Le chou, un allié de l’allaitement en cas d’engorgement

Je parlais dans un précédent billet sur l’engorgement du sein de l’effet positif de l’application de froid. Puisque ce n’est pas souhaitable de passer sa journée (ou sa nuit…) avec une poche de glace sur le sein, un autre outil peut s’utiliser en parallèle : le chou vert frisé.

 

Le chou, ça marche vraiment?

Lors d’un engorgement ou d’une mastite, la priorité absolue est de bien vider régulièrement le sein, par des tétées ou des expressions fréquentes. Cependant, l’inconfort voire la douleur, parfois à la limite du supportable, peuvent subsister un certain temps. Et dans ce cas, il est bon d’avoir des aides. Le chou vert en fait partie.

Il existe peu d’études scientifiques sur l’utilisation des feuilles de chou pour soigner l’engorgement. Les rares qui ont été publiées ne soulignent pas des résultats très probants (°) et ne vont pas réellement au fond des choses. C’est dommage car le chou vert apporte un plus indéniable aux mères qui s’y essayent.

Lorsque des mamans allaitantes confrontées à un engorgement important me questionnent, les conseils que je donne sont de consulter un professionnel de l’allaitement (si possible une consultante IBCLC) si la situation empire au fil des heures, et en attendant, de vider régulièrement leur sein et de soulager la douleur par la glace et/ou le chou.

Et quand je les rappelle pour prendre de leurs nouvelles, une très grande majorité de celles qui l’ont utilisé me disent à quel point le chou les a aidées, en leur permettant un soulagement ressenti comme plus rapide que lors de leurs épisodes d’engorgement précédent.


Comment ça marche ?

Le chou vert frisé contient de grandes quantités d’une molécule anti-inflammatoire, la glucosamine. Or l’engorgement étant un processus inflammatoire, il est tout à fait logique que le chou appliqué localement aide à le soulager. Il y a probablement des dizaines d’autres molécules actives qui agissent en synergie et ne demandent qu’à être étudiées pour leur action sur les douleurs des seins, avis aux amateurs !


Comment l’utiliser ?

Tout d’abord, la variété universellement reconnue championne des soins est le chou vert frisé de Milan (Brassica oleracea sabauda), dont un specimen de mon potager est présenté sur la photo.

Lavez soigneusement une feuille de chou, enlevez la nervure centrale voire les nervures latérales si elles sont grosses. Ne cuisez pas le chou, il doit être cru. Plus il est frais, plus il sera efficace. Ecrasez la feuille avec un rouleau à pâtisserie ou à défaut une bouteille en verre. N’ayez pas peur de bien appuyer, un peu de jus sortira de la feuille.

Appliquez la feuille sur la zone douloureuse et/ou dure, directement dans votre soutien-gorge. Si le sein est entièrement douloureux, vous pouvez mettre une grande feuille dans laquelle vous aurez percé un trou pour le mamelon, ou mettre plusieurs petites feuilles.

Si vous avez mal vers l’aisselle ou sous l’aisselle (ce qui n’est pas anormal, mais lié à la présence de tissus mammaires dans cette zone), vous pouvez également y placer du chou pour décongestionner.

Gardez la feuille pendant une à deux heures. Si elle est très ramollie avant ce délai, n’hésitez pas à en remettre une nouvelle et jetez la feuille utilisée. Si vous vous sentez mieux après l’application, ne remettez pas de nouvelle feuille sauf si les douleurs reprennent.

Je précise pour finir que les bébés ne semblent pas gênés par l’odeur du chou lorsqu’ils viennent téter après une application, car le chou cru est finalement peu odorant.

 

Avez-vous des expériences d'utilisation du chou vert à raconter en témoignage?

 

(°) Mangesi et Dowswell 2010 : treatments for breast engorgement during lactation.

 

22 réflexions sur « Le chou, un allié de l’allaitement en cas d’engorgement »

  1. On m'a conseillé le chou lorsque j'étais à la maternité. Je venais d'avoir ma montée de lait et j'avais les seins très durs et enflés. La sage-femme de nuit m'a apporté du chou (par contre, ce n'était pas du chou frisé), elle venait de faire des rainiures avec un couteau dedans. Je l'ai gardé toute la nuit dans mon soutien gorge, et le lendemain pareil. Evidemment, je faisais téter ma fille dès qu'elle montrait un signe d'éveil. Très rapidement, en alternance avec des poches de froid, mon engorgement s'est résorbé. Sans aucun médicament. J'ai continué pendant 2 jours à la maison.

  2. Cette jeune fille est ravissante ! n'aurait-elle pas été longuement allaitée ?

    et ce choux , royal !

    Bravo à la mère ,le père , la jardinière et puis aussi ..le jardinier ;

    A propos du choux , il fait grand bien aux encombrés des bronches

      et je vais l'essayer , si j'en trouve encore (c'est peut-être cela le + difficile quand la saison de l'hiver est passée ) sur mes douloureus tendons d'Achille !

    OK ,rien à voir avec l'allaitement !

    Bisous à toutes les mamans et les bébés allaités , et les papas , bien sûr .

  3. Une amie anglaise me l’a conseillé. A priori, c’est courant là bas. Et c’est magique!
    Une feuille de chou englobe le sein (pas forcément du chou frisé), on dirait que la forme a été faite pour ça. Et l’effet est très rapide.
    Sinon, des compresses chaudes mises au micro onde (attention à ne pas se bruler)
    donc contragnant

  4. Bonjour à tous j’allaite toujours mon fils qui a 18mois je n’arrive pas à stopper les monter de lait qui sont très douloureuse du coup pour les vider je met mon petit au sein car on m’a dis que d’utiliser le tire lait sa stimule comme bébé donc….
    et depuis
    3jours j’ai laisser mon fils chez ma mère pour ne pas avoir à être tenter par la faciliter ( de mettre mon fils au sein) du coup je teste ici le 2eme jour avec les feuilles de choux et glace on verra bien
    Merci pour les info bye

    1. Bonjour
      Vous pouvez tirer si vos seins sont douloureux mais le strict minimum pour être soulagé.
      Bon courage et meilleurs voeux ! 🙂

  5. Bonjour,
    J’ai fait un engorgement quelques jours après être rentrée de la maternité: inflammation + infection… j’ai dérouillé! On m’avait aussi conseillé le chou mais je n’ai pas trouvé de chou vert frisé alors on a pris un chou vert tout court. Ça a soulagé je dois dire, c’est vrai que ça marche!^^
    J’aurai deux questions: aujourd’hui je n’ai plus d’engorgement mais mon sein reste douloureux et apparemment a toujours des “difficultés d’arrivage” et qui plus est j’ai à priori une petite mycose (téton très sensible et brûlure & bébé a un peu de muguet). Est-ce que le chou vert fera aussi effet dans ce cas pour soulager?
    Ma deuxième question concerne le chou lui même: les feuilles extérieures sont elles plus efficaces que les feuilles intérieures du chou?
    Merci d’avance à ceux qui pourront me répondre ^^

    1. Bonjour Nanni,
      Il est possible que votre sein reste un peu engorgé ce qui peut expliquer la douleur. Quant aux difficultés d’éjection, un engorgement souvent peut diminuer la production. Il serait bon, si c’est possible pour vous par rapport à la douleur de stimuler le coté engorgé plus souvent afin de bien le vider. Je pense qu’il serait intéressant également de consulter un professionnel de l’allaitement ( si ce n’est pas déjà fait).
      Concernant la candidose, le chou n’a pas d’effet à ce niveau.On pense qu’il agirait surtout sur l’inflammation.
      Et toutes les feuilles peuvent être efficaces.

  6. J’ai utilisé des feuilles de chou vert frisé lors d’une mastite, très efficace et plus pratique que de devoir tenir un pain de glace contre le sein! La forme est parfaite et quand on place le chou et lave la feuille au préalable à l’eau bien fraîche, le froid fait aussi du bien.

  7. En 2003 une sage femme de la maternité me l’a conseillé pour la montée de lait. Quel bonheur! Une sensation de frais immédiate. Dès que la feuille était flétrie je la changeais. La montée de lait est passée très vite. Attention par contre ca tache les soutien gorge, donc mettre des serviettes ou compresses pour le protéger.

  8. Bon jour, on a décidé de sevrer notre bébé de 14mois (du sein au rien juste de l’eau ou du jus dans le biberon )ma question est:le chou peut stopper la monter du lait si je l appliqué sur le sein?ou c’est est juste pour désengorger?combien de temps je ne aurais plus du lait dans le sein svp? Mrc

    1. Bonjour,
      Le chou désengorge uniquement. pour diminuer votre production vous pouvez boire des tisanes de sauge ou manger une botte de persil.
      Je ne peux pas vous dire en combien de temps il n’y a plus de lait dans le sein, c’est variable d’une femme à l’autre. Ce qui compte c’est que vos seins ne soient plus tendu, les écoulements peuvent persister quelques semaines sans souci.

  9. En vacances loin de chez moi un jour férié, je me réveille avec un sein douloureux (comme s’il était très plein mais ce n’est pas le cas) et une zone rouge très sensible sous le mamelon. J’ai appelé la maternité où j’ai accouché, même si ma fille va sur ses 7 mois la sage femme s’est montrée très disponible au téléphone. Elle me dit que c’est un début de lymphangite (inflammation mais pas d’infection) que je peux prendre des anti inflammatoires, mais aussi de mettre du chou cru dans mon soutien-gorge! Ca tombe bien je suis à la cambrousse où mon frère cultive de beaux légumes bio ! Autre élément intéressant: la zone la mieux drainée du sein est celle qui fait face au menton du bébé, donc adapter la position d’allaitement à la zone qu’on cherche à vider (pour nous, à califourchon)
    Comme quoi, on peut en être à son deuxième allaitement long, n’avoir jamais eu aucune difficulté et se retrouver en galère du jour au lendemain… Et apprendre des choses, du coup. Je me demandais pourquoi, le chou ? Merci pour votre réponse.

  10. Pourquoi pas une petite étude qui vaudra ce qu’elle vaudra, et permettra peut-être de recueillir assez de données pour motiver une IBCLC d’en faire une vraie.
    Quelle serait alors le protocole ? Quelles infos seraient interessante ?

    1. Des études ont déjà été faites en 1993 par Nikodem et une analyse de la Cochrane en 2010 qui ne montraient pas de différence significative entre feuilles de chou et le froid.

  11. Une étude plus récente du journal of nursing studies montre un effet bénéfique des feuilles de chou.
    « Application of cabbage leaves compared to gel packs for mothers with breast engorgement: Randomised controlled trial » août 2017

  12. Bonjour, je me demandais si on pouvait congeler les feuilles de chou, pour en avoir un stock pour l’été en cas d’engorgement? Par ailleurs j’ai eu des hémorroïdes suite à mon accouchement, une feuille de chou vert frisé écrasée et roulée dans la raie des fesses (oui l’image est très poétique et glamour…)à donné des résultats spectaculaires en quelques heures… Back home les hémorroïdes !

    1. Bonjour Anaïs,
      Hélas, en congelant le chou, il perdrait certaines de ses vertus. Mais il vous reste toujours l’application de froid pour diminuer l’engorgement et surtout la prévention : ” vider” vos seins régulièrement.
      Merci beaucoup pour l’information sur les hémorroïdes que je ne connaissais pas, mais après tout c’est logique : ils sont également dus à une inflammation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *