Le colostrum : une quantité de bienfaits pour le nouveau-né

Aujourd’hui, un petit billet pour les futures mamans qui hésitent à allaiter leur bébé, et pour vous, fidèles alliées de l’allaitement maternel, qui pourrez leur donner quelques tuyaux!

Si toutes les mamans ou presque savent que durant les premiers jours, leurs seins produisent du colostrum, peu d’entre elles connaissent réellement les vertus de cette extraordinaire substance. Le colostrum est un liquide jaune assez épais. Il cède la place au lait de transition lors de la fameuse montée de lait qui se situe entre le troisième et le cinquième jour après la naissance. Toutes les nouvelles mamans, absolument toutes, sécrètent du colostrum.

Je ne vais pas entrer dans les détails de composition de cet or liquide, je vous en donne simplement quelques atouts majeurs. Je rappelle au passage qu’aucun produit industriel ne lui arrive à la cheville.

Pas de fatigue inutile pour les reins du bébé!

Le colostrum est un concentré salé de protéines. Dit comme ça, ce n’est pas très appétissant. Mais c’est exactement ce qu’il faut pour le nouveau-né. Ainsi, ses reins encore très immatures n’ont pas à gérer de trop grosses quantité de liquide, de même que son estomac, gros comme une noix à la naissance. Les premières tétées de colostrum représentent quelques millilitres, puis quelques dizaines de millilitres. Au total sur les premières 24 heures, le bébé aura bu une centaine de millilitres d’un composé fait sur mesure.

Protection rapprochée

Les protéines, en grande concentration dans le colostrum, ont plusieurs vertus. Non seulement elles ont une action nutritive, mais elles ont aussi une action de protection contre les agents infectieux qui est particulièrement efficace, à différents niveaux du système immunitaire. On trouve également dans le colostrum des quantités impressionnantes de vitamines A et E, qui vont permettre notamment de prévenir les hémorragies.

Evacuation garantie

Le colostrum permet au bébé d’évacuer plus rapidement le méconium, ces premières selles noires et collantes, absolument terrifiantes à nettoyer. Le méconium comprend tous les déchets accumulés pendant la vie intra-utérine. Il est important que le bébé en soit débarrassé au plus vite. Avec ses vertus laxatives, le colostrum est prévu pour! A la clef, on pourra noter en particulier que le risque de jaunisse est ainsi minimisé.

Un prébiotique très efficace

Enfin, et cet atout-là n’est pas des moindres, le colostrum est un prébiotique extraordinaire. Oui, mesdames, vous fabriquez du prébiotique sans même vous en rendre compte! D’ailleurs, un peu plus tard, le lait mature poursuivra dans cette lancée. Attention, ne confondez pas prébiotique et probiotique! Les probiotiques sont des souches de bactéries, lyophilisées ou non, que l’on avale pour équilibrer la flore intestinale. Les prébiotiques quant à eux permettent l’implantation dans le tube digestif du bébé d’une flore bactérienne “amie”. La prolifération de ces bactéries commensales va prendre tout l’espace disponible dans le tube digestif du bébé et ainsi empêcher le développement de la flore bactérienne qui pourrait être pathogène. Un bébé allaité et un bébé non allaité n’ont pas du tout le même type de flore bactérienne. C’est pour cela que les premiers sont globalement plus résistants aux germes pathogènes que les seconds (°).

Rien que trois jours!

Si une maman a choisi de ne pas allaiter, elle peut tout de même faire un beau cadeau de naissance à son bébé : lui offrir son colostrum. Qu’il soit exprimé ou donné au sein (ce qui est tout de même beaucoup plus facile!), ce magnifique présent donnera à l’enfant un excellent départ dans la vie : la réponse adaptée à tous ses besoins vitaux.

(°) par exemple Dewey et al. J pediatr 1995 ; Scaria et al. Pediatrics 1997 ; Pisacane . Pediatr 1999, etc

8 réflexions sur « Le colostrum : une quantité de bienfaits pour le nouveau-né »

  1. Bonsoir Valérie,
    J’ai une petite question, si pour pouvoir mettre toutes les chances de mon côté je decide d’exprimer mon lait via le tire lait avant l’accouchement est ce que mon bb pourra quand même profiter du colostrum directement lors de la mise au sein des la naissance?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    A.

    1. Bonjour Naloo! Oui, bien sûr, le fait d’exprimer du colustrum n’empechera pas que votre bébé en ait pendant les premiers jours après la naissance. Vous pouvez congeler ce colustrum au cas où. Il est souvent plus facile de l’exprimer à la main (dans une cuillère par exemple) qu’au tire lait, car les quantités sont faibles et le liquide est visqueux.

  2. Bonjour,

    Je ne savais pas tout ça, je pensais que la production de colostrum commençait à la naissance… Mais quel est l’avantage de tirer son lait avant la naissance ? Ce n’est pas un peu de stress inutile ? Surtout pour une première fois, la mise au sein est bien plus agréable qu’un tire lait ! Quoi qu’il en soit merci pour toutes ses informations, c’est le genre d’arguments à connaître pour une maman qui hésite encore au sujet de l‘allaitement !!

    1. La production de colustrum commence bien souvent avant la naissance. De nombreuses femmes enceintes voient dès le septième mois, voire avant, des gouttes de colustrum perler, ou dans leur soutien-gorge. Exprimer du colustrum avant peut permettre d’anticiper certains problèmes (par ex s’il y a déjà des pathologies dignostiquées) mais ce n’est pas du tout indispensable bien sûr!

  3. Bonsoir
    Enceinte de 6 mois et demi, j’ai des montées de colostrum depuis plus d’un mois. Est ce que cela aura une influence positive ou négative sur la qualité et la quantité mon colostrum puis de mon lait?
    Merci

    1. C’est très bon signe, mais ce qui sera déterminant, c’est l’efficacité des tétées dans les premiers jours! Donc renseignez vous bien sur ce que c’est qu’une tétée efficace, entourez vous des bonnes personnes, que ce soit des professionnels ou non… Je vous souhaite une belle fin de grossesse!

  4. Bonjour.
    j'ai eu il y a peu de temps une césarienne sous anésthésie générale, et je n'ai pas vu mon bébé à la naissance. Quand on me l'a donné un peu moins de deux heures plus tard, on lui avait donné 5cc de pregestimil 15 minutes avant. Il a tété  un peu quand je suis revenue (je crois, je ne me souviens pas trop) mais je me demande si la césarienne a un éffet sur la montée de lait, et si oui pourquoi? parce que le bébé a besoin plus longtemps du colostrum? à cause des hormones? lequelles? est ce que ça joue sur l'allaitement après? 

    1. Bonjour,

      oui, la césarienne joue sur le début de l’allaitement car le passage du bébé par voie vaginale déclenche la production chez la mère d’un cocktail d’hormones qui permet un enclenchement plus rapide et plus efficace de la lactation. Cela ne veut pas dire que l’allaitement est compromis en cas de césarienne, mais qu’il est plus délicat. Les produits anesthésiants n’aident évidemment pas… La maman et son bébé ont donc besoin de davantage d’attention et de soutien de la part du personnel soignant; Si vous ne vous sentez pas aidée, contactez rapidement une consultante en lactation. Je vous souhaite beaucoup de plaisir et de succès dans votre allaitement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *