Allaitement : tout est possible !

J’ai une jolie histoire pour vous en cette belle soirée d’été. Une histoire, racontée avec l’accord de l’intéressée (je pourrais dire de l’héroïne), qui montre bien qu’en matière d’allaitement, on ne peut augurer de rien, et que tout est possible.

Cette jeune maman d’un bébé de un mois et demi n’avait jamais pu lui donner le sein correctement. Il était très endormi après la naissance et tétait mal. Des compléments de lait artificiel ont été donnés et très vite le sein n’a plus été proposé. Scénario classique jusque là, mais cette maman n’avait pas dit son dernier mot…

 

 

Elle avait décidé de s’accrocher et de tirer son lait. Ainsi, après une semaine d’efforts, elle a pu remplacer tous les biberons de lait artificiel par son propre lait.

Un allaitement entièrement au tire lait n’est pas facile

Seulement voilà, aucun tire-lait au monde ne peut stimuler aussi bien qu’un bébé. Le tire-lait ne reproduit que l’aspect mécanique d’étirement du mamelon. Le bébé lui, stimule tous les sens de sa maman : caresse, regards, petits (ou grands !) bruits. Et évidemment, sa délicieuse odeur de bébé, unique, particulière, à laquelle elle ne peut résister…

Du coup, la maman commençait à ressentir des difficultés croissantes à exprimer les quantités nécessaires. Elle m’a donc contactée.

 

Retrouver les conditions de la naissance

En apprenant que le bébé avait pu être stressé outre mesure , car il était né par césarienne en urgence, j’ai décidé de tenter de le replacer au plus proche des conditions d’une naissance physiologique, en espérant qu’il prenne le sein. On peut toujours essayer, ça ne coûte rien ! J’ai proposé à la maman de donner un bain au bébé, puis de le mettre en peau à peau sur elle, dans la position naturelle (biological nurturing).

Cette position où la maman est semi-assise, totalement reposée et relâchée, sans rien faire d’autre qu’offrir ses seins, permet de stimuler les réflexes primitifs de survie du bébé, notamment le réflexe de succion. C’est le bébé qui va prendre le sein lui-même, tout seul. Il faut souvent plusieurs essais, et beaucoup de patience et de temps devant soi.

 

Un petit miracle…

Quelle n’a pas été ma surprise d’avoir de nouveau la maman au téléphone le soir même !

En larmes, elle m’a annoncé triomphalement que c’était merveilleux, que son bébé avait pris le sein et fait une bonne tétée. Ce bébé, sans la contrainte d’un rythme imposé, avait alors réussi à utiliser son instinct pour obtenir une tétée efficace et nourrissante. Ce temps hors de la contrainte, c’est ce qu’il fallait à ce couple mère-enfant pour repartir du bon pied… Et il me semble que pour la maman comme pour son bébé, quelque chose de cette naissance très éprouvante avait pu être dépassé.

Aux dernières nouvelles, le bébé est exclusivement au sein, la maman n’a plus de problèmes de production. Dans ces moments-là, on se sent utile, même si le changement est opéré par l’enfant lui-même, qui prend en main sa vie de petit mammifère, parce que sa maman lui en donne le temps et la possibilité

 

C’est une belle histoire qui méritait de figurer ici n’est ce pas ?

 

 

 

Sur ce, je vous laisse pour 15 jours, le temps de prendre un peu de repos. A bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 réflexions sur « Allaitement : tout est possible ! »

  1. bravo aux mamans qui allaitent et même avec un tire-lait tout est possible … il faut juste y croire : j'allaite mon bébé exclusivement par l'intermédiaire d'un tire lait (il n'a jamais voulu téter et c'est pas faute d'avoir essayé) depuis plus de 9 mois !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *