est ce que mon alimentation (sans parler d’intolérance ou d’allergie) peu influer sur les gaz?
    Il a eu des selles vertes qui se sont résorbées une fois que je mettais mon garçon 2 fois sur le même sein. Je pense que la production de lait s’est ensuite adaptée car je n’ai plus besoin de faire cela afin de retouver des selles “normales”.

    1. Bonjour Sarah,
      Avez -vous remarqué si votre lait sort vite ? Si quand votre bébé tète, il s’étouffe ou tousse quand il est au sein ?
      Si c’est le cas de vous mettre légèrement en arrière, que votre bébé ait la tête au dessus du sein peut l’aider à avaler moins d’air et donc éventuellement à être moins gêné par les gaz.
      Et éventuellement si vous mangez beaucoup de produits laitiers ( plus de 2 par jour), chez certains enfants ça peut entraîner des coliques.
      Sinon la façon dont vous menez l’allaitement est très bien, la prise de poids est normale pour un bébé allaité.

  23. Bonjour, je suis maman d un petit garçon de 18mois depuis sa naissance il a beaucoup de problèmes digestifs d ailleurs il doit avoir une coloscopie dans les prochains jours. Ma question est je n ai pas pu allaité mon fils malheureusement j ai une amie qui veut bien me donner un peu de lait pensez vous qu il n est pas trop tard pour lui donner du lait maternel ?
    Le gastro pédiatre pense aux colites de l enfant mais sans certitude car la coloscopie n a pas encore eu lieu. Il est né par césarienne n a pas été allaité et à eu plusieurs antibiotiques .
    En vous remerciant

    1. Bonjour Florence
      Il est très fortement déconseillée de donner du lait d’une autre mère à son enfant sans passer par le lactarium. C’est le risque infectieux qui est important dans ce cas-là. Dans les lactariums, les laits des différentes mères sont pasteurisés. Je ne sais pas si ça pourrait l’aider, il n’y a pas d’études faites à ce sujet mais vous pouvez peut-etre en discuter avec le pédiatre et essayez si ça vous tente de mettre vous meme en place une lactation ou de vous adresser au lactarium le plus proche de chez vous . Vous pouvez trouver la liste ici

  24. Bonsoir, mon fils a tout juste 1semaine et depuis 3jours il présente plusieurs symptômes qui me font penser à des Coliques. J’utilise des bouts de seins en silicone depuis le début de l’allaitement à la suite d’énormes crevasses qui ne cicatrisent pas et je me demandais si cela pouvais venir de là car il semble avaler beaucoup d’air avec ça. Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour Kaam,
      Si c’est des coliques, il est fort que possible que ce soit dû aux bouts de sein effectivement.
      Mais ce n’est pas normal d’avoir des crevasses qui ne guérissent pas, je vous conseille de vous rapprocher d’un professionnel de l’allaitement pour rapidement trouver pourquoi ces crevasses sont présentes.
      Ainsi en enlevant les bouts de sein, votre enfant aura peut-être moins de coliques.

  25. Bonjour,
    J’ai un bébé de 2 mois et demie, elle est en allaitement mixte depuis un peu plus de 1 mois: je lui donne le sein la journée puis elle a un biberon de lait en poudre vers 20h et un biberon de lait maternel que j’ai donc tiré le matin. Cela fait quelques jours que m’a fille pleure quelques minutes après l’avoir mise au sein elle a des gaz qui l’a font souffrir et donc ne veut plus téter, je dois mis prendre à plusieurs reprises mais à chaque fois elle se remet à pleurer a des gaz donc cela l’épuise et finit par s’endormir.
    Je ne sais pas quoi faire, prouvez-vous m’aider. Merci.

    1. Bonjour Elodie,
      Tout d’abord, désolée du retard de réponse nous avions des soucis avec la publication sur le blog. 🙁
      J’espère qu’entre temps, tout va mieux…
      Il est possible qu’elle ne prenne pas efficacement le sein et qu’elle ne prenne pas assez de lait riche en graisses.
      Prend -elle les 2 seins à chaque tétée ?
      Semble -t-elle s’étouffer pendant la tétée ?
      Il y a plusieurs pistes à explorer… , difficile de répondre au plus juste pour le moment.
      Mais si besoin, je reste à votre disposition .

  26. Bonjour, j’allaite ma petite fille de 5 semaines et depuis deux semaines je constate des changements: les deux premières semaines elle têtait toutes les 2h30 et dormait 2 à 3 heures, et ne semblait pas avoir de problèmes intestinaux. Depuis 3 semaines, son sommeil est très irrégulier, la journée (à partir de 12h) elle ne dort presque pas ou très peu…en fait elle dort de minuit a 3 ou 4 heures, tete, puis se rendort jusqu a 6 ou 7 h, puis 9h, 11h..l après midi elle tete 5 min s endort un peu 20 minet se réveille en pleurs, jusqu au 23h…depuis qq es jours lorsque je la mets au sein droit elle s énerve, prend le sein, le recrache, le reprend, puis le recrache …etc il y a beaucoup de lait qui coule…ce sein est bcp plus gros que l’autre et plus douloureux…quand je la mets sur l’autre sein elle ne s énerve pas et tete tranquillement….
    Elle a normalement des gaz et régurgite un peu…ses selles sont de l’ordre de 3 ou 4 fois par jour…
    Pensez vous que je doive tirer mon lait sur le sein douloureux? Est ce que je ne vais pas stimuler encore plus la lactation? Je vous remercie de votre aide:)

    1. Bonjour Céline,

      Vous pouvez éventuellement commencer à changer de position, il est possible que votre lait sorte rapidement ce qui peut énerver votre bébé.
      De vous mettre le dos incliné vers l’arrière, pourrait atténuer ce jet.
      Dans le cas où cela fonctionne pas, d’exprimer votre lait avant la tétée soit manuellement soit avec le tire-lait aiderait également.
      Il est possible que votre sein soit douloureux parce qu’il est engorgé donc de tirer ou de mettre au sein votre bébé plus souvent diminuerait les symptômes.

  27. Bonjour, je suis très contente de tomber sur votre site ! J’ai besoin de conseil ..! J’ai un petit bonhomme qui va avoir 2 mois qui a un gros reflux ( inexium mâtin et soir et gaviscon la journée ) le traitement le soulage bien côté reflux mais il souffre énormément de colique sachant que je fais une éviction strict de toutes protéines de lait de vache depuis 15 jours ( pas d’amélioration pour le moment ) cependant c’est un bébé qui réclame beaucoup que puis je faire pour le soulager espacer les tétées ? Je pense aussi avoir un REF car quelques fois il s’étouffe ! Merci de votre aide si précieuse pour moi !

    1. Bonjour Anais,
      je réponds un peu tard et peut-être que votre enfant va déjà mieux. Concernant l’éviction des protéines de lait de vache, on commence à voir les résultats après minimum 15 jours d’éviction.
      D’espacer les tétées risquerait d’entraîner une baisse de votre production de lait,c’est donc plutôt une solution à éviter.
      Avez vous essayé de changer de position d’allaitement pour que votre enfant ait la tête au dessus du sein pour éviter qu’il s’étouffe ?
      Dans tous les cas, il serait utile de voir une consultante en lactation pour évaluer la succion de votre bébé et vous proposez des pistes pour diminuer ses coliques. Sans voir une tétée, je ne peux pas vous aider plus.
      Bon courage !

  28. Bonjour,

    Ma petite choupette de 5 semaines semble souffrir d’atroces coliques. Elles sont également très aiguës la nuit, ce qui la réveille. Je pensais au départ que c’était la faim qui la poussait à interrompre sa nuit mais quand je la mets au sein elle ne tete pas beaucoup et met du temps à se mettre au sein.
    Les nuits sont donc difficiles et courtes. Choupette ne parvient pas à se rendormir après la tétée, elle pleure, se tortille…
    Les massages aident un peu mais l’effet est de courte durée.
    J’ai par ailleurs constaté un RE très fort.
    La nourrir au biberon pourrait il aider? Avec mon lait tiré… Quelle quantité du premier lait peut on retirer pour éviter la forte teneur en lactose? Le lait plus gras est-il moins cause de coliques?
    Merci beaucoup pour votre aide…

    1. Bonjour Lucrèce,
      Les coliques sont probablement dû au fait que votre bébé avale beaucoup d’air pour pouvoir gérer votre réflexe d’éjection. Pour essayer de palier à ça, vous pouvez positionner votre bébé pour qu’il ait la tête au dessus du sein pour que le jet soit moins fort dans sa bouche.
      Éventuellement le biberon peut aider mais il faut le donner très doucement sur 20 mn car là aussi il peut avaler de l’air.
      Concernant le lactose, c’est très variable suivant la tétée. Il est bien possible que ce ne soit pas forcément le lactose seul qui donne des coliques. Pour que son cerveau grandisse, votre bébé a besoin de lactose, c’est l’excès qui peut le gêner.
      Pour pouvoir évaluer votre allaitement avec le réflexe d’éjection fort , je vous conseille vivement de voir une consultante en lactation.

  29. Bonjour, j’allaite mon fils de 3 moins. Il est prématuré de 7 semaines. Il souffre de gaz douloureux et de constipation. Il a des selles une fois par semaine. Les médecins nous ont conseille de les provoquer avec un suppositoire afin que les gaz sortent. Quel peut être la cause de ces soucis? Comment puis je aider à remettre son transit en route? Merci pour votre réponse

    1. Bonjour Arnoulx,
      Pendant l’allaitement, les selles peuvent être rares sans que ce soit une constipation, dans ce cas là il n’y a rien à faire.
      Les selles rares et peu abondantes peuvent aussi montrer une insuffisance d’apports dans ce cas,je vous conseille vivement de voir une consultante en lactation.
      Enfin, certains enfants font une intolérance aux protéines de lait de vache que la maman absorbe. Pour éviter ce problème, on conseillera une éviction des produits laitiers mais là encore je vous conseille vivement de voir une consultante en lactation près de chez vous qui pourra analyser le problème de votre fils.
      Bon courage dans votre recherche!

  30. Oh la la ! mais ce blog est un pur bonheur !

    Je suis maman d’une petite fille de 2 mois et demi maintenant. Au début, nous n’avions aucun pb d’allaitement et puis vers 2 semaines, les coliques ont commencés, nous sommes allées chez l’ostéopathe et puis tout est rentré dans l’ordre.

    J’ai toujours eu une trop grande production de lait environ 200 ml par sein (lorsqu’ils sont pleins). Mais à 1 mois et quelques jours, mon bébé a commencé à avoir des selles vertes et gluantes. Ça a coïncidé avec le moment où elle commençait à faire ses nuits (elle dormait environ 5-6 h d’affilées, donc les tétées étaient plus espacées). Le pédiatre m’a d’abord dit d’arrêter tous les produits bovins ce que j’ai fait pendant plus d’un mois mais sans succès.

    Mon bébé dort toute la nuit (de minuit à 6h ou 7h environ), et ne mange que très peu en matinée; par contre elle fait un rattrapage l’après-midi et tète toutes les deux heures environ. Les fréquences des tétées est en moyenne de 7 fois par jour et elle environ 3 -4 selles par jour et 7-9 urine par jour.

    Ses premières selles du matin sont toujours jaune moutarde et granuleuses et celles de la journées sont plus vertes. Dans ma recherche de solutions, j’ai eu l’idée de faire consommer à mon bébé le lait que j’avais tiré juste après sa naissance, qui était beaucoup plus riche en gras (je pense), et là nous avons eu de belles selles jaunes moutarde avec des grumeaux.

    Depuis 4-5 jours j’ai commencé à tirer mon lait plus régulièrement afin que mes seins ne soient jamais plein et que limiter mes REF (ils sont très très forts). Les selles sont moins vertes (vertes-jaunes) mais pas encore jaune moutarde. Que puis-je faire d’autre?

    Merci pour ton aide !

    1. Bonjour Laura,
      Si votre bébé ne se plaint plus de douleurs et que sa prise de poids est bonne, il peut rester avec des selles vertes ou vertes-jaunes sans souci.
      Certains bébés n’auront jamais de selles jaunes d’or ou moutarde.

  31. Bonjour,
    tout d’abord merci pour ce blog qui est une mine d’or.
    Je suis une jeune maman, ma petite aura 5 semaines ce samedi et j’ai peur qu’elle ne souffre de terribles coliques.
    L’allaitement se passe bien, elle a pris 1kg300 en un mois! Les 10 premiers jours tout allait bien mais depuis elle semble très dérangée, et c’est douloureux de la voir souffrir….
    Elle se tortille, on la voit pousser (parfois à en devenir rouge) les jambes tendues, de jour comme de nuit, et parfois elle gémit et pleure durant son sommeil jusqu’à expulser un gaz (quand elle y arrive); parfois on entend du bruit dans son ventre avant qu’elle se mette à pleurer…
    Au début elle faisait caca 3 à 4 fois par jours, aujourd’hui c’est beaucoup moins, 1 à 2 fois par jour mais ses selles sont toujours jaune d’or (peut être un peu moins liquide).
    Elle a vu une ostéopathe à 2 semaines et demi, durant la séance elle a eu plein de gaz et s’est “vidée” mais il n’y a pas vraiment de différence. Depuis nous lui faisons des petites séances de massage pour essayer de l’aider mais nous y retournons dans quelques jours.
    Elle tête environ toutes les 3h (même la nuit) et les tétées peuvent durer de 5 à 15min; j’entends beaucoup de bulles dans son ventre.
    J’ai pas mal de lait, mais pas de “trop” me semble t il (le jet de part pas à des mètres et mes coussinets ne sont pas imbibés, toutefois quand je donne un sein j’ai l’autre qui coule et mouille pas mal mon vêtement).
    Hier soir impossible de l’allonger pour dormir, avant hier elle a finit par tomber de sommeil dans une fauteuil bébé en position assise… Mais hier, mon mari essayé toutes les positions dans le cododo, et elle n’a accepté que la position allongée tête sur le côté, elle s’est endormie directement et a même fait quelques gaz. Nous n’avons bien sur pas pris le risque de la laisser dormir sur le ventre et dès que nous l’avons retournée les pleurs sont partis de plus belle, la pauvre, elle qui était enfin paisible…
    Le docteur m’a donné du Polysilane UPSA en gel que je mets sur le sein avant la tétée, je vois un léger mieux mais ça me peine d’utiliser ce produit à chaque repas.
    Je suis végétarienne, mais j’a arrêté sur des conseils de manger des choux et de boire de l’eau gazeuse, je pense essayer de retirer le lactose également. Si vous avez des conseils je suis preneuse… Merci d’avance pour ma poupée.

    1. Bonjour Lili,

      je pense qu’effectivement que votre fille souffre de coliques, peut-être dû à un réflexe d’éjection fort (REF ) mais pas forcément. Tousse-t-elle parfois quand elle tète ou s’étouffe-t-elle ?
      Certaines mères n’ont pas ce REF mais c’est le bébé qui aura dû mal à gérer un flux normal et avalera beaucoup d’air dû à des tensions dans la mâchoire le plus souvent. L’ostéopathe l’aidera dans ce cas, précisez lui de vérifier sa mâchoire et sa succion, tous les ostéopathes ne le font pas.
      Prenez vous des tisanes d’allaitement ? Dans ce cas, arrêtez d’en prendre, elles peuvent également entraîner une surproduction.
      Certains auteurs pensent que les produits laitiers seraient en cause, une éviction d’au minimum 3 semaines confirmera ou non le symptôme.
      Pour l’eau gazeuse, vous pouvez en boire sans souci.
      Lors de la tétée, si votre enfant à la tête au dessus du sein et vous le dos incliné en arrière, le jet sera moins puissant dans sa bouche et donc sera plus gérable pour votre enfant.
      Je reste à votre disposition pour d’autres informations si nécessaire

      1. Merci beaucoup pour tous vos conseils. Il y a des jours où ça va mieux, et des jours encore terriblement douloureux. Ma petite a maintenant 7 semaines et depuis 3 semaines ses selles sont quasi inexistants. Elle est passée de 3 selles par jour à une toutes les semaines, et encore, je bois de l’hépar ce qui la fait évacuer, sinon je me demande jusqu’à quand elle tiendrait…. Ses selles sont moins liquides et jaunes foncées voir orangées. Elle a tjrs beaucoup de gazs odorants qu’elle a du mal à évacuer; je pense qu’elle est constipée pourtant rien n’a changé dans mon alimentation et elle est toujours au sein exclusivement. Je pensais que les bébés allaités étaient rarement constipés… Est ce possible? Merci de votre réponse

        1. Bonjour Lili
          Si ses urines sont très fréquentes et qu’elle prend bien du poids, ses selles peuvent être rares sans que ce soit de la constipation.
          En effet, avec l’allaitement, il y a très peu de déchets à rejeter. Du coup, certains enfants attendent d’avoir une bonne quantité pour évacuer. Par contre le jour J, la couche déborde ++++ . 🙂
          Si elle ne se plaint de rien, il n’y a rien de plus à faire que de continuer à allaiter à l’éveil. Si elle a encore des douleurs par moments, je vous conseille de voir son médecin.

  32. Bonjour,
    Je suis maman d’une petite fille de 3 mois qui souffre fréquemment de coliques. En effet elle se tortille et crie soit pendant la tétée en prenant relâchant le sein, soit environ 1h à 2h après la tétée. Elle ne se calme qu’après avoir expulsé plusieurs gaz. J’ai mis en place certaines choses très efficace comme le fait d’avoir arrêter TOUT les produit issus de lait de vache. À ce propos j’ai remarqué qu’en cas d’écart elle se tortille et crie beaucoup plus. Je luis donne des gouttes de carvis ou du simeticone. Ensuite depuis ses premières semaines, je tire systématique mon lait avant la tétée, entre 20ml jusqu’à 60ml parfois si le sein est bien rempli jusqu’à le voir s’épaissir. Je remarque que si je ne le tire pas elle souffre vraiment plus: pleure, crie, tortillements, gaz…. pendant plusieurs minutes voire heures.
    C’est très contraignant mais je me force à continuer cette routine pour essayer de la soulager. Le souci c’est que j’ai remarqué que Si je ne tire pas avant elle a des selles orange/verte systématiquement. Par contre quand je tire elle n’a quasiment pas de selles pendant 1 à 2 semaines. Est ce normal?
    Hier soir elle se tordait de douleur alors je lui ai (exceptionnellement) mis un suppositoire de glycérine et lui ai massé le ventre pour l’aider à évacuer… et là… des selles, des selles et des selles (plus des gazs) molles un peu fermes puis liquides puis de nouveau molles. Qu’en pensez vous?
    Merci infiniment pour vos articles et le temps que vous nous consacrez.

    1. Bonjour Laila
      Si la prise de poids de votre bébé est bonne, elle peut avoir des selles rares mais abondantes lorsqu’elle en émet.
      Votre récit me fait penser aux symptômes d’une hyperlactation, peut-être essayer de voir une consultante en lactation pour en être sure et voir avec votre médecin pour éliminer toute autre pathologie digestive.

  33. Bonjour,

    Je trouve beaucoup d’information sur l’allaitement ou le biberon de lait maternisé, mais je dois tirer mon lait pour le donner par biberon. Mon bébé a tendance a beaucoup pleurer et à se tortiller lorsqu’il a des gaz, ce qui semble survenir davantage avec sa croissance de 3 mois. Je ne trouve pas grand information concernant mon type d’allaitement à savoir si je dois espacer ses boires, ou le nourrir moins et plus souvent. Ses gaz et selles surviennent souvent avant le boire.

    1. Bonjour Vanessa,
      ce n’est pas favorable d’espacer les tétées pendant l’allaitement ni pour votre bébé ( votre lait se digère très vite ) , ni pour votre production ( moins de stimulation de votre sein donc moins de production ).
      Laissez le téter à volonté.
      Quelquefois les coliques peuvent être dûes à votre alimentation ou à une façon d’allaiter.
      Vous pouvez en discuter avec une consultante en lactation près de chez vous ou une sage -femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *