L’allaitement, c’est beau et c’est rigolo! (Par Audrey)

Voilà un texte auquel je pensais depuis longtemps… Je voulais le mettre par écrit pour ma fille L., 3 ans, pour la remercier, parce qu'à chaque fois que j'y pense mon coeur grossit, j'ai les larmes aux yeux et je me sens si bien à la fois. C'est notre histoire mais je pense aussi qu'elle peut servir à d'autres duos mère/fille, mère/garçon…

J'ai allaité ma fille facilement dès la maternité, c'est mon deuxième bébé, tout va bien. Puis je dois reprendre le travail. La sage femme, conseillère en lactation, que je vois me demande mes horaires de travail et me dresse un planning pour tirer mon lait. Me voilà ressortie avec une ordonnance et mon planning et l'impression d'avoir discuté avec un extra-terrestre… Je n'y avais pas pensé, je pensais lui donner du LA et puis, …pourquoi pas? au final, j'ai tiré mon lait jusqu'à ses 1 an, je lui dois beaucoup à cette sage femme!

1 an, ma fille mange bien, elle tète quand elle veut : à l'apéro, au dessert, au goûter… rien de très rythmé et je ne contrôle pas. Elle est belle et va bien. Je pense de temps en temps à la sevrer, sans vouloir y mettre les mots car je trouve ce terme si dur… Dès que j'essaie de lui refuser ça ne fonctionne pas, oui je gagne 30 min, 1h en lisant des livres, jouant… Mais elle a soif et c'est téter qu'elle veut!

2 ans, les tétées sont espacées mais toujours là, le soir uniquement avant de se coucher, c'est notre moment bien à nous. Je fuis les regards de travers qui jugent et font mal, ma fille m'en donne largement la force mais quelle bêtise quand même de juger ce que l'on ne connaît pas! J'essaie plusieurs fois d'arrêter ces tétées du soir sans succès!

2 ans et demi, un soir après l'histoire de Papa tu te couches et tu oublies. Le lendemain, on reprend nos habitudes, mes paroles qui t'endorment, tes yeux qui se ferment et ta bouche qui lâche le sein. Puis tu oublies 2 soir de suite, tu sembles surprise en tétant le 3ième soir (il faut dire que mes seins sont bien plein), tu prends ton temps, tu ronronnerais presque! Je te demande : "ça a l'air bon ce que tu bois?" et tu me réponds "huummm oui maman c'est au miel Corse!". Tu adores les tartines au miel Corse que ta grand-mère t'a ramené je prends donc ça comme un compliment! Nous n'avions jamais parlé auparavant du "parfum" des tétées. Suivent 2 soirs sans tétées et puis CE soir, celui sur lequel je n'aurai jamais parié, le lundi 11 février (je ne l'oublierai jamais), tu t'installes sur moi, dans ta chambre, tu tètes, tes yeux roulent, tes paupières clignotent, je vois bien que tu redeviens la toute petite L. qui tétait déjà en salle d'accouchement, tu souris, je te dépose dans ton lit et je te demande " elle avait goût à quoi celle là?", tu me réponds "au COYA" = au chocolat! Tu fermes tes yeux et t'endors en souriant… C'était notre dernière tétée, je ne l'ai pas provoquée, tu es devenue plus câline que jamais, je ne t'avais jamais remerciée… Ces 2,5 ans d'allaitement sont le plus beau cadeau que tu pouvais me faire, tu es une grande maintenant et je suis fière de toi, aucun regrets, tu m'as tout donné et moi je t'ai donné ce que j'ai pu, comme une maman, comme toutes les mamans…

4 réflexions sur « L’allaitement, c’est beau et c’est rigolo! (Par Audrey) »

  1. C'est génial de pouvoir savoir enfin quel(s) goût(s) a notre lait!

    Je n'ai allaité mes 3 enfants que leur 1ère année, je n'ai alors jamais su quelles saveurs ils ont pu goûté… Sûrement un peu de tout.

    C'est très drôle de l'apprendre par la bouche de votre petite fille!!

  2. Oh c'est tellement touchant, les larmes aux yeux !!!

    Magnifique expérience ! Ma fille n'a que 3 mois, les débuts n'ont pas été évidents, ça va mieux, nous avons fait beaucoup de progrès et j'espère pouvoir connaître un allaitement long, c'est tellement d'émotions, une si belle fusion <3

  3.  

    Magnifique récit, j'ai les larmes aux yeux lorsque vous évoquez la dernière tétée. Ma fille a 4 mois, je nous souhaite un allaitement long, la pensée d'une derniere tétée me rends triste. Merci d'avoir partagé votre histoire

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *