Allaitement long

Je suis vraiment consternée par le nombre considérable de mamans qui ignorent qu’il est possible, après 6 mois, d’allaiter environ deux fois par jour, et cela pendant des semaines, des mois, des années !!! Personne ne leur a expliqué que non seulement c’est possible mais que

1-c’est facile : après une période de quelques jours d’adaptation, les seins ne gênent pas entre les tétées, même si elles sont à 12 heures d’intervalle.

2-c’est agréable : fini la pression, puisque la nourriture solide va prendre le relais, ne reste que le plaisir de ce rendez vous intime

3-c’est toujours aussi bon pour le bébé : le lait ne devient pas de l’eau contrairement à ce qu’on entend. C’est même l’inverse : à partir de 12 mois, le lait devient plus concentré en graisses, car on sait bien que le petit d’homme a le monde entier à découvrir ! Et le quatre pattes, ça creuse !

Si toutes les femmes avaient ces informations, beaucoup feraient le choix de poursuivre l’allaitement après 6 mois.

Certaines n’osent pas à cause du regard des autres. Cela tombe bien, ces tétées peuvent se faire dans la plus stricte intimité, le grand bébé ou le bambin ne sont pas à une seconde près, comme un nouveau-né. Personne n’a à juger ce choix de la femme qui allaite longtemps.

Je ne résiste pas au plaisir de vous raconter mon expérience de sevrage de ma deuxième enfant, qui a tété matin et soir de 1 à 3 ans.

Un beau jour, elle me décrète qu’elle veut aller en vacances chez Papy-Mamie avec son grand frère qui part le lendemain. Je lui dis que ça va être difficile, je ne peux pas partir, je dois travailler ! Qu’est-ce qu’on fait des tétées ?

La dessus elle prend son temps pour réfléchir et quelques instants plus tard, me dit que, tant pis pour les tétées, elle veut partir avec son frère.

Petit instant de désarroi de mon côté, je ne m’y attendais pas du tout, mais bon, je fais sa valise.

A son retour 6 jours plus tard (au passage, qu’on ne vienne pas dire que les enfants qui font du cododo ne peuvent plus se passer de leurs parents !!), je lui propose de téter (je n’ai eu aucun souci du coté de mes seins mais je sais que j’ai toujours du lait). Et là avec ses grand yeux bleu clair, elle me regarde intensément et me dit : « Mais maman, je suis grande maintenant ! »

Je suis entre le rire et les larmes, mais surtout tellement fière de ma fille…

36 réflexions sur « Allaitement long »

  1. Bonjour,

    et merci pour cette information ! Mon bébé à 8 mois, depuis qu'il a 5 mois j'ai repris le travail et je l'allaite toujours le matin et le soir, pour continuer à entretenir la lactation je tire mon lait entre midi et 2 au travail. Mais voilà je commence à me lasser de cette organisation, du coup j'ai décidé cette semaine de ne plus extraire mon lait au travail… Et je dois avouer que j'avais une petite appréhension de ne garder que 2 tétées par jour.

    Je suis bien rassurée !

  2. Quel bel exemple!!!! J'allaite toujours ma fille de 5 mois 1/2 et j'espère bien pouvoir continué à le faire le plus longtemps possible… Mais il est vrai que déjà maintenant, les gens font parfois des réflexions en me disant "mais tu l'allaites encore! Grrrr" Un grand merci en tout cas pour ce blog qui nous permets de nous rendre compte que nous ne sommes pas seule face a certaines difficulté.

    1. Eh oui Vanessa, les réflexions sont le lot quotidien des mamans qui allaitent. A chacune de trouver son attitude : la scientifique (mais là il faut vraiment assurer car on aura de plus en plus de gens bien pensants pour nous prouver le contraire de ce qu'on dit!), l'indifférente (ils finiront bien par se lasser en voyant que ça ne nous fait ni chaud ni froid et qu'on poursuit notre bonhomme de chemin – et surtout que notre bébé est magnifique!!) ou la comique (la voie de l'humour est sans conteste ma préférée, mais il est vrai qu'il faut préparer un peu ses vannes en avances pour en avoir à chaque situation!). Et puis, oui, penser qu'on n'est pas toute seule, loin de là!

  3. Bonjour,

    Ma fille a 6 mois et demi, et je l'allaite encore 3 ou 4 fois par jour + la nuit. J'aimerais savoir à partir de quel âge 2 ou 3 tétées par jour peuvent suffire à l'enfant? Ma fille a juste un repas solide à midi et une purée le soir en plus des tétées.

    Merci

    1. Bonjour Lucie! Je ne peux pas vous donner de réponse tout faite car cela depend de chaque bébé. Suivant les enfants, le passage à 2-3 tétées par 24 heures se fera vers 8 ou 9 mois, pour d’autres ce sera à 1an. Cela dépend bien sûr des éventuels autres apports lactés, et des contraintes professionnelles de la maman. Observez quels sont les besoins de votre enfant, ils varient selon chaque individu, et parlez-en avec le professionnel de santé qui suit votre enfant et le connait bien. Sachez par ailleurs que, si cela convient à la maman et au bébé, l’allaitement peut rester majoritaire jusqu’à 10-12 mois sans souci, avec une diversification qui se met en place tranquillement à partir de 6 mois.

      1. Merci pour votre réponse!

        Ma puce a 7 mois à présent. Je ne travaille pas. C'est moi qui m'occupe d'elle sauf 1 jour où elle va à la crèche.

        Elle a d'autres apports lactés (1 yaourt à midi et 1 biberon à 16h de lait en poudre depuis peu) mais je n'arrive pas à savoir si elle prend assez au sein…Elle mange bien à la cuillère (elle est très intéressée quand on mange), elle aime ça. Mais ce n'est pas un gros appétit ni un gros gabarit!

        Le pédiatre qui la suit n'y connait rien en allaitement et me calque ses conseils sur les biberons de lait… En gros, elle devrait avoir 3 tétées par jour (comme 3 bibs) selon lui. Mais il l'a trouvée en pleine forme et très éveillée.

        Elle a encore 1 ou 2 tétés la nuit (et je suis épuisée… j'ai 2 autres enfants).

        Merci!

        1. Si la prise de poids est bonne, c’est que c’est plutot bon signe non?

          Mais en effet, il ne faut pas se caler sur la prise des biberons de lait artificiel. C’est à dire qu’il peut y avoir plus de tétées en journée, à 7 mois cela n’a rien d’anormal ( et du coup peut etre y en aura t il une de moins la nuit…).

           

  4. bonjour à toutes

    un petit témoignage pour encourager l'allaitement long

    j'ai trois enfants l'ainée s'est sevrée juste apres se 5 ans la cadette juste avant ses4ANS(elles ont aujourd'hui 9 et 7 et demi)etla benjamine 5 ans en avril toujours avec sa tétée du soir(plus rarement le matin)je suis donc en lactation continue depuis la naissance de l'ainée en 2004 avec du coallaitement pour tout le monde

    bon courage à toutes ne lachez rien

    eve

  5. bonjour,

    je suis très heureuse de trouver ce blog, car je me sent assez perdue avec l'allaitement long.

    ma fille a six mois et je continue a l'allaiter. 

    depuis la sortie de la maternité en juillet j'ai été poussée au sevrage par des conseils erronés et  archaiques de la pmi, qui  a fait des difficultés pour me prescrire une ordonnnace pour un tire-lait double pompage, car ils avaient décidé que je n'avais "pas de lait";

    même chose a la crêche , ou après l'entretien avec la pédiatre qui n'arrêtait pas de répéter que je n'aurai certainement pas assez de lait, il m 'a été refusé  de venir allaiter à la crêche pour des motifs relevant  chacuns de la mauvaise foi, alors que ce dispositif est prévu par la ville de Paris. 

    je travaille aussi les week-ends et je ne peux pas tirer  mon lait tout le temps. alors je reprends ma fille a 4heures et l'allaite chez moi tout en continuant a travailler a la maison. 

    tout ceci pour dire que si l'allaitement est naturel, l'allaitement long est un combat de tout les jours dans notre société.

    je commence la diversification alimentaire, et ne sais pas combien de temps je dois garder la tétée du midi. je donne des légumes à Anandita le midi et le soir. 

    faut'il donner le sein juste apres les légumes, et quand le repas du midi sera t'il suffisant pour qu'elle puisse se passer de mon lait?

    la directrice de la crêche me propose de donner un biberon de lait infantile avec de la bouillie au gouter, mais un biberon de lait maternel n'est t'il pas plus adapté qu'une bouillie? Et de quelle quantité doit être le biberon de 4  heures?

    Anandita tête encore plusieurs fois dans la nuit. Elle faisait très bien ses nuits, mais depuis la crêche , elle se réveille toutes les nuits pour manger et être avec moi aussi je pense. Elle est aujourd'hui environ à 7   tétées par 24h avec un biberon a la crêche. La nuit quelquefois elle tête vraiment, et d'autres , elle n'a pas vraiment faim, elle tétouille. je ne sais pas si c'est normal, cela me parait beaucoup.

    mais surtout, depuis quelques semaines , j'ai l'impression que la lactation diminue.les tétées s'espaçant, la nuit aussi, je suis moins disciplinée sur le tire-lait. je n'ai jamais eu une lactation très abondante. dans les meilleurs moments je tirait 180 à 200ml en 20mn, mais  aujourd'hui i me faut recommencer à tirer de petites quantités plusieurs fois par jour, et cette organisation m'épuise d'autant que je ne me sens pas comprise pas mon entourage. mon mari me soutient mais c'est plutôt la famille et les amis que j'ai l'impression que cela dérange que j'allaite encore à 6 mois. Comme j'ai eu un démarrage difficile, au moindre pleur du bebe quand il tête tout le monde se précipite pour me demander s'il y a assez de lait….sans penser qu'elle puisse avoir mal au ventre ou aux dents; tout le monde me dit de donner un biberon de lait infantile pour qu'elle fasse ses nuit. Anandita n'a jamais tenu plus longtemps avec un biberon de complément qu'avec le sein ou un biberon de lait maternel. je trouve ces conseils archaiques.

    j'aimerais savoir comment entretenir une lacation suffisante  jusqu'a deux ans. Si Anandita est toujours motivée, je désire l'allaiter jusqu'a deux ans. c'est elle qui décidera quand il sera temps depasser à autre chose.

  6. Bonjour Katia,

    quelques réponses qui j'espere vous aideront à tenir le coup.

    – faut'il donner le sein juste apres les légumes, et quand le repas du midi sera t'il suffisant pour qu'elle puisse se passer de mon lait?

    >si vous souhaitez plutôt entretenir la lactation, donnez le sein en premier ; si vous souhaitez diminuer les quantités de lait maternel, donnez les légumes en premier. Au sujet de la deuxième question, seule votre fille pourra y répondre!

     

    -la directrice de la crêche me propose de donner un biberon de lait infantile avec de la bouillie au gouter, mais un biberon de lait maternel n'est t'il pas plus adapté qu'une bouillie? Et de quelle quantité doit être le biberon de 4  heures?

    >oui, même à 6 mois, le lait maternel reste un aliment plus adapté que le lait "infantile". Un bébé de 6 mois prend environ 200 mL de lait maternel au biberon mais cela dépend bien sûr avant tout du nombre et de la fréquence des repas.

    -7-8 tétées par 24 heures pour un bébé de 6 mois, ce n'est pas anormal. Et ce n'est pas anormal non plus qu'elle compense votre absence en redemandant plus le sein la nuit, y compris pour tétouiller. A vous de voir comment vous pouvez lui donner cette présence sécurisante sans forcément l'avoir au sein.

    -ce n'est pas dramatique si votre lactation diminue un peu, surtout au tire lait, puisque les fruits, légumes, etc, vont prendre le relais. Ne vous en faites pas, ce n'est pas parceque vous tirez moins que les tétées au sein vont s'en ressentir également. Observez bien comment votre bébé est satisfaite après les tétées. Après 6 mois d'allaitement, on peu en général passer à 2-3 tétées par 24 heures sans que tout s'arrête d'un coup.

    -au sujet de l'entourage, eh bien… entourez vous de quelques personnes pro allaitement, à elles seules elles suffiront peut être à annuler les ondes négatives du reste!!

    en tous cas, vous avez déjà tous mes encouragements!

  7. Merci beaucoup Valériepour tous ces conseils.

    je vais commencer par donner le sein avant les légumes, tout le monde me conseillait le contraire, mais personne n'a allaiter aussi longtemps dans mon entourage. 

    Depuis qu'Anandita est en diversiofication, la creche a  avancé ses horaires de repas. La diraction sait que j'allaite et je ne souhaite pas qu'elle ait de la poudre infantile. Nous travaillons  énormément à domicile, proche de la crèche. aujourd'hui Anandita a eu faim a 16h, alors qu'elle tient jusqu'a 16h30 ou plus. La directrice n'a pas voulu m'appeller et ils lui ont donné du lait infantile. La crèche me refuse toujpurs d'allaiter et compte sur le fait que je n'ai plus assez de lait.

    J'en fait presque une affaire d'état, ce qui est dommage, mais je vais tout faire pour continuer à allaiter

    Merci aussi pour les informations sur le nombre de tétées, j'ai rencontrée une amie qui a llaite son bébéde 7mois, avaec les m^mes queqtionnements. je lui transmets les informations et aussi l'adresse de votre site qui est une véritable mine d'or!

    Bonne journée, 

     

    katia

     

    1. Bonjour, 

      Katia, si tu passes par là (je pense arriver un peu tard, mais si cela peut servir à d'autres). Mon fils a été à la crèche à partir de 8 mois, avant il était avec une nounou qui lui donnait le lait que je tirais. A partir de 8 mois, à la crèche j'ai demandé de passer directement aux laitages solides parce que j'étais fatiguée de tirer mon lait, petits suisses, fromage blanc et yaourt (normaux, pas au lait infantile et non sucrés). Il n'avait donc plus de lait dans la journée, ce serait tout à fait possible pour les enfants diversifiés. Cela évite aussi la confusion sein-tétine qui peut arriver à tout âge. Egalement, notre bébé a commencé à boire au verre jeune, vers 10 mois, nous voulions éviter le biberon et lui voulait essayer le verre…

      Par contre je ne comprends pas la crèche, ce sont les parents qui décident des choix alimentaires et éducatifs de l'enfant et non la directrice de crèche ou les auxiliaires. La mairie de Paris a édité une brochure sur l'allaitement et la crèche, tu pourrais leur en parler ? Voici le lien : 

      www.paris.fr/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=23930 

      A la maison c'était tétées à volonté, quand il voulait et où il voulait, jour, nuit, peu importe s'il avait tété 10 minutes avant. Le week-end tétées +++ :-). Franchement je ne comptais pas. Quand aux inopportuns, ils n'étaient plus invités à la maison. Ou sinon, tu peux leur répondre avec un grand sourire qui coupe court aux discussions, n'oublie pas que plus tu seras détendus, meilleure sera ta lactation et ta relation à ta fille, les autres, hein, qu'est-ce qu'on s'en fiche ! Il ne faut surtout pas essayer de se justifier sinon la discussion est sans fin. 

      Tu verras, quand elle aura 1 an, plus personne ne te posera la question parce que personne ne se doutera qu'elle est toujours allaitée :-)) 

      Aujourd'hui fiston à 18 mois et est toujours allaité.. Oui tiens bon car ce n'est que bonheur ensuite malgré les difficultés !

      Bonnes tétées !

  8. Je ne comprends pas comment la crèche fait barrage à votre volonté d'allaiter (qui est tout à fait légitime!!). Normalement, elle doit accepter vos biberons de lait maternel, et surtout, elle NE doit PAS donner du lait en poudre si vous le refusez. Ce n'est pas à la crèche de prendre des initiatives en matière d'alimentation, mais les parents. En tout cas, dans la crèche de mes enfants, tout cela est écrit dans le règlement intérieur; et d'après mon expérience avec mes 3 enfants en crèche, je sais que c'est aux parents de prendre les décisions, et au personnel de les appliquer (dans la mesure du possible bien évidemment, mais donner un bib de lait maternel, en quoi est ce que plus difficile que du LA??)

    Bon courage!!!

  9. Bonjour

    Je vois vos belles expériences d'allaitement et je ne peux m'empécher d'intéragir… car  mon petit Léo a 7 mois et demi, on a commencé la diversification il y a un mois et je continue d'allaiter et de tirer mon lait pour fournir le nécessaire à la crèche. Seulement aujourd'hui j'ai eu mon retour de couches et je suis inquiète de la tournure que ça peux prendre : j'ai lu des témoignages de baisse de lactation pendant les règles et je ne veux pas arreter mon allaitement en si bon chemin, je ne veux pas non plus avoir des tétées difficiles, je n'en ai jamais eu jusque là.

    quelles sont vos expériences ?

    Merci

    1. En premier lieu, ne vous inquiétez pas, toutes les femmes ne sont pas impactées par les règles au niveau de leur quantité de lait. Personnellement, je n’ai jamais senti de différence. Donc pas la peine de s’en faire à l’avance si vous n’avez pas de problemes pour l’instant.  De plus, votre bébé commence j’imagine à être diversifié, donc si baisse de lait il y a, il ne risque pas d’avoir faim. Et après la période des règles, les quantités remontent comme avant. Petit truc à savoir : quand il y a baisse de lactation, ce peut être juste avant les règles, par forcément pendant.

    2. Coucou Anne, 

      J'avais la même interrogation que toi lors de mon retour de couches mais comme je voyais mon bébé heureux qui souriait après la tétée j'ai considéré que je comblais encore son besoin 🙂 Ecouter son bébé c'est encore ce qu'il y a de mieux. 

      Par contre, juste avant les règles j'ai les mamelons assez sensibles, donc quelques moments pas très agréables à peut-être prévoir, qui passent somme toute assez vite.

      De longues et belles tétées à vous deux

  10. Bonjour!
     je suis en plein dans un allaitement qui va durer longtemps peut être (bébé a 14 mois, tête 2 ou 3x par nuit, matin et soir, et bois des bibs de mon lait la journée que je tire au boulot chaque jour pour le lendemain. C'est assez pesant , car mon tire lait date de la guerre (kitett, bruyant, agressif, très lourd), même si je m'y suis attachée car il me permet de réaliser mon projet. Que je n'ai pas l'impression d'avoir une lactation très abondante et parfois pour tirer 120 ml, il faut que je m'y reprenne à 2 ou 3 fois dans la même journée! 
    J'avais envie de cesser de tirer mon lait mais: je viens de louer à grandir-nature un tire lait digne de ce nom et je suis impatiente de le recevoir, et puis je me pose pas mal de question! 
    – est ce qu'arrêter de tirer mon lait la journée risque de diminuer encore plus la lactation?
    -mon bébé peut-il se passer de mon lait la journée sans que ce soit mauvais pour lui, sachant que je limite au maximum les apports de lait de vache et autre (car je suis très sensible au trise sort qui leur est réservé, les inseminations forcées, la séparation d'avec leurs veaux… et surtout leur tire lait et les pis monstrueux qu'elles sont obligées de porter!! je me sens proche d'elles!!!)
    -aura-t-il assez d'apport en vitamine, calcium et autre bonnes choses présentes dans mon lait?
    Sinon pour celles qui se posent des questions, j'ai lu et relu le livre "le bambin et l'allaitement" édité par la leche league, et ça m'a beaucoup appaisé par rapport au regard des autres et à la manière d'être sure de moi.
    Merci pour vos réponses !à mes questions!!!
     

    1. – est ce qu’arrêter de tirer mon lait la journée risque de diminuer encore plus la lactation?

      >théoriquement, à 14 mois d’allaitement, il n’y a plus de necessité de tirer son lait si on est séparée en journée du bébé : même avec 2 tétées par 24h, la lactation est maintenue. C’est comme si le corps maternel savait que le bébé est maintenant diversifié et que c’est normal à cet âge. Mais si vous voulez augmenter les quantités globales, alors oui, le tire lait peut vous aider


      -mon bébé peut-il se passer de mon lait la journée sans que ce soit mauvais pour lui, sachant que je limite au maximum les apports de lait de vache et autre (car je suis très sensible au trise sort qui leur est réservé, les inseminations forcées, la séparation d’avec leurs veaux… et surtout leur tire lait et les pis monstrueux qu’elles sont obligées de porter!! je me sens proche d’elles!!!)

      -aura-t-il assez d’apport en vitamine, calcium et autre bonnes choses présentes dans mon lait?

      >si l’alimentation solide est équilibrée, et qu’il y a au moins deux grosses tétées efficaces par 24h, vous n’etes absolument pas obligée de donner du lait de vache. Et les apports en vitamines, calcium, etc, dépendent bien sûr de la qualité de l’alimentation que vous donnez à votre enfant : des produits les plus frais possibles (donc les plus locaux possibles), cultivés avec le moins de chimie possible. Beaucoup de fruits, de légumes, et de verdures!!


      Sinon pour celles qui se posent des questions, j’ai lu et relu le livre “le bambin et l’allaitement” édité par la leche league, et ça m’a beaucoup appaisé par rapport au regard des autres et à la manière d’être sure de moi.

      >Bravo, continuez, c’est super!!
       

      >

    2. Comme je me sens pas seule! Le pauvre de sort de ces vaches a qui ont retirent son petit pour faire du lait pour les humains!! C horrible!
      Ma puce a bientot 17 mois et je tire toujours mon lait 1 fois au boulot car elle aime bien son lait avant de dormir! Elle en boit de moins en moins mais je n’arrive pas a franchir le cap de ne pas lui en laisser dutout j’ai peur qu’elle manque de quelque chose!

      1. Tant que vous avez envie de l’allaiter, et qu’elle a envie de votre lait…. Pourquoi s’en priver?
        Bonne continuation!!

  11. Bonjour,
    Voici mon expérience : mon fils va avoir 13 mois et il est toujours à 5 tétées/jour. Je tire également mon lait à minuit. Au travail, je garde à peu près le même rythme pour totaliser 5 ou 6 stimulations par jour. Suis-je seule dans ce cas ? Mon fils refuse tout type de laitage en dehors de mon lait qu’il boit au biberon en mon absence. Il mange uniquement des fruits en compote ou en morceaux, du pain, des boudoirs et grignote quelques cubes de tofu ainsi que du fromage. Nous avons tout essayé avec la crèche pour qu’il mange autre chose mais rien à faire ! Quelqu’un aurait-il des conseils avisés ? Il est en pleine forme mais moi un peu moins avec la fatigue accumulée…

    Merci d’avance.

    1. Bonjour Annso,

      Votre enfant décide à son rythme de diversifier son alimentation et c’est très bien du moment qu’il est en pleine santé.

      Par rapport aux produits laitiers, il a le vôtre, il n’a rien besoin d’autres. Mais vous dites qu’il mange du fromage, il a donc un autre apport de calcium et il n’est pas obligé de prendre du lait sous forme liquide.

      Par rappport à votre lactation, votre enfant à treize mois, votre corps a bien compris maintenant la quantité à produire, vous n’êtes plus obligés de tirer à minuit.Lors de vos journées de travail , tète -t-il le matin et le soir aussi ou vous ne faites que tirer ? Travaillez vous tous les jours ?

      Il faudrait regarder plus l’ensemble des stimulations sur la semaine que sur 24h.

      Je vous conseille également d’essayer d’allaiter coucher le plus souvent possible ( si ce n’est pas déjà le cas) pour pouvoir vous détendre et récupérer.

  12. Bonsoir,

    merci pour votre réponse. Je travaille en horaires décalés donc il est difficile de vous répondre pour les tétées. le nombre minimum est tout de même de 2 par jour quand je travaille et 5 quand je suis de repos. Je continue de stimuler la lactation 5 à 6 fois par jour aux heures habituelles des tétées car la conseillère en lactation que j'ai consultée pense que c'est un minimum pour maintenir une bonne lactation. Pour le tirage de minuit, c'est pour constituer un stock ou donner un complément en plus de la tétée du soir (j'ajoute de la farine d'avoine instantanée). Le lait que je tire au travail me permet de préparer les biberons dont il a besoin lorsqu'il est gardé (200ml par repas). Effectivement, je favorise l'allaitement en position allongée pour récupérer un peu mais cela ne suffit pas malheureusement… Par ailleurs, j'ai aussi essayé de réduire les quantités de lait au biberon afin de développer son appétit pour autre chose mais il se réveillait davantage la nuit !

  13. Juste un petit mot pour dire qu’ici en Belgique, on est plutot bien soutenues pour l’allaitement! C’est vraiment genial d’avoir en face de soi des professionels de la sante qui savent de quoi ils parlent 🙂
    J’ai aillaite ma fille exclusivement jusqu’a 6 mois. Elle a eu un ou deux biberons de lait artificiel car j’ai eu des ennuis de sante, et j’etais trop faible (je ne faisais plus assez de lait et elle avait encore faim). Apres mon operation tout est rentre dans l’ordre, et nous avosn commence la diversification.
    J’ai tire mon lait au travail jusqu’a son premier anniversaire, et puis toute cette organisation me pesait, donc j’ai arrete.
    Aujourd’hui a 13 mois elle tete le matin et le soir, et plusieurs fois pendant la nuit.
    Je vise les deux ans recommandes par l’OMS, sans me mettre la pression. En effet, si j’en ai marre a un moment ou un autre, il est quand meme bien pratique de pouvoir donner un biberon de lait de chevre ou de vache! Mais pour l’instant je savoure cette relation 🙂

    1. Bonjour Sev,

      J’allaite toujours ma fille qui a bientôt 14 mois, et je tire maintenant une fois par jour, histoire qu’elle ait deux petits biberons de 80 à 120 ml (selon les jours), le midi et au goûter. J’aimerais arrêter de tirer (pour le premier je m’étais arrêtée à 12 mois, il ne prenait plus de bib depuis l’âge de 8 mois et je n’utilisais le lait que pour diluer purées et compotes – pourtant à 3 ans il tète encore), mais la nounou me dit que ma fille semble toujours attendre impatiemment ses biberons. Je n’aimerais pas la léser et je ne sais pas trop comment procéder. Comment as-tu fait pour ta fille ? As-tu stoppé les biberons de LM d’un coup, ou bien progressivement diminué les quantités ?
      Merci !

  14. Salut à toutes,
    Merci pour ce blog et ces commentaires encourageants.
    Il est difficile voire inespéré de trouver du soutien en allaitement et allaitement long ici. Le peu de personnes pro qui adhèren’ontbpas réellement de connaissances.
    Avec mon mari pourtant c’était l’évidence.
    Notre garçon a 4 mois 1/2 et déjà les questions se posent : ” tu vas bientôt arrêter la non? Ha non? Tu lui a déjà donné des petits pots non? Ha non? Ect ”
    Quoi qu’il en soit je n’ai aucun doute et on continue pour aller tout droit vers un allaitement long à la demande et je suis fière de ca .
    Mais j’ai une question depuis quelques jours à laquelle je ne trouve pas réponse toute seule.
    Il faisait ses nuits ,depuis deux mois . Et l’allaitement était bien calé.
    Depuis plusieurs jours , peut être 2 semaines, il se réveille la nuit pour demander à Téter ( plutôt tetouiller) et demande beaucoup la journée pour tetouiller. Il râle pour s’endormir s’il n’est pas au sein et son Papa commence à se poser des questions : est ce que je le laisse pas un peu trop aux seins pour tetouiller alors quil n’a pas faim ? ( il a une tétine qu’il boude souvent) Je répond que c’est à la demande donc… Que c’est peut-être juste un cap quil passe, que on a décider de faire à la demande et que ça inclue les câlins et tout .
    Avez vous des conseils? Est ce que je devrais le limiter quand il n’a pas faim ? Comment en être sûre? Et la nuit ce retour en arrière cest arrivé à certaines d’entre vous?
    La remise en cause de son Papa me perturbe beaucoup, j’ai habituellement son soutien à 100 pour-cent , si ce n’est plus alors je me questionne à mon tour.
    Avez vous des indices ?

    1. Bonjour Marion,
      Voilà 9 jours que vous m’avez écrit peut-être que les choses ont changé à nouveau… Parce qu’effectivement il y a beaucoup d’aller-retour dans le développement et le sommeil d’un enfant. Si ça ne vous dérange pas, il n’y a aucune raison de limiter son besoin de succion et de câlins, vous pouvez sans souci continuez de donner à la demande. Il existe de nombreuses périodes où l’enfant va venir téter beaucoup plus souvent pour se rassurer lors de nouvelles étapes dans son développement psycho-moteur.

  15. Tout d’abord, merci pour ce merveilleux article et aux femmes qui ont laissé des messages.

    J’allaite toujours ma fille de 18 mois à la demande. Cependant, elle est très très en demande et je rencontre deux problèmes majeurs.

    Elle n’accepte de s’endormir qu’au sein et je dois souvent rester avec elle pendant plus d’une heure pour qu’elle tetouille . Comment faire pour passer à un autre système et lequel?

    Par ailleurs, elle réclame beaucoup à l’extérieur et je suis obligée de l’allaiter en public. Comment lui faire comprendre que c’est difficile et temporiser?

    Je vous remercie extrêmement pour vos réponses car je me sens isolée voire parfois en détresse.

    Audrey

    1. Bonjour Audrey
      Vous êtes effectivement dans une période qui peut être difficile à vivre. Pour l’allaitement en public, de dévier l’attention par un jeu ou un jouet, une nouvelle chose à découvrir peut aider.
      Pour l’endormissement, il n’y a hélas pas de recettes miracle, il faut essayer plusieurs astuces:
      – Comme instauré un rituel: chant ou histoire soit fait par vous ou papa,
      – Bien expliqué à votre enfant qu’il peut téter avant de se coucher mais pas forcément s’endormir le sein en bouche.
      – Essayez de donner un “doudou” avec votre odeur pour l’endormissement, …

      Ce qui peut peut-être vous rassurez c’est ce que ça ne dure qu’un temps et que peu à peu les enfants arrivent à s’endormir seuls mais chacun à un rythme différent et qu ‘à 18 mois ce n’est pas “anormal” d’avoir ” peur” d’être seul pour pouvoir s’endormir…
      Bon courage pour ce moment pas facile à gérer !

  16. Chères toutes,

    Merci pour ce blog et pour ces échanges précieux entre mamans !
    Je me retrouve face à une situation qui n’avance pas avec ma crèche (municipale donc publique). Mon enfant a 14 mois et je l’allaite encore matin et soir, et je ne souhaite pas qu’il prenne du lait en poudre. Jusqu’ici la crèche s’en sortait en lui donnant des plats sans poudre ajoutée. Mais maintenant qu’il grandit et qu’on ne lui propose rien d’autre en remplacement de la poudre, il commence à avoir très faim à la crèche. Je précise que dans ma crèche la poudre est INTEGREE à TOUS LES PLATS : midi et goûter. A midi, intégrée dans la purée, et au goûter, intégrée à la bouillie.

    Les seules options qu’on me donne sont :
    – d’accepter qu’il prenne du lait en poudre à tous les repas comme tous les autres enfants
    – de venir le chercher plus tôt pour lui donner mon propre goûter à la maison – je ne peux de toute façon pas car je travaille, et cela ne changera pas la situation du midi où le lait en poudre est intégré au plat principal
    – de faire faire un certificat d’allergie à mon médecin pour que notre enfant soit pris en charge avec un protocole spécial très lourd

    Après plusieurs échanges avec la crèche et la mairie, on m’oppose encore qu’il s’agit d’un “choix personnel” que de refuser le lait en poudre et qu’il leur est impossible de rentrer dans des cas particuliers. Pour obtenir ce que je veux, il faudrait donc que je passe par un médecin et impose un protocole très lourd à tous alors que ce n’est pas nécessaire.

    J’ai saisi la médiation pour savoir s’il serait possible d’offrir une alternative au lait en poudre dans les crèches, sous la forme de laitages “naturels” (yaourts, petits suisses, fromages blancs, etc). Les échanges que j’ai eus là aussi ne me laissent que très peu d’espoir.

    Suis-je vraiment la seule dans cette situation, ou y a-t-il d’autres personnes concernées ? Je suis très surprise et triste de passer pour une marginale parce que je refuse de considérer le lait en poudre comme un aliment de base pour mon enfant… En plus j’ai peur que ça dérègle son rythme par rapport à l’allaitement.

    Merci à vous !

    1. Bonjour Charlotte,

      Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens par rapport à ce qu ‘on vous impose…
      Vous avez tout à fait raison de vous battre car même pour les enfants non allaités il y a beaucoup trop de produits laitiers. En plus les enfants ne peuvent ressentir le vrai gout des aliments.
      Je pense que vous pouvez essayer d’en parler à la PMI ( protection maternelle et infantile ) de votre secteur. Effectivement les laitages tels que yaourts et fromages sont beaucoup plus sains surtout après un an, votre enfant n’a plus besoin de lait infantile.
      Vous pouvez leur montrer les recommandations de la CoFam : coordination Française pour l’allaitement maternel : https://www.coordination-allaitement.org/actualites/actualites-cofam/194-la-diversification-du-nourrisson-allaite-au-cours-de-la-premiere-annee.
      N’hésitez pas à m’écrire directement si besoin.
      Je m’adresse à toutes : est ce que ce système existe aussi dans d’autres crèches ? Apportez nous vos témoignages. Merci.

  17. Que sa fait du bien de vous lire. J’allaite a la demande ma fille de 6 mois et espère encore longtemps malgré les premières dents que je commence à sentir. Je compatis avec vous pour les réflexions qu’on nous imposent même de certaines personnes proche. Au lieu de nous nous encourager et de nous dire «  au c’est super tu allaite encore, ta fille à se qu’il y’a de meilleur «  et bien non toujours des remarques. Mais soyons forte pour nos enfants et nos convictions. Bonne allaitement à toutes.

  18. Ca me rassure également de vous lire. Ma fille vient d’avoir 12mois. Elle tète 3fois par jour et une tétée la nuit. Dans ma famille, on priorise beaucoup l’allaitement maternel (ce qui m’a permis de tenir le coup) Par contre une grosse pression quand meme car pour eux allaiter veut dire que je dois beaucoup manger (le double de ce que je mange habituellement) je suis fatiguee et je n’en peux plus de cela. Manger n’est plus un plaisir pour moi. Est-ce ma fille n’aura plus la meme qualité de lait si je reduis mon alimentation?.Selon eux 3fois ne suffit pas car deja elle n’a jamais aimé le lait en poudre alors il faut compenser par le maternel. A 1an, approximativement combien de tetees sont nécessaires tout en sachant qu’elle refuse catégoriquement le lait en poudre meme dans ses petits plats.

    1. Bonjour Liana,
      La qualité de votre lait ne changera pas si vous mangez équilibré. L’idéal est de manger de tout en proportions moyennes, ne vous forcez pas si vous n’avez pas faim.
      Il en est de même pour votre enfant, à un an il n’y a pas un nombre de tétées minimales ou maximales, elles restent à la demande. Si vous avez un doute, vous pouvez proposer le sein plus souvent à votre enfant et c’est lui qui dira s’il veut plus ou pas.
      Du moment, qu’il mange de tout et que sa courbe de croissance est bonne, il n’a pas besoin de lait artificiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *