Une maman efficace (suite !)

Ces derniers jours, j’attendais avec curiosité de voir comment Lucie, ma maman super efficace, et son bébé, s’en sortaient. Avec tout ce qu’elle avait fait pour son allaitement, je m’attendais plutôt à une ou deux minutes d’entretien, du style « Comment ça se passe maintenant ? » « Très bien, tout est rentré dans l’ordre, merci, au revoir ! ». Mais non.

Certes, le bébé est maintenant intégralement au sein, mais malgré cette excellente nouvelle, Lucie était vraiment accablée lorsqu’on s’est parlé avant-hier. Son bébé passait son temps à téter depuis deux jours. Elle était à deux doigts d’arrêter. Nous avons parlé poussée de croissance, parce que à part cela, tout me semblait en ordre, et donc stimulation nécessaire des seins, pour donner l’information que ce petit a maintenant besoin de quantités plus importantes. Lucie était rassurée et m’a dit que tout allait bien alors, qu’elle allait y arriver.

Mais elle m’a rappelée ce matin en pleurs. Les selles de son bébé sont vertes et elle a des douleurs terribles aux mamelons : ils ressortent tout blancs de la bouche du bébé et lorsqu’ils se recolorent, la brûlure est intense.

Lucie me décrit un bébé qui passe énormément de temps au sein, en partie à dormir, et qui pince très fort. Les selles vertes sont dues aux repas incessants qui occasionnent des digestions difficiles. J’explique à Lucie qu’une tétée ne doit pas durer si longtemps, d’autant que ses seins sont très sensibles. Nous refaisons le point sur ce qui permet de savoir si une tétée est efficace ou pas, et sur la durée acceptable d'une tétée dans les conditions qui sont les siennes. Lucie doit me rappeler si cela ne s’arrange pas. Si pas de nouvelles, bonnes nouvelles ! Bravo en tous cas à elle, qui gère cet enchaînement de difficultés avec ténacité et courage !

Cette situation du bébé toujours au sein est une problématique que je rencontre en tous cas très très souvent, et ce n’est pas toujours facile : poussée de croissance ? inefficacité des tétées ? ou encore autre chose? Il faut bien sûr s'informer que la situation antérieure, et si elle semble stable, se laisser 3 jours pour voir si on note une amélioration de la lactation. Si des problèmes comme les selles vertes apparaissent alors il faut revoir l’efficacité des tétées… Voilà où j’en suis de mes réflexions à ce sujet, mais sûrement évolueront elles. S’intéresser à l’allaitement demande une capacité de remise en cause permanente, et c’est bien ce qui en fait un domaine passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *