Le sommeil du bébé allaité

Il y a des jours à thème où l’on dirait que toutes les jeunes mères qui vivent les mêmes problèmes expriment leur ras le bol en même temps. Et il y a des jours où les problèmes rencontrés par les mamans allaitantes qui m’appellent sont “contraires”.

Dès 9:05 ce matin, Mme D. m’appelle, la voix noyée de larmes : “Vous m’avez bien aidée quand j’avais des crevasses alors je vous rappelle parceque là vraiment je n’en peux plus. Mon bébé tête trois ou quatre fois par nuit, depuis deux mois. Je voudrais juste avoir une nuit complète. Qu’est ce que je peux faire?”

9:40, Mme R. : “Mon bébé fait ses nuits depuis quatre jours, j’ai une grosse baisse de lait, qu’est ce que je peux faire?” (°)

Tiens, j’ai bien envie de donner le numéro de Mme R. à Mme D. pour qu’elles puissent échanger!

Tout ceci m’a amenée à traiter aujourd’hui d’un sujet qui concerne tous les parents allaitants ou presque : les nuits en pointillé. Le “presque” correspond à la toute petite partie des parents dont le bébé, bien qu’allaité exclusivement, dort huit ou neuf heures d’affilées, et ceci sans que la lactation n’en souffre. Ils ne se rendent pas forcément compte de la chance qu’ils ont, ils peuvent même penser que c’est leur méthode éducative qui porte ses fruits… jusqu’à ce qu’ils aient un deuxième enfant qui est alors tout à fait différent, et là, le retour à la réalité est brutal!

Je précise aussi qu’il y a des mamans, et je revendique mon appartenance à ce groupe sur une bonne partie de mes allaitements, qui aiment allaiter la nuit. Oui, je l’affirme : être lovée autour de son bébé dans la chaleur du lit conjugal, main caressante et soutenante du papa sur notre épaule, fait partie des plaisirs de la vie. Mais il faut bien avouer qu’à la xième tétée de la nuit, on peut avoir un léger mouvement d’humeur.

Enfin, malgré le bourrage d’estomac style portion à volonté choucroute – cassoulet – fromage – dessert que représente pour le bébé une préparation pour nourrissons, un grand nombre de jeunes mamans de bébés non allaités se lèvent plusieurs fois par nuit.

Doit-on choisir entre donner du lait humain à un petit d’homme et pouvoir à peu près dormir la nuit? Je crois qu’avec un peu d’organisation et en étant soutenue, l’extrême majorité des mères devrait parvenir à concilier les deux, pour le plus grand bonheur de tous.

Dormir comme un bébé?

Je me souviens très bien qu’enfant, j’avais trouvé une blague dans un de ces caramels longs dont je tairai la marque. Je ne l’avais pas comprise à l’époque. D’ailleurs, elle m’avait trotté longtemps dans la tête, telle une énigme à résoudre. Depuis, bien sûr, mes enfants m’ont largement éclairée sur le sujet. La voici : “Ceux qui utilisent l’expression dormir comme un bébé n’en ont certainement jamais eus.”

L’expression “dormir comme un bébé” recèle pourtant sa part de vérité. Mais la physiologie du sommeil ne fait pas partie des attributions des fabriquants de confiseries.

Penchons nous un peu sur cette physiologie…

Le cerveau d’un bébé n’est pas mature et son sommeil par conséquent ne l’est pas non plus. Les deux se construisent progressivement, et ce notamment grâce aux précieux acides gras contenus dans le lait maternel.

Voici quelques repères qui vous permettrons d’être patient(e), car lorsqu’on sait où l’on va, le chemin est tout de même plus facile!

La physiologie du sommeil chez le bébé

-La différenciation jour/nuit apparaît vers  trois-quatre mois, mais ne sera définitivement en place que bien plus tard! Ce qui pour nous est évident – la nuit, on dort – ne l’est pas du tout pour votre bébé…

-les cycles de sommeil sont plus courts et plus agités donc le bébé se réveille plus souvent qu’un adulte (cela peut d’ailleurs être un mécanisme de protection pour éviter les apnées du sommeil, donc finalement, on peut y voir du positif!)

-Le sommeil paradoxal (léger) est majoritaire et va en diminuant jusqu’à l’âge de deux ou trois ans.

-Le temps de sommeil lent et profond est beaucoup plus court que chez l’adulte. Par contre, il est vraiment très profond, et dans cette phase de sommeil, la vérité ci-dessus apparait dans toute sa splendeur : il est impossible de réveiller le bébé. La maison pourrait bien s’écrouler que pas un mouvement n’agiterait le visage paisible du petit dormeur. Ce n’est donc certainement pas à ce moment-là qu’il faut réveiller le bébé pour lui proposer le sein, cela ne marchera pas!

-Il est tout à fait normal qu’un bébé d’un an se réveille encore une à deux fois par nuit.

-Un bébé qui dormait huit heures d’affilées à trois mois peut tout à fait se réveiller à nouveau quelques mois plus tard (sans pour autant que ce soit nécessairement votre lait qui soit en cause, comme je l’entends très souvent…).

-les bébés nourris au lait artificiel étant, par définition, dans une situation artificielle, ont un sommeil plus lourd. Face à une maman non allaitante qui clame bien haut que son bébé fait ses nuits depuis la sortie de la maternité, respirez bien fort, ne vous découragez pas, et ayez plutôt une pensée pour elle, qui risque de se lever ensuite bien plus souvent qu’à son tour, si son bébé est fréquemment malade.

-Enfin n’oublions pas que le sommeil est très variable d’un individu à un autre, ceci est valable pour les bébés bien entendu.

Patience, patience…

Une chose est claire : inutile d’exiger de votre enfant qu’il dorme comme vous avant au moins deux ans (voire plus pour certains). Votre bébé représente tant pour vous, respectez-le en respectant ses besoins physiologiques, y compris sa digestion et son sommeil. Mais comment faire pour ne pas craquer quand on est épuisée?

Les premiers mois, et a fortiori tant que la maman allaite, il faut reconnaître que le sommeil partagé est bien souvent une bonne solution. Cette pratique s’est d’ailleurs largement répandue mais si vous ne connaissez pas le cododo, allez lire cette page!

Plus tard, lorsque les tétées nocturnes sont peu fréquentes voire terminées, il faut chercher des “aménagements”. Par exemple, mon mari et moi avions mis en place un système de garde. Une nuit sur deux, nous avions la charge de rendormir le ou les enfants réveillés. Lorsque nous n’étions pas de garde, nous fermions les écoutilles, et cela faisait une bonne nuit de sommeil. Une nuit sur deux, c’est un vrai luxe!

A chacun et chacune d’inventer les astuces qui feront que le matin, l’ensemble de la famille aura à peu près bonne mine!

Racontez vos idées, vos pratiques, et autres témoignages!

(°) Il est recommandé dans les premiers mois de ne pas dépasser six heures sans tétée pour un bon maintien de la lactation

 

45 réflexions sur « Le sommeil du bébé allaité »

    1. C’est un rythme tout à fait normal ;). Comme le souligne Emmanuelle, n’hésitez pas à vous coucher tôt (vous aurez tout le reste de votre vie pour vous coucher plus tard, les premiers mois de la vie d’un bébé, qu’est ce finalement par rapport à une vie humaine?). Et si vous n’avez pas repris le travail, pensez à la petite sieste en même temps que Bébé…

  1. Moi jen ai marre quon me demande si ma fille fait ses nuit. Meme en tant qu’adulte on dort pas forcement huit heure d’affilé. J’ai une soeur qui a fait ses nuits a six mois et une autre pas avant 7 ans alors que tout deux égait allaité. Il y a telement de facteurs qui y joue. En plus beaucoup de personne oublie que souvent les enfants sont couché avant les parents. Si ton bébé se couche à 20h et toi à 23h et qu’il te reveille a 1h du matin lui a dormi 5h d’affilé. Dans ce cas cest un peu de notre faute si on dort pas assez.

  2. BOnjour,

    Je suis d'accord avec Emmanuelle. Parfois nous sommes crevés et le pire c'est le regard des gens sur le "ah il fait pas encore ses nuits" Mais bon c'est un éternel recommencement une fois les nuits aquises on va avoir le droit ah il est toujours au sein? Ah il marche pas encore? Ah il parle pas? Ah il est pas propre?

    Je commence à me dire qu'au final les gens me fatiguent plus que mes enfants et pourtant ils sont fatiguants aussi!

    Nous avons pratiqué le co-dodo désorganisé pour notre premier fils.

    Pour le second nous l'avons pratiqué avec un side bed jusqu'à ses 6/7 mois moralité bébé a fait ses nuits (22h/6h) à 1 mois et demi (bon c'est un gros dormeur aussi!)

    Mais il venait se servir la nuit sans que je me sorte du sommeil. C'était très réparateur au final!

    Mon grand a 3 ans et au final il dort toujours avec un sommeil agité je crois que c'est dans sa nature…

     

    Par contre autre débats mon numéro 2 qui a bientôt 2 ans est de plus en plus demandeur du sein (au lieu de se calmer) et j'avoue que même si il demande pas la nuit je suis épuisée de rentrer du boulot de devoir faire à manger, la lessive, le repassage et de devoir prendre 30 minutes (CAPITALES quand on rentre à 18h30) pour donner une tétée calin… Je vais essayer le portage puisque les explications, le fait de l'impliqué dans ce que je fais, de lui donner un petit gateau, de l'ocupper avec autre chose ne fonctionne pas…

     

     

    1. Vers deux ans, le portage dans le dos pendant qu’on prépare le repas est génial comme ça on peut bavarder avec bébé et il est au coeur de l’activité…

  3. C'est vrai que certaines personnes sont particulièrement pénibles avec leurs questions "il fait ses nuits?" alors que le bébé a à peine 1 mois (et après n'en parlons pas!). Ou alors, c'est les attitudes de pitié quand on leur dit que non (et que bébé a 6 mois ;)).

    Moi je dirais que ça ne m'a pas dérangé du tout d'allaiter la nuit ma cadette et ma benjamine. Au contraire, c'était un plaisir bien souvent, même quand elles dormaient dans leurs chambres (j'avais installé un fauteuil). C'est d'ailleurs la nuit qu'elles mangeait le mieux! Je pense même qu'après 3 mois, c'était la nuit qu'elles prenaient la plus grosse quantité de lait sur 24h!!
    Pour mon aîné c'était différent car j'étais jeune et sensible aux paroles que j'entendais, aux trucs que je lisais parfois… Du coup, j'avais l'impression que ce n'était pas NORMAL que mon bébé ne fasse pas ses nuits à 3 mois! Pour mes enfants suivants, j'avais changé et appris à fermer mes écoutilles, et surtout je savais qu'un bébé allaité ne dort pas 12h d'affilée tout de suite. Je savais que ça viendrait…

    Mais j'avoue quand même que passés 6 mois, la fatigue a pris le dessus, surtout avec 2 ou 3 enfants, et j'étais pressée que mon bébé dorme plus longtemps la nuit…

  4. bonjour, j'allaite mon deuxième enfant qui à 6 semaine. Cela se passe "bien" : beaucoup moins de questionnement, de stresse, pas de peur demanquer de lait….pas de petits bobo mais le cododo commence à me déranger, j'ai besoin de pouvoir me lover contre mon mari et de faire le X dans mon lit!! De plus ce petit loup contrairement à sa soeur n'ai bien que contre sa maman et mon conjoint très "mère poule" se sent chagriné. J'ai peur que si ça continu ça remette mon allaitement en cause malgré les non soucis de lactation.

    Le papa comprend très bien les bien fait le l'allaitement pour paul et moi-même mais je ne veux pas qu'il se sente exclu ou perde confiance dans son rôle de père (pour réusssir à appaiser bébé)

    Auriez-vous une idée pour que Paul arrive à dormir dans son lit la nuit entre 2 tétées, il y arrive le jour.

    1. Avez vous essayé un petit lit juste à côté de vous, pour que vous puissiez poser une main sur votre bébé et le rassurer s’il a besoin pendant la nuit? 

  5. oui j'ai mis son lit a cote du mien en baissant la barrière et en mettant un de mes vêtement contre son petit nez (il dort quand on le lui cache) mais il faut qu'il soit dans un sommeil profond pour que ça fonctionne et ces phases là sont rares!!!!!

    1. Je n’ai malheureusement pas de solution miracle à vous donner, chaque bébé ayant des besoins tellement personnels…. Mais si vous n’avez pas encore essayé cela, vous pouvez aussi le mettre seul dans une chambre, car il y a des bébés qui dorment mieux seuls!! tous les cas de figure sont possibles…. et cela peut changer au fil des mois pour un même enfant! Bon courage et bonnes expérimentations!

  6. est il véridique qu'il faudrais carrément que je le change de pièce pour ne pas qu'il sentent mon odeur et que du coup dans le sommeil paradoxale il se suffise à lui même???????

    1. Cela vaut le coup d’essayer, en douceur bien entendu car il est possible que votre enfant soit tres mal dans cette situation. Si cela vous convient à tous, vérifiez bien que l’allaitement n’est pas impacté.

  7. Enfin, malgré le bourrage d'estomac style portion à volonté choucroute – cassoulet – fromage – dessert que représente pour le bébé une préparation pour nourrissons, un grand nombre de jeunes mamans de bébés non allaités se lèvent plusieurs fois par nuit.

    => Personnellement après un tel repas, je dormirais très très très mal ! Je comprends donc pourquoi les bébés non allaités au sein mais bourrés de préparations se réveillent la nuit ! Comme tu le dis si bien après, l'estomac d'un bébé est tout petit, c'est un non-sens que d'essayer de le ramplir à ras bord !

    Pour en revenir aux nuits, je fais partie des chanceuses dont le bébé a fait des nuits de 6h à 2 mois, puis des nuits de 12h à 4 mois. MAIS ! Dès qu'il ya le moindre changement , entrée en crèche, voyage, poussée dentaire, etc, il se remet à téter la nuit, et alors je le fais avec plaisir. 

    Je lis souvent que l'allaitement est le moyen de nourrir son bébé, et moi aussi j'ai été au bord de la crise de nerfs les 2 permiers mois de sa naissance, à noter la durée des tétées, le nombre de tétées, etc. J'ai mis le papa à contribution pour le bercer et tenter de le sever la nuit. J'en devenais dingue, j'avais l'impression que mon bébé n'était pas normal, lui qui tétait 1h toutes les 2h à sa naissance !!! Petit à petit j'ai pris conscience que finalement, l'allaitement n'avait pas uniquement à voir avec l'alimentation, mais c'est surtout pour l'enfant une merveilleuse occasion de tisser un lien fabuleux avec sa maman, et quand elle lui manque dans la journée, il profite de la nuit pour la retrouver. Quand j'y pris conscience de ça, boudiou, ma relation à mon bébé et à l'allaitement à littéralement changé ! J'ai pris plaisir aux tétées de nuit quand il y en avait. J'ai mis en oeuvre des stratégies : être le plus possible à 100% avec mon bébé dans la journée quand c'était possible et répondre en journée à toutes les sollicitations pour téter quand j'étais à la maison, vacances et week-end, et petit à petit il a moins tété de nuit. Je pense que ça a pu encourager mon enfant à ne plus téter la nuit. 

    Il faut aussi savoir qu'il y a un pic de prolactine entre 2h et 5h du matin, tu l'as peut-être précédemment dit. Il y a un moment où le bébé se réveille pour téter à cause de ce pic, cela permet de relancer la lactation, de l'augmenter. D'ailleurs moi je me réveillais de moi-même vers 4h au début. 

    Par ailleurs, dans le cas où bébé est malade, je le mets à téter dans le lit parental, allongée, et : je dors ! Lui se sert à volonté. 

    Je n'en parle pas à mes proches et ils me lâchent, moi ça m'a aussi permis de lâcher prise 🙂

    Bel allaitement à toutes

    rbenvinda, maman de A. (encore !!) allaité au sein depuis 18 mois. 

  8. Bonsoir,

    je viens de lire cet article et me rends compte que je suis une sacrée chanceuse pour le sommeil.
    Ma fille a fait ses nuits à 1 mois (8 heures d’affilées) en étant allaitée exclusivement et mon fils qui va avoir deux mois fait des nuits de 7h… allaitement exclusif également et la lactation n’en souffre pas… D’ailleurs, je ne savais pas que la lactation pouvait en souffrir vu que je n’ai pas rencontré de problème.
    Mon mari ayant eu l’exemple de notre fille avait du mal à comprendre que notre fils ne fasse pas ses nuits à 1 mois. Je devrais lui conseiller de lire ce blog 😉

    Merci pour l’article sur le dilemme “Pouce ou Sucette” qui m’a encouragée à laisser mon fils tétouiller le soir pour l’apaiser sans que je ne culpabilise! C’est notre petit moment câlin!

  9. Bonjour
    Je suis l’heureuse maman d’une petite fille de 5 mois très éveillée : dans les 2 sens du terme : petite dormeuse (10h de sommeil par jour au grand max, en général 8h et peu de siestes) et très curieuse de tout adorant être portée et baladée
    Je l’allaite exclusivement et les seuls moments où elle dort la journée sont durant les tétées. je souhaiterais pouvoir la coucher afin d’avoir juste un petit instant sans bébé pour moi OR elle se réveille de suite. De plus c’est un bébé qui a beaucoup de mal â s’endormir … Auriez-vous qqs astuces ? D’avance merci

    1. Bonjour Anne-Laure,
      Désolée du retard de réponse, nous avions des soucis avec la publication des billets et des commentaires.
      Par rapport à votre question , je vous invite justement à lire le dernier billet que je viens de publier. 🙂

  10. Bonjour.
    Ma fille a 16mois et n’a jamais bien dormir… Toujours au moins 2 à 6 réveils la nuit…
    Je l’allaite toujours et elle est diversifiée mais ne mange pas trop …
    Mais j’ai souvent l’impression de manquer de lait ou bien qu’elle tête moins selon certaines périodes… Est e normal ?
    Je ne travaille pas et m’occupe de ma fille.
    Par rapport à son sommeil elle ne s’endort qu’au sein… Le soir elle se couche entre 8h30 et 23h jamais a heure régulières.. La journée les siestes sont très irrégulières aussi. Elle dort des fois le matin et des fois l’après-midi… Ou des fois que l’après-midi ou que le matin … Elle peut autant dormir de 11h a 12h puis de 18h a 19h ou bien de 14h30 a 15h30….
    Je suis un peu perdue chaque journée est différente j’ai l’impression de mal faire les choses … pourtant nous essayons de respecter un rituel tous les jours mais rien ne change….
    Et là depuis quelque jours, je l’allaite dans sa chambre et puis elle fait que partir et revenir sur le sein. Puis après elle fait signe qu’elle veut manger en mettant ses doigts a la bouche … Du coup quand elle fait ça je tire mon lait (mais je n’ai presque rien qui sort 15ml) ne lui donne a boire ( mais elle ne veut prendre mon lait que dans une biberon , tasse a bec ou verre d’eau elle n’en veut pas ….)
    Et je décongèle du lait qu’il me reste et des fois elle boit tout ou pas … Cela dépend…
    Est ce possible que a certaines période j’ai moins de lait ? Je n’ai toujours pas eu mon retour de couches non plus../
    Merci pour vos retours

    1. Bonjour Virginie,
      les bébés allaités peuvent avoir des rythmes différents chaque jour et d’avoir instauré un rituel peut l’aider à se “régulariser”.

      C’est possible d’avoir moins de lait par moments mais si la courbe de croissance de votre enfant est harmonieuse, cela ne présente pas de problème. Dans le cas contraire, je vous conseille vivement de vous rapprocher d’une consultante en lactation de votre secteur pour voir comment y remédier. Vous pouvez éventuellement la trouver ici.

  11. Bonjour,

    J’ai besoin d’être rassurée :
    Mon fils a 6 semaines. Depuis sa naissance, il ne prend qu’un sein par tétée. Au début il prenait 8/9 tétées par jour. Le nombre de tétées commencent à diminuer (environ 6/7 par jour) depuis 1 semaine, donc maintenant chaque sein n’est stimulé que 3 ou 4 fois max par jour. Il commence à faire ses nuits donc il peut y avoir 12h entre deux tétées d’un même côté. Avant, le matin, ça “débordait” et maintenant je n’ai plus autant de lait le matin, mais ça reste correcte.
    Une auxiliaire m’a dit qu’à se rythme, je n’allais plus avoir de lait si je continuais comme ça. Je pensais avoir un bon rythme mais avec ce qu’elle m’a dit, je panique ! Et le stress n’est pas bon pour la lactation…
    L’une de vous a-t-elle ce rythme sans soucis de manque de lait ?
    Merci
    Perrine

    1. Bonjour Perrine,
      Effectivement certaines femmes peuvent avoir ce rythme sans souci et d’autres auront des problèmes de lactation.
      Peut-être de proposer à votre bébé systématiquement le deuxième sein ( il prend ou pas comme il veut ) pourrait pallier à ce risque.
      L’auxiliaire vous a fait un peu peur, parce que pour la plupart des femmes, pour maintenir une lactation il faut 8 à 12 tétées par 24h mais vous faites peut-être partie des exceptions. 🙂
      Observez votre bébé et n’hésitez pas à lui donner dès les premiers signes d’éveil et s’il tète efficacement vous n’aurez aucun souci . 🙂

  12. Bonjour, je viens de découvrir ce forum de discussions et je me pose toujours quelques questions. Mon fils a maintenant 3 mois et il a toujours été très demandeur, il est assez difficile de le faire tenir 2h entre chaque tétée et surtout il ne s endort quasiment qu’au sein..il a un sommeil très léger et dort très peu en journée, j ai l impression qu il lutte pour ne pas s endormir, comme s il avait peur qu on ne soit plus la a son reveil. ( d ailleurs il sur saute toujours beaucoup et se met en “etoile”)la nuit il commence à tenir 5h d affilée et après il se réveille toutes les 2-3h. Donc voilà ce qui m inquiète, est ce vraiment si mauvais de l endormir au sein? Et ce manque de sommeil peut il être dangereux pour son développement? Je vais bientôt devoir reprendre le travail, ce qui sera très dur pour moi mais je voudrais que ça passe au mieux pour lui en mon absence..

    1. Bonjour Cyam,
      Votre fils a un rythme qui semble normal pour un enfant allaité. Cependant les sursauts peuvent montrer quelquefois un inconfort. Il serait appréciable que vous consultiez un ostéopathe pour voir si votre enfant n’a pas de tension au niveau de son corps dû à la grossesse, à l’accouchement ou à d’autres raisons inconnues.

      Concernant l’endormissement au sein, si vous, ça ne vous ne dérange pas, vous pouvez le faire sans problème au contraire ça le rassurera.

  13. Bonsoir mon fils de 1an se reveille depuis 1 mois entre 2 a 10 fois la nuit .. on a un rituel, il s endort paisiblement mais tjrs vers 23h se reveille et pleurs jusqu’à hurler. . Ce n’est pas un tt qu il reclame puisque je le berce et le repose il prend son doudou suce son pouce se rendort mais se rereveille 10 a 30 min plustard … je ne comprends pas … il sort de sa gigoteuse se met debout … avez vous des conseils.. il est diversifié et mange 150gr de légumes le soir et grignote avec notre repas… puis tt ou bib … il est bien portant … pourtant la nuit c est l angoisse pour moi …

    1. Bonjour Lilou,
      par rapport à ce que vous me dites je ne pense pas que ce soit un souci d’allaitement ou d’alimentation. Peut-être que lui aussi angoisse par rapport à la nuit : la maison qui se calme , pas de lumière….
      Lui parler, le rassurer pourrait aider à l’aider à enchainer un cycle de sommeil, faire des activités calmes le soir aussi…
      Le coucher dès les premiers signes de sommeil : bailler, frotter les yeux…
      Voici quelques propositions non exhaustives , peut-être d’autres fonctionneront avec votre enfant.

  14. Bonjour Mme Fuchs,
    Je viens de tomber par hasard sur votre blog et j’apprécie beaucoup votre façon de parler de l allaitement ❤️
    J en profit donc pour vous poser une question : j allaite actuellement bébé 3 aui a 4 mois et demi à la demande jour et nuit. Il s endort au sein. Il s endort a 8h le soir, puis réclame vers 23h30, 3 h, et à 5h, mais c est à cette dernière tétée que c est infernal : impossible de lui décrocher le sein de la bouche jusqu’à y 7h du matin Et après je dois m’occuper des 2 grands donc je vous avoue que cette dernière tétée commence à me faire perdre patience ! Je pensais commencer à le sevrer la nuit, ou à lui apprendre à s endormir sans le sein mais en étant bercé par exemple… bref je cherche une solution pour cette dernière tétée je sens que c est su tetouillage et non de la faim …

    1. Bonjour Marion,
      Il est très fréquent que les enfants de son âge fassent des tétées groupées par moments, le plus fréquemment c’est le soir ou au petit matin: moment où nos enfants nous sentent plus disponibles…( même si nous, on souhaiterait dormir….)
      Le sevrage de nuit risquerait de diminuer votre production à cet age- là, éventuellement commencé à lui apprendre à s’endormir sans le sein pourrait être une solution mais au départ elle risque de plus vous fatiguez.
      Peut-être essayez de le porter en écharpe ou en porte bébé dans la journée régulièrement pour répondre à son besoin de contact. Ainsi il sera rassuré et vous aurez les mains libres pour vous occuper des ainés.
      N’hésitez pas également à vous poser et à faire une sieste dans la journée ou même vous recouchez le matin si vos grands sont à l’école.
      Bon courage !

  15. Merci de votre réponse rapide et de votre écoute Mme Fuchs ❤️ Oui je le porte regulierement en écharpe mais je commence à avoir mal au dos à force ! D ailleurs il s endort sans problème et sans téter, mais si j ai le malheur de le poser … il se réveille direct ! Donc je n ai pas envie de le traumatiser non plus mais cette tétée de 5h du matin me gonfle car c est du tetouillage ! Et oui je fais des siestes l aprem déjà mais j ai tellement de chose à faire à la maison … j etouffe un peu … est ce que le laisser s endormir peu à peu seul dans son lit risque de le traumatiser ?

  16. Merci de votre réponse et de votre écoute Mme Fuchs ❤️
    Alors je le porte régulièrement en écharpe, d ailleurs il s endort t’es bien en étant bercé, mais si j ai le malheur de le poser… il se réveille direct ! Ce que je veux être sûre c est si je le rendors juste en le berçant mais en lui refusant le sein la nuit, surtout le matin à 5h lorsque c est du tetouillzge, est ce que c est inadapté ? Est ce que ça va le traumatiser ? Comment je peux être sûre que ce n est pas de la faim ?

    1. Bonjour Marion,
      Vous ne pouvez pas être sure qu’il n’a pas faim tant qu’il n’a pas commencé à téter, c’est sa façon de téter qui vous guidera c’est un peu ça le problème 🙁
      Ce qu’on sait c’est qu’à 4 mois et demi, les bébés ont encore énormément besoin de contact et c’est vraiment super si vous utilisez déjà l’écharpe.:). On sait aussi que la lactation à cet âge a encore besoin de minimum 8 stimulations sur 24h pour être bien maintenue. Alors je dirai tenter sur quelques jours pour voir comment ça se passe et si ça ne vous rajoute pas de la fatigue.
      Avec les enfants, rien n’est simple et il faut essayer et tester plusieurs choses avant de trouver la solution qui convient à tous.
      Bon courage 🙂

  17. Bonjour,
    je découvre votre blog avec beaucoup de curiosité et d’intérêt! Il n’est pas facile de répondre à des questions concrètes rencontrées en parentalité. Je trouve votre ligne éditoriale très précise et très ouverte. C’est donc bien le genre de conseils que je cherche. Merci!

    Ma fille a 6 mois et demi. Elle est super <3 !
    Elle ne s'est presque jamais endormie dans un lit (ah si, à la crèche, mais on ne sait pas très bien combien de temps elle pleure avant ça…).
    Pendant les 5 premiers mois, elle s'endormait bien au sein, le jour ou la nuit. On la posait alors dans son lit une fois bien endormie et la plupart du temps, cela marchait bien (je n'oublie quand même pas des épisodes récurrents où elle se réveillait dès qu'on la posait à l'horizontale). Elle a fait des belles nuits à partir de 2 mois et demi.
    Par contre, il y a eu de grands moments galères où elle hurlait dans le landau ou en voiture avant de s'endormir d'un coup. Puis on a trouvé le tissu de portage où elle s'endormait bien. Puis le tissu de portage n'a plus marché… Puis elle s'endormait aussi dans les bras de papa (moi) qui la berce, puis plus.

    Depuis qu'elle a 5 mois, nous avons mis en place un rituel de sieste. Quand elle montre des signes de fatigue, on monte dans sa future chambre, on tire les rideaux, on allume une petite lampe, on met un petite musique berçante dans les bras de maman ou papa… puis on part en landau pour la promener. Au début, elle pleurait pour s'endormir, puis rapidement de moins en moins. Maintenant, elle s'endort assez vite, ne pleure pas toujours, ne hurle jamais, c'est assez facile et radical. On revient parfois après 5 minutes pour la déposer en nacelle dans sa future chambre, elle peut alors dormir parfois 3 heures.
    Le soir, c'est au sein qu'elle s'endort, après une tétée ou plusieurs tétées consécutives. Pour la maman, ça peut durer 1 ou 2h. Nuits de 22h à 6h30. Parfois sans interruption, ces derniers temps, elle se réveille un peu plus.

    Lorsque nous avons essayé de la mettre au lit après le rituel sieste en journée (rideaux, musique, petite lumière, bisou puis lit) ou le rituel tétée du soir, elle pleure, puis hurle, puis semble vite dépassée par ses propres émotions. Nous ne la laissons pas dans cet état et faisons alors comme d'habitude (parfois nous avons essayé de la prendre, de lui parler, puis de la remettre au lit, 2-3 fois). Oui, nous avons lu Catherine gueguene 🙂

    Je me pose des questions sur notre fonctionnement…. entre l'efficacité de notre méthode (nuits complètes et endormissement rapide pour les siestes), le temps long consacré par maman et papa (balades parfois longues, soirées tétées parfois longues), l'idée que peut-être on la conditionne à des stratagèmes pour s'endormir qu'elle ne peut pas reproduire seule, la volonté de répondre à ses besoins (besoin de dormir, besoin de répondre à ses pleurs).

    Comment faire la transition pour qu'elle s'endorme par ses propres moyens?

    Merci d'avance, et encore bravo pour ce travail…

    1. Bonjour Sébastien,

      Pas facile de répondre à votre question, il n’y a pas de “schéma-type” d’endormissement. Comme vous le pressentez, pour l’instant votre enfant a besoin de ces rituels, c’est avec le temps qu’elle apprendra à s’endormir seule. La première année,les enfants ont besoin de beaucoup de contacts et d’être rassurés ( et ce que vous faites est vraiment super 🙂 ), il leur faut donc beaucoup de courage pour pouvoir lâcher prise et se laisser partir dans le sommeil. Continuez ce que vous faites et faites lui confiance, elle y arrivera 🙂

  18. Bonjour! Super blog, et très bons conseils 🙂
    j’ai moi-même besoin d’être rassurée. Ma fille a maintenant 5 mois et est allaitée exclusivement (début de la diversification cette semaine, mais c’est loin de remplacer une tété). A la consultation des 4 mois chez ma pédiatre, elle m’a demandé combien de fois elle tète, je lui réponds 7 à 8 fois dont une ou 2 fois la nuit. Sur ce, elle me fait comprendre que c’est trop, et qu’elle devrait faire ces nuits sans manger… Depuis lors, grosse pression pour lui faire faire ses nuits, ce qui fait qu’elle dort encore moins bien, alors qu’avant je ne me plaignais pas et ça me semblait normal qu’elle tète la nuit, surtout qu’elle mange vraiment ! Alors ma question : est-ce normal qu’un bébé tète encore la nuit à 5 mois pour manger (pas seulement pour le contact)? A quel âge je peux considérer qu’elle n’a plus besoin de manger la nuit ? Il y a t-il un moyen de la sevrer ou est-ce que ça va se faire naturellement?

    1. bonjour Lucie
      je vous rassure tout de suite : oui c’est normal qu’un bébé de 5 mois ( allaité ou non) ne fasse pas ses nuits. Oui, il peut manger la nuit aussi longtemps qu’il veut et que vous voulez, ce n’est pas néfaste pour lui. Pour le sevrage de nuit ça se passe naturellement quand son cerveau sera prêt à faire de plus grandes périodes de sommeil. En effet, le sommeil ne dépend pas que de l’alimentation.
      Il est possible qu’à partir d’une certaine période vous n’ayez plus envie de vous réveiller la nuit, vous pourrez donc sevrer la nuit mais pour l’instant il est encore trop jeune.
      Faites confiance à votre bébé, lui seul connait son rythme…

  19. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog qui m’a déjà apporté de précieuses réponses…
    Mon fils Arthur va avoir 3 mois. Né prématurément, l’allaitement s’est pourtant mis en place très rapidement et ma lactation est si abondante que j’ai fait du don de lait maternel.
    Depuis quelques jours Arthur dort de 23h30 à 5h30, ce qui me permet de récupérer du temps de sommeil car il a toujours tété toutes les 2h30/3h jusqu’à maintenant. Désormaisdepuis,qu’il fait ses nuits Arthur tête beaucoup plus la journée et nous sommes restés à un rythme de 10 tétées environ. Ma question est la suivante : la suppression de la tétée de nuit à 3h du matin va t elle entraîner une baisse de ma lactation à terme? Je ne sens plus mes seins aussi tendus le matin, mais Arthur semble être rassasié après chaque tétée et en pressant mon sein le lait encore. Je précise qu’ayant un réflexe d’éjection fort, je ne donne qu’un sein par tétée et qu’Arthur a jusqu’à maintenant pris 1kg par mois depuis sa naissance. Je vous remercie pour vos conseils.

    1. Bonjour Emilie,
      Je ne pense pas que cette suppression de tétée entraîne une diminution si le nombre de tétées sur 24h reste inchangé, peu importe le rythme. C’est une diminution du nombre de stimulations qui peut conduire à une baisse de votre lactation.
      Bonne journée 🙂

  20. Bonjour
    Ma fille de 16 mois prend mon sein en continu la nuit j’essaie de le retirer elle me le redemande aussitôt en moins de 30 minutes si je ne lui redonne pas elle se réveille et peu rester éveillé plusieurs heures conséquences pour elle elle a déjà des caries ttes ces dents sont pleine de tartre malgré que je lui brosse et conséquences pour moi je suis au bord de la dépression j’ai lâché mon travail du jour au lendemain tellement j’étais exténué mon mari ne me soutien pas du tout au moindre pleure cest donne lui le sein je vous en supplie aidez moi

    1. Bonjour Mélanie,
      L’idéal serait d’instaurer un rituel pour l’endormissement le soir, qu’elle s’endorme sans le sein et dans la pièce où elle va dormir.
      En effet, lors de micro-réveils si le cerveau ne reconnait pas le même environnement que lors de l’endormissement, il va se “réveiller ” complètement.Pour votre enfant, l’endormissement est lié au sein dans la bouche…Le passage sans le sein va être un peu difficile mais montrez que vous êtes sure de vous.
      Dans la journée, vous pouvez répondre aux pleurs en déviant l’attention de votre enfant.
      Enfin les caries chez l’enfant jeune ne sont pas que dû à l’allaitement et à la présence de sucres dans le lait , il y a d’autres facteurs associés.
      Je vous conseille d’aller consulter un dentiste spécialisée pour les jeunes enfants afin d’en déterminer les différentes causes.

  21. Bonjour Valérie,

    Je suis complétement perdue.
    J’allaite toujours ma petite fille de 11 mois et demi. J’adore l’allaiter mais j’ai l’impression que plus l’allaitement dur plus elle est dependante de moi. Plus elle grandit, plus elle se reveille la nuit, plus elle a besoin d’etre physiquement en contacte avec moi. Dans le fond, cette situation me flatte et me fait du bien mais dans la forme elle ne rend pas ma fille autonome mais dependante de moi.

    Papa n’arrive pas ( plus ) à l’endormir, seulement moi. Je passe mes soirees a l’allaiter ( 1h en moyenne , je suis sa tetine) puis elle s’endors et se reveille 3/4 fois dans la nuit.
    Je m’en fiche d’etre epuisée. Ce n’est pas ça le probleme.
    Le probleme c’est que j’ai l’impression de ne pas lui rendre service, de la ” fuisionné ” à moi et de ne pas ” couper le cordon”.

    Je sais par ailleurs, et il suffit simplement de l’observer pour cela , qu’elle est heureuse ( sue nous sommes heureuses que les choses se deroulent ainsi). Mais elle a presqu’un an. Elle ne fait pas ses nuits. Papa est à l’ecart. Et sue je m’en fiche ou non je suis tout de meme fatiguée. Ne serait-il pas plus simple que je l’aide a s’endormir sans le sein ?
    Elle dors seul dans son lit depuis ses 2 mois. Je me leve la nuit lorsqu’elle mapelle pour lui donner le sein ( cela dur 2/3 minutes ), elle veut juste me sentir , etre rassurée.
    Alors je la rassure de tout mon coeur.
    A la creche elle dort seule dans son lit sans tetee forcement sans tututte aussi. Avec un tshirt impregnée de mon odeur.

    Je ne sais pas. Quoi faire. Continuer ainsi et me dire apres tout on est heureuse je men fiche des nuits, elle ne pleur jamais , nest jamais confrontée a du stress toxique, est super eveillée, et a tout l’amour quune petit ange de son age doit avoir. Ou bien me dire, je peux aussi lui apporter tout cela mais en essayant d’etre moins ” fusionnelle”, et ainsi l’accompagner dans sq grande aventure vers l’autonomie. Et re-introduire Papa dans notre triangle car on est trop collés toutes les deux.

    ….
    Désolé j’ai ecrit comme je pensais donc mes propos ne sont pas bien organisés. J’espere que vous me comprendrez tout de meme.

    Excellente soiree
    N

    1. Bonjour NH,
      Désolée du retard de réponse.
      Je n’ai pas de réponse toute faite, juste écoutez votre cœur, vos besoins. Un enfant a besoin de sa mère longtemps, ce n’est pas parce que papa ne peut pas l’endormir qu’elle n’a pas besoin de lui aussi. Et en grandissant, elle aura des périodes de fusion avec papa aussi. A chaque âge, une autre étape. Elle a presqu’un an c’est un bébé encore, elle a bien le temps de se “désolidariser” de vous. Et si Papa pouvait jouer avec elle, la promener il pourrait “reprendre” sa place doucement si effectivement vous avez l’impression qu’il est sorti du triangle.
      Bon courage à vous 3 !

  22. Bonjour
    Je suis maman d’un bébé de presque 6mois et d’un “grand” garçon de 3 ans. Notre bébé dort dans notre chambre depuis sa naissance par choix au départ et aussi par “obligation” car nous n’avons que deux chambres pour ne pas gêner le sommeil de notre aîné. Notre bébé s est toujours beaucoup reveillé la nuit et était difficilement “possible” en journée et donc beaucoup porté avec du cododo parfois. La journée se passe beaucoup mieux et il s’endort bien dans son lit pour des sommeils de 30min à 1h max. La nuit, il se réveille encore minimum 2 fois vers 4 et 6h (et parfois 1h). J ai repris le travail sur 3j/semaine depuis presque 2 mois et je continue à tirer du lait qui lui est donné lors de mon absence et il est calé sur 3 bibs de 120/130. Il a une bonne courbe de poids. J ai pour projet de poursuivre encore comme cela sans avoir arrêté pour l’instant de moment pour un sevrage.
    Nous envisageons par choix de couple de le faire dormir d ici un mois avec son grand frère et se pose la question des tétées nocturnes car nous craignons que ils ne réveille son frère et aussi parce que je commence à être fatiguée. Mon mari pense que cela l aidera à mieux dormir mais pour moi c est un crève coeur. (Sans doute ne suis jamais pas convaincue). Je suis un peu perdue sur ce qu il faut faire dans l intérêt de mes enfants…

    1. Bonjour Marion
      J’ai retrouvé ce commentaire dans les spams, heureusement que vous aviez reposté votre question 😉 .
      La réponse est plus bas. 🙂

  23. Bonjour Valérie,

    Je rencontre des difficultés d’endormissement le soir avec mon fils de 11 mois. Je suis en congé parental mais je reprends le travail dans un mois pour ses 1 an. Je souhaite continuer l’allaitement qui se passe bien mais depuis 2 bons.mois le coucher du soir est compliqué. Il a besoin de téter pour se rassurer il me semble et pleure dès que je quitte sa chambre. Il peut faire des nuits de 11 h ou se réveiller une fois, plus en poussée dentaire. La journée il tête à la demande mais après chez la nounou il ne pourra téter que matin et soir et manger sonide le reste de la journée. Et il n’aura qu’une semaine d’adaptation avant ma reprise. A un an il saura s’adapter mais j’appréhende l’impact de ce changement sur ses nuits et le coucher qui est prend déjà beaucoup de temps. Des idées à mettre en place pour améliorer le coucher actuel, où je dois y retourner plusieurs fois. Il dort dans sa chambre depuis toujours. La tétée du soir a toujours été longue mais plus ça va plus ça dure, angoisse de la separation ? Merci de votre aide

    1. Bonjour Lucie,
      en effet c’est bien possible qu’il fasse une angoisse de séparation et qu’elle soit accentuer lors de votre reprise de travail mais ce n’est pas certain. Chaque enfant réagit différemment à l’absence de sa maman. Si vous lui expliquez bien que vous allez être absente une partie de la journée pour le travail, il sera plus confiant que si vous ne lui dites rien. Même s’il ne comprend pas tout, de mettre des mots sur un ressenti, une atmosphère teintée d’inquiétude, peut l’aider.
      Je n’ai pas vraiment de solution à vous proposer si ce n’est d’instaurer un rituel fixe qui ne fonctionnera peut-etre pas au début mais persévérer.
      Guettez également les premiers signes de fatigue, ne regardez pas l’heure, l’endormissement est souvent plus facile.
      Bon courage et surtout dites vous que c’est un passage difficile mais ce n’est qu ‘un passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *