Un exemple en matière d’allaitement : la Suède

Comme je vous l’avais promis, voici un témoignage édifiant qui tend à montrer que le contexte est déterminant en allaitement.

Côté Suède…

Julie (°) quitte la France pour deux ans en 2009, alors qu’elle est enceinte de deux mois. Son mari part en mission en Suède, où elle a également trouvé du travail. Après la naissance, Julie allaite son bébé pendant six mois exclusivement, puis elle reprend son travail en allaitant partiellement. Lorsqu’elle rentre en France en 2011, le petit est encore allaité deux à trois fois par jour. Enceinte de nouveau, Julie interrompt en douceur l’allaitement, mais pas pour longtemps se dit-elle, toute pressée qu’elle est de revivre cette aventure qu’elle a tant aimée. Hélas pour elle, une toute autre réalité l’attend.

Côté France!

Sa sortie précoce de la maternité est malheureusement suivie très rapidement d’une mastite qui dégénère en abcès. La prise en charge de la mastite a été trop tardive suite à un mauvais diagnostic médical. Pendant un mois, Julie n’allaite que d’un sein. Elle finit par souffrir de crevasses à l’autre sein, et, la fatigue et l’antibiothérapie aidant, une mycose s’installe. Epuisée, amère, Julie stoppe l’allaitement. Elle qui croyait que ça allait être facile d’allaiter son deuxième enfant! Quelle cruelle déception…


Alors, bien sûr, on ne peut pas généraliser à partir d’un cas particulier, mais Julie a comparé ses deux expériences. Et il est évident pour elle que
le soutien et le suivi dont elle a bénéficié en Suède ont fait toute la différence. Elle a le sentiment que là-bas, elle n’avait pas besoin de se battre sans cesse pour que cela se passe bien.

Du suivi, du suivi et du suivi

En Suède, l’allaitement est très pratiqué. Ce qui s’explique à plusieurs niveaux. La principale raison, c’est l’accompagnement vraiment efficace.

Par exemple, l’infirmière qui s’est occupée du bébé à l’hôpital le suit régulièrement jusqu’à ses six ans (°°). Et puis, les professionnels de la périnatalité ont un excellent niveau de formation : en Suède, toutes les maternités sont labellisées “hôpital ami des bébés” (IHAB) !  Le rêve !

D’autre part, les femmes rencontrent systématiquement des groupes de soutien à l’allaitement bien organisés et efficaces.

Dans ces conditions, la situation vécue par Julie au deuxième accouchement aurait-elle pu se dégrader à ce point? Vraisemblablement non. Elle n’aurait pas été livrée à elle-même avec un engorgement qui dégénère. Elle aurait été mieux suivie dans les suites opératoires de la mastite.

Par ailleurs s’ajoutent en Suède d’autres points qui encouragent les mères à allaiter sur le long terme.

Femmes reconnues, couples accompagnés

Le taux d’emploi féminin en Suède est parmi les plus élevés (alors que leur taux de natalité est aussi élevé). Qu’on ne vienne donc pas dire que l’allaitement n’est pas compatible avec l’activité!

Derrière cela, il y a une volonté politique dont le résultat est que, par exemple :

-le couple bénéficie de 16 mois de congés payés cumulés par naissance

-les structures de garde sont de qualité et abordables

-la flexibilité des congés et horaires facilitent la présence des parents dans la famille

D’ailleurs, les crèches n’ouvrent que six heures par jour, ainsi le temps partiel est normal, et l’allaitement est préservé.

Et puis, point non négligeable : toute publicité pour les laits artificiels est totalement interdite. L’allaitement est la norme, dans les mentalités des adultes mais aussi des enfants.

Tout peut changer en une génération

C’est bien joli me direz-vous, mais la culture suédoise n’est pas transposable à la culture française!

Et si je vous disais que cette culture suédoise de l’allaitement a été créée de toute pièce par le gouvernement en 1973? A cette date, 30% des bébés étaient allaités à deux mois, et 6% à six mois, c’est à dire, moins bien que la situation française actuelle (°°°). Par une politique déterminée et suivie, la situation a totalement changé en quelques dizaines d’années, puisqu’ actuellement, 75% des bébés suédois sont encore allaités à six mois.

Alors, mesdames et messieurs les politiques français, on attend quoi?

(°) pour des questions de respect de la vie privée, le prénom est modifié

(°°) Grech 2014

(°°°) Etude Epifane : 39% d’allaitement à trois mois, et 25% à six mois, toutes sortes d’allaitement confondu. Données Suède 1973 Noirhomme et al. Dossier technique 2006.

7 réflexions sur « Un exemple en matière d’allaitement : la Suède »

  1. Article très intéressant!
    Comme quoi, avec de la volonté politique on s’en donne les moyens et on peut réussir!

    Par contre, l’ouverture des crèches 6 heures par jour, quand on est bosse à temps plein, ça fait peu…

  2. C’est dommage pour cette maman qui a du être déçue qui a sûrement culpabisé d’avoir arrêté si tôt pour son second enfant…
    Pour mon premier fils j’ai allaité 4 mois et j’ai repris le travail (je boss en Suisse, ils sont pro allaitement ça aide ) je n’étais pas informée sur les lois et allaitement etc … mais tout c’est bien passée (pas de regrets… mon fils s’est bien adapté aux changements ) Mais pour mon second bout de choux, j’ai pris le temps de m’informer et j’ai appris, pour mon plus grand bonheur et celui de mon fils, que je pouvais prendre 1h sur ma journée de travail (9h)pour tirer mon lait et même partir plus tôt de temps en temps et cela jusqu’au un an du bébé. Alors aujourd’hui mon p’tit bonhomme a 6 mois, on continue l’allaitement et la nounou lui donne mon lait en journée . Je m’etais fixée comme objectif 6 mois (c’était pas gagné, je saignais des 2 seins à la maternité sans qu’on m’aide à mettre bébé au sein correctement j’ai fini par faire une mastite… en rentrant à la maison,moment de doute . J’ai rencontré une sage femme qui m’a demandé si je voulais continuer en me souhaitant du courage. Je me suis remotivée SEULE j’ai vu mon ostéo qui a créé le vide d’air, force de chercher sur le net des tas d’info j’ai trouvé une conseillère en lactation qui m’a aidé a remettre bébé correctement au sein, tout cela aura duré 2 mois …) Mais maintenant quel bonheur et grâce à GN je loue mon tire lait et grâce à ce blog j’apprends des choses
    Merciiiiiiiiiiiiiiiii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *