Allaitement et DME : la suite logique ?

Christine Zalejski, docteur en biologie, experte en alimentation infantile nous parle de la diversification menée par l’enfant.

Votre bébé grandit et ses besoins aussi. L’éveiller à de nouvelles saveurs, de nouvelles textures en bouche se fait de plus en plus sentir. Il a soif de mastication et de coordination main-bouche. La diversification alimentaire n’est pas loin… Période d’appréhension, de doutes, de questionnements la diversification alimentaire n’a pas fini de faire parler les familles. Et si la diversification alimentaire pouvait être plus facile, plus simple, plus intuitive à l’écoute de bébé Homme, comme le font si bien toutes les autres mamans mammifères de la planète ? Un nouveau mode de diversification du bébé se développe permettant une alimentation en toute bienveillance en adéquation avec de nombreuses valeurs de l’allaitement : la DME acronyme de diversification menée par l’enfant qui attire de plus en plus de parents chaque année. Qu’est-ce que c’est exactement ? Et en quoi semble-t-elle plus simple à mettre en place en continuité de l’allaitement ?

La diversification menée par l’enfant est donc un mode de diversification alimentaire qui permet progressivement à l’enfant de découvrir les autres familles d’aliments en plus du lait. Vers les 6 mois de votre bébé, et rarement avant, des aliments entiers cuits ou crus sont proposés et c’est en toute autonomie que votre bébé va se nourrir. C’est en général à 6 mois que votre bébé va pouvoir rester assis seul plus longtemps, va pouvoir agripper des objets et les porter à sa bouche en faisant des mouvements de mastication et faire des mouvements de tête. Toutes ces aptitudes sont notamment nécessaires au début de la DME. Vous allez lui proposer dans un premier temps des légumes puis des fruits et enfin toutes les familles d’aliments avec des tailles, des formes et des textures adaptées permettant à votre bébé de s’éveiller aux goûts et aux textures, d’explorer les aliments avec tous ses sens en éveil. Les aliments entiers moins transformés, sont plus faciles à prendre en main, les purées et compotes seront proposées beaucoup plus tard lorsque votre bébé s’essaiera au maniement de la petite cuillère. Le lait reste au début sa nourriture de base dans tous les cas. Seul, il va porter les aliments à sa bouche développant sa motricité, sa dextérité, sa coordination œil-main-bouche et ses mouvements masticatoires. C’est en expérimentant qu’on apprend ! Ses découvertes seront d’autant plus faciles en bouche lorsqu’elles sont menées tôt car votre bébé possède un réflexe naturel et très actif à cet âge où la langue notamment est une véritable barrière pour les aliments qui seraient de taille inadaptée ou trop secs pour être déglutis. Alors n’ayez aucune crainte qu’il s’étouffe, il n’y a pas plus de risque qu’en diversification alimentaire classique, soyez simplement bienveillant et attentif. Votre bébé, grâce à la DME, va devenir un vrai expert autonome de son alimentation et vous verrez comme il apprend très vite.

La DME s’inscrit ainsi dans la continuité de l’allaitement sur de nombreux points. En effet elle permet en toute bienveillance de respecter la satiété de votre bébé qui s’alimente seul. Les morceaux d’aliments sont devant lui et il porte à sa bouche ce qu’il souhaite. Il écoute son corps et sa faim, portant à sa bouche les légumes, les fruits en fonction de ses besoins. Comme pour l’allaitement votre bébé est autonome, il s’alimente seul en fonction du développement de sa coordination œil-main-bouche. Il n’y a pas d’intermédiaire encore sa bouche et sa nourriture. C’est justement le principe de la DME de ne pas intervenir et de ne jamais porter un aliment à la bouche de son bébé mais de lui laisser seul faire le geste du porter à la bouche. Tout au long de l’allaitement, les muscles de la mâchoire sont sollicités pour téter le sein. En proposant à votre bébé des aliments entiers plus ou moins cuits vous allez pouvoir continuer à activer les muscles de la mâchoire. Petit à petit ce sont d’autres muscles qui vont être utilisés pour que la mâchoire soit dans une position adéquate non plus pour déglutir un liquide mais pour mastiquer, mâcher puis croquer des aliments solides. Le fait de mâcher des aliments assez précocement favoriserait l’implantation dentaire ; donc n’hésitez-pas ! Enfin alors qu’avec le lait vous fournissiez une nourriture adaptée à votre bébé, c’est dans cette même dynamique que vous allez avec la DME proposer des aliments adaptés en terme de sécurité alimentaire, c’est-à-dire de texture, taille ou forme adapté ainsi que d’hygiène alimentaire avec des aliments sains, le moins transformés possible, le plus nutritifs et naturels.

La DME permet donc une continuité tant sur le plan physique que psychologique comme avec l’allaitement où le bébé est acteur de son alimentation. Il gère lui-même sa satiété, sa faim et est à l’écoute de son corps. Vous, parents êtes les chefs d’orchestre de tout cela en proposant des aliments sains, naturels et adaptés aux aptitudes de votre bébé. Votre bébé va pouvoir très vite développer ses capacités psychomotrices par l’expérience et la curiosité. Ainsi, il pourra plus rapidement partager la table et le repas familial, faisant de lui un enfant heureux et fier de l’alimenter seul comme papa-maman.

[Biographie] : Christine Zalejski est docteur en biologie, experte en alimentation infantile depuis 2010. Fondatrice du site Cubes et Petits pois, elle partage des informations sur la diversification alimentaire classique, la DME et des recettes et menus adaptés. Auteure et conférencière elle a notamment écrit le premier livre dédié à la DME en France. Elle consulte sur Paris et dans l’Ouest parisien et forme les professionnels de la petite enfance souhaitant accompagner au mieux les bébés dans leur alimentation quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *