Quelle est la meilleure réponse au dilemme « pouce ou sucette » ?

La semaine dernière, nous parlions des bébés qui ont sorti leurs dents, ce qui peut effrayer lors de la mise au sein. Voyons aujourd’hui une question qui concerne la mise en place de la dentition du bébé, avec un impact de l’allaitement beaucoup plus important qu’on ne se l’imagine.

 

De nombreuses mamans se demandent ce qui est préférable pour les futures dents de leur bébé : le pouce ou la sucette. A bien y regarder, la bonne réponse est vraisemblablement ailleurs et la nature y a pourvu depuis toujours puisqu'il s'agit tout simplement du sein. Nous allons voir que la tétée a plusieurs effets sur l’oralité.

 

 

 

On se muscle !

 

La succion est une façon « naturelle » pour le bébé de se nourrir bien sûr, mais aussi de se calmer, de se rassurer. D'ailleurs, les tétées à la demande  permettent de répondre la plupart du temps à ces besoins physiologiques.

 

Ce qu’il est important de savoir, c’est que la succion ne fait pas que rassurer, elle fait aussi travailler tous les muscles de la mâchoire de manière optimale. En effet, dès la naissance, l'allaitement au sein va stimuler la croissance des mâchoires et des arcades dentaires grâce aux mouvements de propulsion effectués. Il y a plus de 40 muscles qui sont impliqués dans la succion-déglutition au sein!

 

Et même la succion non nutritive du sein, c'est-à-dire le fait de téter sans avaler de lait, ou très peu, amène ces effets très positifs. Cela ne signifie pas qu’il faut laisser le bébé au sein toute la journée, mais que, de temps en temps, lorsque vous avez la possibilité d’une tétée un peu plus longue et que votre bébé a un fort besoin de succion, par exemple en soirée, ce n’est pas du temps perdu !

 

Avec le pouce, ou même la sucette (et toutes les sortes de tétines), le mouvement de succion est très différent. Ainsi, en présence d'une tétine, le bébé se contente de pincer l'accessoire, de le « suçoter », alors qu’au sein il doit ouvrir la bouche bien grand, avancer la langue, fermer la bouche et créer un vide d'air. Il y a donc une différence fondamentale entre sucer et téter.

 

 

On se construit !

 

L'allaitement a un autre avantage : il oblige le bébé à ventiler par le nez. On sait aujourd'hui que la respiration buccale du nourrisson (ce qui se passe lorsqu’il est au biberon) favorise les malocclusions. Sous ce terme barbare dont on se doute tout de suite qu’il n’annonce rien de bon se cache un mauvais positionnement des dents du haut par rapport aux dents du bas. Ses conséquences peuvent être nombreuses : problèmes esthétiques, difficultés de langage, mauvaise mastication, mais aussi douleurs articulaires de la mâchoire, risques de ronflement et même apnée du sommeil.

 

En donnant le sein à son bébé, en remplacement du pouce ou de la sucette, la maman lui évite donc un certain nombre de désagréments à venir. Du reste, par le travail musculaire intense qu'elle demande, la tétée fatigue le bébé et l'aide à s'endormir plus facilement … sans prendre le pouce !

 

On grossit !

 

Enfin, dernier aspect pratique de l'allaitement, il limite le risque de stagnation du poids lié à la prise du pouce ou de la sucette qui peut parfois amener le bébé à oublier de téter.

Par exemple, un bébé un peu affaibli par une naissance houleuse, une maladie, ou toute autre situation où la prise de poids est médiocre, risque de sauter des tétées lorsqu’il suce son pouce ou sa tétine pour se calmer. Cela peut passer totalement inaperçu aux yeux des parents qui se diront que tout va bien, que leur bébé est calme, dort et ne pleure pas. Et il est souvent difficile de bien remonter la pente ensuite. 

 

Alors, pas de questions à se poser : tous au sein !

 

 

17 réflexions sur « Quelle est la meilleure réponse au dilemme « pouce ou sucette » ? »

  1. C’est évident que le sein est la meilleure réponse à ce dilemme!! 🙂

    Après, certains bébés sucent leur pouce très tôt (ma sœur l’avait dans la bouche à 1h de vie ;)). Ce qui est bien différent de la tétine ou sucette que les parents vont forcément mettre dans la bouche.

    Tous les parents qui donnent la tétine à leur bébé disent de leur bébé “il a un grand besoin de succion”; or TOUS les bébés ont un besoin primaire de succion, c’est normal. Et le sein est là pour répondre à ce besoin. Finalement, la tétine ne devrait servir qu’aux bébés non allaités…

  2. Merci pour cette article, il éclairera beaucoup de mamans…
    Le sein remplace le pouce ou la sucette… C’est une chose que je ne savais pas avant mon fils. Lorsqu il était tout bébé, je me suis posée ce dilemme: pouce ou sucette ? Comme il avait “trouver ” son pouce je me suis dit, on va le laisser faire… En réalité, il avait mal aux dents, il n a jamais sucé son pouce, car il téte à la demande, il n a pas besoin de substituts, car il a le sein chaud et plein d amour et de lait de sa maman.

    On oublie souvent qu en réalité, la sucette ou le pouce ne sont que des substituts du sein…

    1. Bonsoir,
      SVP pouvez vous me dire si votre fils avait abandonné le pouce après avoir fait ces dents?
      Je suis dans la même situation mais la nuit mon bb de 5 mois trouve son pouce pour se réconforter du coup je ne l’entend pas forcément. J’ ai peur qu il prenne la mauvaise habitude du pouce, comment l’en empêcher?
      Merci

      1. Bonjour Fatima,
        peut-etre essayez de lui proposer le sein la nuit dès que vous l’entendez. Sinon je laisse Pouponneuse vous répondre. 🙂

  3. Mon bébé n’a pas tout à fait un mois. Je l’allaite à la demande mais parfois quand mes tétons me font trop mal et qu’il veut téter pour se rassurer et pas pour manger je lui donne là tétine pour laisser mes seins se reposer et pour limiter les douleurs. Mais il met parfois du temps à comprendre comment prendre la tétine en bouche et ça ne marche pas toujours… En plus j’ai parfois peur qu’il me fasse davantage mal en tétant après, s’il essaye de prendre le sein comme une tétine. On ne sait pas trop comment ça se passe dans la tête des bébés…

    1. Si vous avez quelquefois mal aux tétons c’est que la position n’est pas au mieux.L’ allaitement ne fait pas mal, passez la première semaine.Je vous conseille de vous rapprocher d’une consultante en lactation pour évaluer la succion de votre enfant.

  4. En ce qui me concerne, j’ai trouvé la tétine bien utile, précisément comme substitut de sein, à partir d’un mois révolu. J’ai un réflexe d’éjection fort, le lait arrive en karcher dans la bouche de bébé… et étant petit, cela rendait la mise au sein difficile (depuis, il gère comme un chef !). Du coup, le besoin de succion n’était pas satisfait, et j’ai apprécié d’avoir quelque chose d’autre à lui donner ! Je continue toujours d’allaiter à la demande à bientôt 7 mois, avec des gencives qui commencent à blanchir et la diversification qui a bien commencé. La tétine, c’est juste de temps en temps (pas possible de donner le sein en voiture par exemple !) et le pouce, si il veut ! il machouille tout ce qu’il trouve de toute façon !

    1. Bonjour Elsa,

      Dans les cas de réflexe d’éjection fort (REF), c’est effectivement moins facile de donner le sein à la demande. Dans ce cas, effectivement la sucette peut être un outil de secours mais avant de l’utiliser le diagnostic de REF doit être posé de façon certaine et être sûr que le bébé prenne bien du poids.
      La tétine devrait être utilisé avec parcimonie et à bon escient.
      Je vous félicite pour cet allaitement, le REF est un inconvénient pas toujours facile à gérer ! Bravo ! 🙂

  5. Très intéressant…
    J’étais contre la tétine mais à 6 semaines j’ai craqué par manque de sommeil…et elle ne demande pas la sucette tt le temps…
    Pour le sein je suis d’accord mais la mienne a 6 mois et j’ai l’impression qu’elle est constamment au sein pourtant bonne prise de poids…
    Dès fois ça permet que je récupère!!!

    1. Bonjour Claire
      C’est vrai que la sucette peut aider. ce qui compte c’est qu’elle n’interfère pas dans l’allaitement et que la prise de poids de votre enfant soit bonne.

  6. Bonkoir,j en étais convaincue.j ai fais l erreur pr ma 1ere fille (enfin ma belle mère lui a coller la tétine dans la bouche et mon chéri a ca trouvé top!!; ( grrr!!!)et du couo il y a eu une confusion sein tétine et à 9 mois l allaitement était terminé :((
    Pr ma 2eme fille qui a 4 mois bientot,je ne souhaite pas du tout lui donner ni tetine ni biberon…mais elle s endort uniquement au sein et tète essentiellement la nuit…moi ça ne me dérange pas jusque là mais je reprends ds le travail le 1er septembre et je fais des gardes de 24h!@@:/ dc là ça va se compliquer pr la nounou et le papa sur les 36h où je serais totalement absente ! !!:((quoi faire pr satisfaire son besoin de succion et quel choix pr la nourrir en dehors du biberon? (Tasse à bec dur?bec souple?verre à paille? Tasse 360°de munchin?) Merci de votre aide

    1. Bonjour Audrey,
      Le 1er septembre c’est encore loin , votre fille peut encore changer son comportement d’ici-là. Mais dans le cas contraire, elle n’aura pas besoin de substitut de succion pour s’endormir. De nombreux enfants le font sans tétine, elle apprendra au fur et à mesure de vos absences. Peut-être qu’elle le fait déjà : s’endort-elle dans la voiture ou l’écharpe ou la poussette ?
      Elle aura peut-être besoin d’un bercement pour s’endormir mais rien de plus.
      Concernant la façon de lui donner à manger en votre absence, elle aura presque six mois donc elle pourra boire au verre ou à la paille ou bec selon son envie et selon ce que vous voulez lui proposer. Il n’y a pas de règles chaque enfant est différent.
      Je reste à votre disposition pour d’autres informations si besoin.

      1. Bonjour(soir), je me permets de rebondir sur le dernier commentaire car j’aimerai votre avis. Mon petit garçon aura un mois ce vendredi 21 juillet. Or, le 1er Août, quand il aura un mois et une semaine, je vais être absente pendant 7 jours (formation). Il est allaité à la demande et ces derniers jours comme il a souvent des grosses crises de pleurs (notamment le soir, mais il me sollicite beaucoup la journée aussi), je le porte souvent et je le mets régulièrement au sein car cela l’apaise (je suis réticente à la tétine).
        J’ai donc deux soucis…
        1) comment aider mon mari à gérer cette semaine où je ne serais pas là…? pour soulager les pleurs de notre fils sans tétine et sans mes seins…
        2) comment le nourrir ???!!! je suis perdue… je tire activement mon lait pour que mon mari n’ai pas de problème de stock mais comment lui donner à un mois et une semaine ?? Je ne sais pas quoi faire entre ce que je lis sur les biberons, les tasses à becs souples ou pas, les verres tout simple ou type gobelet de medela… que faire ?? que choisir ??
        NB : mon mari aura la possibilité de venir passer une nuit avec moi au milieu de ma formation… histoire de me rappeler au bon souvenir de notre petit garçon.

        J’ai écrit à la Leche League mais pour l’instant pas de réponse. Un grand merci d’avance si vous parvenez à m’éclairer.

        1. Bonjour Stéphanie,
          ce qui peut aider votre mari, pour gérer les pleurs, c’est de mettre votre enfant en peau à peau, lui en couches et votre mari torse nu et de marcher. Le bercement l’aidera à se calmer, le contact de la peau lui rappellera votre contact.
          Pour nourrir votre enfant, vous pouvez aussi essayer le DAL au doigt (dispositif d’aide à la lactation) qui diminue le risque de confusion sein-biberon. Il tètera le doigt de son papa comme votre sein.

          C’est super si vous pouvez voir votre bébé durant la semaine, pour lui mais aussi pour vous par rapport à votre production.

          Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à me contacter.

          1. Rebonjour,

            Merci de votre réponse 🙂

            Je vais tenter la fabrication d’un DAL maison. J’ai acheté un petit biberon en verre et j’ai commandé une sonde ch5 à la pharmacie. Mon mari essayera avec son doigt… et nous verrons ce qu’en pense notre enfant. A priori c’est la meilleure alternative. Il est petit pour un verre. Notre aînée n’a jamais voulu de biberon. Elle buvait au verre quand je n’étais pas là… mais elle était un peu plus grande… à un mois… c’est vrai qu’en dehors d’un biberon c’est compliqué. Si ça marche j’espère que mon mari va tenir le rythme. A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *