Une position pour le repos

Vous voulez vous reposer ? C’est bien naturel. Tout le monde a besoin de se reposer. Alors, après une grossesse, un accouchement et en s’occupant d’un ou plusieurs bébés 24h/24 et 7 j/7, ça tombe encore plus sous le sens.

Mais votre bébé tète, bien sûr, fréquemment. Il requiert votre attention durant ce temps au cours duquel vous vous devez d’être alerte et par la force des choses, vous ne vous reposez pas.

Reprenons ce qui se passe dans la vie courante. Comment positionneriez-vous votre corps si vous cherchiez à obtenir le plus possible de repos ? Vous vous allongeriez, n’est-ce pas ? On dit toujours qu’on est moins fatigué assis que debout et moins fatigué couché qu’assis !

Expérimentez cela :

  • allongez-vous sur votre côté, une jambe étendue sur le matelas et l’autre repliée par-dessus, avec le genou venant toucher le matelas. Cela évite de cambrer le dos, ce qui pourrait provoquer des douleurs lombaires (comme en position latérale de sécurité si cela vous parle) ; il peut être très appréciable pour certaines femmes de placer un coussin sous ce genou pour respecter l’écartement de leurs hanches, particulièrement dans la période qui suit l’accouchement
  • surélevez convenablement votre tête au moyen d’un ou deux oreillers
  • approchez votre bébé tout contre vous le plus possible. Votre bébé est sur son côté pour vous faire parfaitement face. Collez-bien son bassin contre vous d’abord en plaquant votre main sur ses fesses pour les amener vers vous. Vous pourrez maintenir cette position par une serviette roulée et placée derrière lui ou bien un coussin d’allaitement et ainsi libérer votre main. Puis, amenez-le vers le sein en l’approchant par la nuque de façon à ce que son menton touche le sein en premier
  • selon vos préférences et votre morphologie, vous pouvez soit passer l’un de vos bras sous votre tête, ou sous les oreillers pour le ramener vers le dos de votre bébé comme pour l’entourer. Attention, si vous êtes couramment installée ainsi et avec le bras allongé sous votre tête, veillez à respecter votre confort. Certaines mamans ont en effet constaté une plus grande tendance à l’inflammation des prolongements de la glande mammaire situés vers l’aisselle. L’autre bras est libre pour s’occuper de votre bébé, soutenir le sein si nécessaire ou ne rien faire tout simplement..!

 

Vous êtes maintenant tous deux allongés, vos corps naturellement soutenus et bébé tète sans que vous ayez à lutter pour le maintenir. N’est-ce pas moins fatigant que de s’asseoir et de garder la tenue du dos, de la nuque, des bras ? Fermez les yeux et reposez-vous le temps de cette tétée (pensez à vous installer en sécurité car vous risquez fort de vous endormir 😉

 

 

Fiche technique de la position allongée sur le côté :

Confort maternel  ★ ★ ★ ★ ★

Repos  maternel  ★ ★ ★ ★ ★

Les réflexes du nouveau-né facilitent la tétée ★ ★ ★ ☆☆

Facilité prise du sein asymétrique   ★ ★ ★ ★ ☆

Confort du bébé ★ ★ ★ ★ ☆- oui car peu de contraintes ressenties pour soutenir son corps

Tétée facile en public ★ ☆☆ ☆☆

Tétée facile à l’extérieur ☆☆ ☆☆☆
Situations spécifiques :

Bébé  « somnolent » ★ ☆☆ ☆☆

Réflexe d’éjection fort ★ ★ ★ ☆☆

Remettre au sein après prise du biberon sur période

prolongée ★ ★ ★ ★ ☆

Bébé qui grandit et commence « à peser », bambin  ★ ★ ★ ★ ★

 

[Auteure] : Dr Muriel Mermilliod, consultante en lactation IBCLC

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *