Allaiter après six mois : la diversification menée par l’enfant

Le temps passe, votre bébé va avoir quatre mois et déjà, on vous dit: «quand vas-tu donner autre chose que ton lait, tu es sûre qu'il est encore assez nourrissant? » et chaque personne de votre entourage (familial, amical ou les professionnels) commence à donner sa recette. Mais quelle est la bonne?

 

 Une première expérience difficile

Voici le témoignage de Carole (°). 

Peu de temps avant la reprise du travail, Carole a voulu commencer à diversifier son bébé pour éviter d'avoir à tirer un biberon de lait en plus, durant sa journée. Sa fille Marie (°) avait alors presque six mois et regardait avec une envie grandissante son assiette depuis plusieurs jours.

Pour son aîné, elle s'était laissée guider par son médecin pour savoir quand débuter, quelle quantité donner, quel aliment donner…

Lors de l'introduction de la petite cuillère et des aliments en purée avec son « grand », Carole avait davantage l'impression de « gaver » son enfant que de lui apprendre le plaisir de manger. De plus pour elle, c'était une véritable corvée et une perte de temps: « fourrer » la cuillère dans la bouche, ramasser ce qui tombe, attendre patiemment que Bébé ait avalé sa bouchée… A l'époque, elle n'avait qu'une hâte: c'était qu'il mange seul!

Elle s'est donc dit qu'elle ferait différemment pour son deuxième enfant, Marie. Elle avait davantage envie de la laisser faire, de continuer à la laisser gérer ses besoins comme pour l'allaitement. Après tout, depuis 5 mois, elle se régulait toute seule. Pourquoi tout à coup, ne saurait-elle plus le faire? Par chance, Carole a lu au bon moment un article qui parlait de la DME : la Diversification Menée par l'Enfant.

 

Qu'est ce que la DME?

C'est le fait d'observer son bébé pour savoir quand il est prêt pour débuter l'introduction des aliments autre que le lait. On le laisse aller vers les aliments dont il a envie, à son rythme, sans imposer de quantité, ni d'aliments spécifiques.

 

Une belle aventure commence…

Marie était prête. Son regard insistant sur l'assiette, ainsi que la façon dont elle observait la bouche de papa et maman durant le repas le prouvait.

Carole a donc commencé à allaiter juste avant le repas de midi. Puis lors du passage à table avec toute la famille, elle a donné à Marie un grand morceau de carotte ( cuit ou cru ) pour qu'elle puisse bien le tenir en main.

Ainsi, elle était dans sa chaise haute, attablée, et mangeait « comme les grands». Marie était vraiment fière!

Ce morceau malgré l'absence de dents, elle pouvait le sucer. Et si quelquefois un morceau se détachait, elle savait très bien le mâcher.

En effet, la musculature de sa mâchoire était prête pour la mastication, elle s’était bien développée grâce à la succion du sein.

 

Un plaisir pour tous!

Carole a donc commencé à diversifier Marie vers cinq mois et demi. Mais chaque bébé est différent, certains peuvent s'intéresser à la nourriture à partir de quatre mois, pour d'autres, ce sera sept mois.

Son lait restait la principale source d'alimentation au départ mais Marie goûtait à tout et commençait peu à peu à augmenter ses apports solides. Il n'y avait pas d'aliments imposés, pas de quantité minimum ou maximum, elle se régulait seule, la plupart du temps en plusieurs petits repas comme elle le faisait au sein.

Quelquefois, Marie refusait les solides quand sa maman était là et souhaitait seulement téter pour bien faire le plein de « maman » avant qu'elle ne reparte travailler. Et Carole, rassurée et confiante dans les capacités de son bébé, la laissait faire à son rythme.

 

Plus de purées à préparer! Plus de batailles pour enfourner la cuillère dans la bouche du bébé comme cela avait été le cas pour l'aîné!

Pour Carole, c'était un plaisir de voir Marie goûter à tout, et un gain de temps: toute la famille mangeait en même temps et la même chose!

Ainsi, la diversification s'est faite en douceur pour Marie.

 

Les témoignages de parents ayant adopté cette technique de diversification sont nombreux et montrent que la prise de poids et le développement de l'enfant sont normaux.

Chaque famille doit donc trouver la façon de faire qui convient à tous. Ce qui compte, c'est de rester à l'écoute des besoins du bébé et à l'écoute de son propre ressenti. Le suivi médical régulier de votre enfant viendra rassurer tout le monde sur son développement harmonieux!

 

La semaine prochaine, nous poursuivrons sur cette thématique de l'allaitement prolongé en abordant la question délicate des relations avec l'entourage …

 

(°) Pour des raisons de respect de la vie privée, les prénoms ont été modifiés. La maman en question a donné son accord pour la publication du témoignage.

13 réflexions sur « Allaiter après six mois : la diversification menée par l’enfant »

  1. J'aime l'idée que l'allaitement est une expérience unique pour chaque famille et ne saurait répondre à des règles rigides imposées par d'autres. L'accompagnement est néanmoins indispensable à sa réussite. Merci à Carole pour son témoignage.

  2. c'est chouette de lire ça ici! on a fait ce genre de diversification pour notre petite, elle a mis 3 semaines à commencer à avaler des trucs… seule… c'est vraiment beau de les voir dans cette autonomie. ca a été un peu dur de convaincre la crèche de laisser faire, la nounou était plus ouverte d'esprit! par contre, ca demande du temps, de la patience et… de nettoyer à fond après chaque repas….. mais je le referai! 

     

  3. > Par rapport à ce thème…il vient de sortir un livre en français “J’arrête le sein tout seul” du Docteur Lucio Piermarini…la version italienne a eu un énorme succès en Italie et maintenant est sortie la version française et espagnole. Il suit les mêmes bases scientifiques que le DME mais nous montre une méthode encore plus simple…avec des repas moins longs et moins sales…et en plus on nous donne plein d’arguments à faveur de la DME…j’ai pensé que ça pourrait vous intéresser…

  4. J’ai lu ce livre, il est juste GÉNIAL !!! Il donne confiance, il rassure… Et c’est un “PÉDIATRE repenti” (qui pendant des années a conseillé les mamans à coup de “2 cuillères à café par jour de légumes vapeur, sans rien”), pas un doux dingue ! Toutes les infos sont là pour barrer la route aux critiques bien intentionnées de proches comme du monde médical (elle ne mange pas assez, elle va manquer de fer) ! Je recommande TRÈS chaudement !!!

  5. Bonjour,
    Je suis très intéressée par cette méthode et je me pose la question de comment la mettre en oeuvre avec la nounou. J’espère pouvoir la faire adhérer à ce projet mais si jamais elle n’est pas d’accord, est il possible de concilier DME les week ends et alimentation purée quand elle est chez la nounou la semaine?
    Merci d’avance pour votre réponse!
    Elvire

    1. Bonjour Elvire,

      Oui il est tout à fait possible de concilier les deux : DME quand vous êtes ensemble et purée-compote chez l’assistante maternelle. Si elle est sceptique sur le sujet, il existe des livres sur le sujet.

  6. Bonjour ! Mon fils de 6 mois et une semaine à commencé la diversification il y a une semaine mais c’est difficile. Avec ma fille on avait également suivi les conseils pédiatre : purée, cuillère etc… Mais j’ai très envie de pratiquer la DME avec mon fils, c’est lui qui semble ne pas être intéressé !! Il recrache tout, pousse la nourriture des mains, tourne la tête, fais la grimace… Par dépit et parce que la nounou n’est pas enchantée par cette méthode, on a essayé quand même les purées mais il ne semble pas plus intéressé que par les morceaux !! Dois je tenir le coup et insister en DME ? Ou avec les purées ?? Merci bcp de votre avis !

    1. Bonjour Steph,
      je pense que tout simplement votre fils n’est pas encore prêt pour une alimentation autre que votre lait.Si sa prise de poids est bonne, vous pouvez continuer de proposer des aliments comme le propose la DME mais sans insister.
      Si sa courbe de poids est limite, ce serait d’augmenter le nombre de tétées tout en proposant des morceaux. Il vaut mieux éviter de forcer ou insister que ce soit purée ou morceaux pour éviter un blocage ultérieur par rapport à la nourriture.

  7. Bonjour,
    Ma fille a 5 mois et elle est très intéressée par nos assiettes
    Je souhaite commencer la diversification avec la méthode de la DME mais la question qui m obsède c est comment diminuer la tété du midi si je la lui donne avant de manger?
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour Maurine,
      Le lait reste le principal aliment jusqu’à un an voire plus. C ‘est votre enfant spontanément qui tètera moins souvent ou moins longtemps. Faites lui confiance 🙂

  8. Bonjour, tout d’abord merci pour votre article, très intéressant. Je suis jeune maman d’une fille de 4 mois et demi, et je me pose pas mal de questions au sujet de sa diversification. Elle est allaitée exclusivement pour l’instant mais depuis plus d’un mois elle bave énormément, elle a les mains constamment dans la bouche et porte tout à la bouche. Par contre elle ne tient absolument pas assise, elle relève à peine sa tête mais vraiment très peu. Et depuis une semaine elle est vraiment ronchon, les tétées sont bien plus compliquées, elle râle tourne la tête. Je me demande si elle n’a pas besoin d’être diversifiée mais je trouve ça tôt… Et j’ai très envie de faire la DME mais plusieurs personnes m’ont dit que j’étais inconsciente car il y a des risques important de fausse route des aliments ce qui peut être très dangereux. Je suis perplexe du coup… Des avis ?

    1. Bonjour Clémence,
      Si votre fille ne tient pas assise alors c’est qu ‘il est peut-être trop tôt pour la diversification. Le fait qu’elle s’énerve au sein peut être causé par de nombreuses choses différentes autre que le besoin d’être diversifiée. Je vous conseille d’en parler avec une sage-femme ou une consultante en lactation.
      Concernant la DME, si toutes les conditions de démarrage sont présentes, il n’y a aucune raison que votre bébé fasse une fausse route, au contraire, il a un réflexe : la langue va repousser en avant le contenu trop gros.
      Certaines lectrices pourraient -elles en témoigner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *