Allaiter après 6 mois : l’allaitement à la demande

Nous vous avons préparé une petite série d'articles! La saga de l'été, sur le blog de l'allaitement, ce sera l'allaitement au delà de six mois.

 

Pourquoi cette thématique? Parce que même si physiologiquement l'allaitement est en place, il est fréquent que les mamans allaitantes se plaignent d'une grande solitude une fois passé les six mois de leur bébé. Et donc même si leur allaitement se passe bien, elles n'en ont pas moins une multitude de questions qu'elles ne savent pas à qui poser.

 

Leur famille? Pour qu'elles s'entendent dire que, franchement, il est temps d'arrêter? Non merci!

 

Leur médecin? Pour avoir la même réponse? Encore plus démoralisant!

 

Leur copine qui a accouché le même mois? Elle a arrêté l'allaitement depuis trois mois!

 

Certes, c'est un peu carricatural, mais c'est une réalité peu voire pas exagérée pour de nombreuses femmes qui allaitent encore à six mois. En clair, elles se sentent comme des OVNI.

 

Je vous propose au cours de l'été quelques réponses aux questions les plus courantes.

 

Commençons par l'allaitement à la demande : que devient-il?

 

Rappelons d'abord ce qu'est l'allaitement à la demande. Ce n'est pas forcément donner le sein au bébé dès qu'il pousse un cri. Car un bébé peut appeler ou pleurer pour demander autre chose que du lait. C'est important de se le redire fréquemment car la société nous fait tellement culpabiliser que nous pensons en permanence : "je dois arriver à nourrir mon bébé, je dois arriver à nourrir mon bébé". Du coup, on ne pense plus qu'à ça… Or le bébé pleure aussi quand il a froid, mal, ou tout simplement besoin de présence. L'allaitement à la demande consiste à observer son bébé, et, en ayant tous les paramètres bien en tête, en déduire s'il est opportun de proposer le sein, ou une autre forme de maternage.

 

Oui, donner une tétée au bon moment, c'est tout un art! Si l'on allaite trop souvent, le risque de coliques est grand. Et si l'on ne donne pas assez, la stimulation n'est pas suffisante. Personne ne vous en voudra si vous ne maîtrisez pas cet art à la perfection : vous faites de votre mieux!

 

Alors, après six mois, on continue l'allaitement à la demande?

 

Mais oui, bien sûr! Simplement, il ne se fait plus de la même façon, puisque le bébé n'a plus les mêmes besoins.

 

Tout d'abord, il est capable d'attendre plus longtemps entre deux tétées, car il prend des tétées plus efficaces. De plus, le volume de son estomac s'est agrandi et peut contenir plus de lait.

 

Ensuite, l'alimentation solide prend le relais, et donc, petit à petit, les quantités de lait maternel consommées par le bébé sont remplacées par les fruits, les légumes, etc. Plus ce remplacement se fait en douceur sur la durée, mieux c'est pour le bébé, dont le tube digestif est encore tout neuf!

 

Et la durée et la fréquence des tétées? Elles changent?

 

Comme au début de l'allaitement, elles varient d'un bébé à l'autre, mais globalement, les tétées ont tendance à s'écourter. Il n'est pas rare qu'un bambin de un an prenne une tétée en cinq minutes, et pourtant il a eu une ration tout à fait normale. Comme dit plus haut, il est maintenant redoutablement efficace!

 

La fréquence des tétées dépendra d'où en est la diversification. Mais pour rassurer les mamans qui vivent cette situation, le fait qu'un bébé de six mois tête encore toutes les deux heures n'est pas anormal. C'est le temps de digestion du lait maternel! Il peut étonner toute personne raisonnant en terme de lait industriel. Donc n'ayez pas peur si votre bébé de six mois tête neuf fois par jour alors que celui de votre amie prend quatre biberons par 24 heures.

 

Pour résumer, ce n'est pas parce que les six mois sont dépassés qu'on change tout : les apports en alimentation solide se feront progressivement, en observant bien son bébé, comme il est recommandé de le faire depuis sa naissance. Nous en reparlerons au cours des billets qui suivront. A la semaine prochaine!

 

 

6 réflexions sur « Allaiter après 6 mois : l’allaitement à la demande »

  1. Bonjour,
    Cet article est le premier qui répond en partir à mes questions. Cela fait du bien. Ma fille a 6 mois et demi. Nous avons un allaitement exclusif bien que très compliqué à cause d’un ref carabiné. Nous venons de commencer la diversification. Le problème, c’est justement cet allaitement à la demande. J’ai l’impression que ma fille ne réclame plus du tout en journée. Elle tète beaucoup le soir et la nuit (environ 5 fois entre 19h et 6h du matin). J’avoue être angoissée car je ne sais pas si je dois laisser faire ou non en journée ou tirer mon lait et lui proposer autrement (ce que j’arrivais enfin à ne plus faire depuis ses 4 moi et demi)…
    Merci à vois

    1. Bonjour Margaux,
      Avez vous essayé de l’allaiter avant le repas ?
      Il arrive régulièrement que les enfants soient tellement absorbés par leurs découvertes qu’ils en oublient de manger la journée et donc viennent téter la nuit.Vous pouvez proposer à votre enfant le sein dans une pièce sombre et sans stimulation pour qu’il se concentre plus sur le sein dans la journée.
      Et proposez la tétée régulièrement, il n’est pas nécessaire que votre enfant demande. Il sera donc possible que petit à petit elle vienne moins souvent la nuit. Par contre, vous pouvez sans souci la laisser téter la nuit si votre fille le demande.

  2. Bonjour. J’allaite mon fils qui a 6 mois. La diversification se passe très bien. Je souhaite continuer à allaiter malgré les réflexions permanentes et la pression de l’entourage. J’ai tout le soutient de mon mari. Cependant j’ai une petite gêne je n’arrive plus à tirer mon lait depuis plus de 2 mois. Pourtant au départ je le faisais sans soucis, très rapidement et en grande quantité. J’aimerai que cela reprenne car ça me permettrai de pouvoir faire garder mon fils par les mamies les tatas… qui pensent que je ne veux pas le lâcher. Alors que je dormirai volontier un petit peu. Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour Charlotte,
      Si votre enfant est diversifié, la personne qui le garde peut éventuellement lui donner des aliments solides et au retour de votre enfant vous pouvez lui redonner le sein comme il le souhaite.
      Pour peut-être réussir à tirer votre lait, il y a quelques informations que vous pourrez trouver ici .
      Sinon, je vous invite à m’écrire par mail: consultante-lactation@grandir-nature.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *